SFR Actus
Ciné / Séries

C'est prouvé, ces films aident à faire face à la pandémie

Cillian Murphy avait déjà fait l'expérience d'une pandémie, et des rues désertes, dans le film "28 jours plus tard"... © UFD

Une étude américano-danoise a récemment conclu que ceux qui vivent le mieux la crise sanitaire actuelle, eh bien ce sont les amateurs de films de zombie et autres fictions apocalyptiques. Explications, suivies d'une sélection aux petits soins, histoire de vous préparer au pire…

Cela fait maintenant un an que le Coronavirus est arrivé en France. C'était en effet un 24 janvier 2020 que l'Hexagone déclarait ses premiers cas. Dans les deux mois qui ont suivi, face à l'hécatombe, le pays tout entier se retrouvait confiné, comme une grande partie du reste du monde. Un an plus tard, nous voilà à l'aube d'un troisième confinement… Un scénario inimaginable, ou presque.

Difficile en effet de ne pas voir dans cette pandémie de terribles similitudes avec des œuvres pourtant qualifiées de science-fiction. Un mystérieux virus qui contamine en moins de deux la planète toute entière, contraignant ses survivants à l'isolation… Ça pourrait tout aussi bien être le synopsis d'un film apocalyptique que celui de notre vie actuelle ! Et alors que la réalité semble ainsi avoir rattrapé la fiction, il se trouve que ceux qui étaient — au moins jusqu'à présent — friands de telles histoires au cinéma, seraient aujourd'hui mieux armés pour faire face à cette sombre période.

C'est une étude très sérieuse qui le dit, publiée par un groupe de chercheurs américains et danois au début du mois dans la revue scientifique Personality and Individual Differences. Menée sur un échantillon de 310 personnes, en pleine Covid-19, elle cherchait à savoir si au-delà de la personnalité, qui joue évidemment beaucoup, le goût pour les films d'épouvante pouvait rendre certains individus plus résiliants que d'autres. Et le résultat, d'après les universitaires, est sans conteste. Les amateurs de films d'horreur, et particulièrement du sous-genre dit prepper — ou survivalisme, en VF — se sont montrés plus résistants et mieux préparés psychologiquement à affronter cette pandémie.

Les zombies auront bien servis

Surtout, ce sont les films de zombie qui auraient fait leur petit effet. Même si l'étude cite également les invasions extraterrestres et autres scénarios apocalyptiques, l'un de ses auteurs, Coltan Scrivner, ne peut en effet s'empêcher de remarquer "leur ressemblance, littéralement et symboliquement, avec la pandémie". Dans une interview accordée à The Indian Express, le chercheur de l'Université de Chicago souligne en effet que dans les films de zombie :

"La cause vient presque systématiquement d'une sorte d'infection. Les personnages apprennent à éviter d'être contaminés et cherchent souvent à trouver un remède. En plus de cela, ils voient ce que devient le monde quand la société s'effondre ou ne peut plus fonctionner normalement. Bien que ce soit exagéré dans les films, cela ressemble de certaines façons à une vraie pandémie."

Voilà pourquoi, à force de voir de tels scénarios racontés au cinéma, les fans de films de zombie vivraient mieux la situation actuelle que d'autres. Ils y étaient en quelque sorte préparés, ayant même potentiellement acquis des connaissances qui leur permettraient de savoir quoi faire si le pire devait arriver… Coltan Scrivner témoigne que ces personnes ont pu confier pendant l'étude "avoir l'impression qu'elles savaient quoi acheter pour la pandémie et que ses conséquences ne les ont pas prises par surprise". D'où, peut-être, une prise d'assaut sur les rayons farine, pâtes et papier toilette au début du premier confinement ?

Une liste de films à voir, pour la prochaine…

Par ailleurs, le chercheur estime que de manière plus générale les films d'horreur servent en quelque sorte de "simulations", et que ceux qui les regardent apprennent ainsi "à naviguer dans des situations dangereuses". Surtout, à "gérer leurs émotions". Alors, sachant qu'on ne semble pas prêt d'en avoir fini avec cette Covid-19, faut-il se mettre à l'épouvante comme remède contre la déprime ? Malheureusement, c'est sans doute trop tard pour ce coup-là. Mais comme on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve — entendez : on n'est pas à l'abri d'une autre pandémie —, mieux vaut peut-être s'y mettre malgré tout, histoire d'être ainsi mieux parés pour la prochaine…

Vous ne savez pas par où commencer ? Voici une petite sélection d'œuvres particulièrement bien taillées pour vous préparer psychologiquement, littéralement, à affronter le pire :

  • [REC], le confinement d'un immeuble qui tourne au vinaigre, un incontournable du genre à (re)voir en VOD.
  • The Walking Dead, LE programme de zombies par excellence, qui n'a pas encore dit son dernier mot sur OCS.
  • The Walking Dead : World Beyond, le spin-off pour les survivalistes teenagers, cette fois sur Amazon Prime Video.
  • Contagion, le film qui rappelle un peu (beaucoup trop) la pandémie de Coronavirus, disponible en VOD.
  • Dernier train pour Busan, pour apprendre à surmonter la claustrophobie du confinement, proposé sur Netflix.
  • De l'autre côté, une série qui parle d'un "noravirus", de couvre-feux, d'attestations… également sur Netflix.
  • Shaun of the Dead, parce qu'il faut bien rire aussi, et bien choisir ses priorités, un classique à retrouver en VOD.
  • 28 jours plus tard, pour se souvenir de combien ça fait drôle de voir une ville (presque) complètement déserte, encore un classique disponible en VOD.

Retrouvez tous ces films et séries, et bien plus encore, sur le service de vidéo à la demande et autres plateformes disponibles directement depuis la box SFR.

Sources : Personality and Individual Differences, The Indian Express, Futura Sciences

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice