SFR Actus
Cinéma

3 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Deadpool

C'est Ryan Reynolds qui enfile le costume de Deadpool, un rêve de longue date... © 20th Century Fox

La première, en guise d'introduction, c'est que le film consacré au super-héros le plus trash et déjanté de l'univers Marvel fait dorénavant partie du catalogue Amazon Prime Video, la plateforme de streaming disponible depuis la box SFR !

#1 Deadpool tacle le premier super-héros de Ryan Reynolds

Les fans le savent. Avant d'incarner ce qui est certainement le rôle de sa vie, celui de Wade Wilson, Ryan Reynolds avait déjà essayé d'enfiler les collants de justicier. C'était en 2011, pour l'écurie adverse : il était Green Lantern, le héros de DC Comics porté à l'écran par Martin Campbell pour le compte de Warner Bros.. Sauf que le film, véritable flop commercial, est devenu la risée du public. En grande partie à cause de ce costume entièrement conçu en CGI (ou effets spéciaux numériques), il faut dire très moche. Il n'y a pas d'autres mots.

Et parce qu'il vaut mieux en rire, même le principal intéressé n'hésite pas à s'en moquer… Eh oui, Ryan Reynolds profite du caractère irrévérencieux de son nouveau personnage pour lancer un joli pic à Green Lantern dans Deadpool. Au moment où il s'apprête à passer sous le bistouri pour devenir super-héroïque, Wade Wilson implore : "Pas de costume vert. Ni animé !" Une réplique culte pour bon nombre d'avertis. Un second clin d'oeil à Green Lantern, toujours aussi drôle, est également mis en scène dans Deadpool 2...

2. Wade Wilson était déjà apparu au cinéma, dans X-Men

Et si l'on vous disait que Ryan Reynolds avait, en fait, enfilé le costume de Wade Wilson avant même d'enfiler celui de Hal Jordan ? Incroyable mais vrai. C'était en 2009, soit 2 ans avant la sortie de Green Lantern, et pas moins de 5 ans avant celle de Deadpool. Le super-héros, qui est à vrai dire l'anti-héros le plus délirant des comics Marvel, créé dans la série The New Mutants, faisait sa première apparition sur le grand écran dans un X-Men. Souvenez-vous, il s'agissait du premier spin-off de la célèbre saga, consacré à Wolverine…

Wade Wilson faisait en effet partie de l'équipe constituée par William Stryker, se battant d'abord aux côtés de Logan avant de finalement devenir l'antagoniste ultime du film, génétiquement modifié — et bouche cousue ! Un Deadpool bien différent de celui qu'on a appris à connaître (et adorer), mais un Deadpool déjà bel et bien incarné par Ryan Reynolds. Pour la petite histoire, ceux qui ont vu X-Men Origins : Wolverine — jusqu'au bout — se souviendront qu'il a fini décapité… avant de ressusciter dans une scène post-générique. Un signe qu'il allait (enfin) connaître sa propre franchise cinématographique !

3. Deadpool, une longue aventure semée d'embûches

C'est que Deadpool faisait l'objet d'un projet cinématographique avant même d'apparaître dans X-Men, dans les tiroirs d'Hollywood depuis le tout début des années 2000. Ryan Reynolds lui-même s'y est intéressé dès 2004, après avoir lu dans un comics de la série Cable & Deadpool, sorti cette année-là, que le personnage s'auto-décrivait comme "un mélange entre un Shar-Pei et Ryan Reynolds". "Je me suis dit : 'J'ai vraiment, vraiment envie de jouer ce type un jour'", confiait ainsi l'acteur lors d'un évènement presse organisé à la sortie de X-Men Origins : Wolverine. Mais il aura ainsi fallu qu'il passe d'abord par un caméo dans la fructueuse franchise de la Fox avant que les studios ne s'intéressent vraiment à Wade Wilson. Et même après cela, ses rêves de premier rôle ont bien failli être balayés d'un revers de la main… Celle de Green Lantern, notamment, ayant eu l'effet d'une vraie claque.

Après l'échec déjà critique de X-Men Origins : Wolverine, le bide qu'a fait l'autre incarnation super-héroïque de Ryan Reynolds était en effet de trop pour la Fox, qui avait du mal à croire qu'un film interdit au jeune public (pour cause de violence et, surtout, de langage cru) puisse amasser les foules. Aussi était-elle à deux doigts de jeter l'éponge. Mais c'était sans compter sur une mystérieuse fuite, d'une vidéo de test apparue sur la Toile en 2014, qui a suscité un véritable enthousiasme populaire. Coup du destin ou coup de génie, c'est quoiqu'il en soit grâce à ce brouillon rendu public que Deadpool a enfin pu voir le jour, en 2016, pour finalement dépasser toutes les attentes. Énorme carton, le film a battu plusieurs records à l'époque, dont celui du meilleur démarrage de tous les temps pour la Fox, du plus gros succès au box-office pour un film "Rated R" (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés), et même du plus gros succès au sein de la saga X-Men. Comme quoi…

Quelle histoire, n'est-ce pas ? Et la bonne nouvelle, si tout cela vous a donné envie de (re)plonger dans l'ambiance délirante et impertinente de Deadpool, c'est que le film est arrivé il y a peu sur Amazon Prime Video. Une plateforme de streaming disponible depuis la box SFR.

Sources : Allociné, Screen Rant, The Hollywood Reporter

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur