Cinéma

5 films à voir sur les enjeux climatiques

Cate Blanchett, Tyler Perry, Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence dans Don't Look Up : Déni cosmique sur Netflix. © NIKO TAVERNISE / NETFLIX

Ce dimanche 18 septembre marque le début des Semaines du Développement Durable. En plus des nombreuses actions réalisables au quotidien pour améliorer les choses, il est possible de se divertir et de s'informer en même temps, en regardant des films traitant des conséquences du réchauffement climatique, et ce sous différentes formes : il y a du post-apo glacial avec Snowpiercer, ou brûlant avec Mad Max : Fury Road, de la comédie avec Don't Look Up, un dessin animé culte avec Wall-E, et un documentaire avec Demain. Bref, il y en a pour tous les goûts, et pour faire comprendre à toute la famille que chacun doit faire sa part, pour que l'avenir ne ressemble pas à ce que l'on peut voir dans ces films...

Don't Look Up : Déni cosmique

C'est LA comédie dont tout le monde a parlé fin 2021. Mais une comédie dramatique, parce qu'elle décrit à merveille un drame quotidien : celui de l'indifférence générale qu'essuie la communauté scientifique alors qu'elle tente d'alerter la classe dirigeante et les médias sur les risques du réchauffement climatique. Le film Don't Look Up : Déni cosmique met en scène Leonardo Di Caprio et Jennifer Lawrence dans le rôle de scientifiques tentant d'alerter sur la prochaine disparition de la Terre, suite à la découverte d'une comète encore plus dangereuse que celle d'Armageddon, ce parfait nanar avec Bruce Willis. La comète est une métaphore évidente du réchauffement climatique, et les moqueries dont est victime le duo dans le film ressemblent beaucoup à celles essuyées par les militants écologistes sur les plateaux télé quand ils tentent d'alerter sur la situation. Un film aussi hilarant qu'alarmant, à regarder absolument sur Netflix. Et c'est Leonardo DiCaprio qui vous le dit :

Demain

Changement d'ambiance avec le film documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent. En plus de dresser un constat général, le long-métrage parvient à ne pas trop verser dans l'alarmisme, en reposant sur un principe simple : il pose tous les problèmes actuels sur la planète, mais évoque les solutions envisageables à chaque fois. Il y a donc un côté feel good indéniable, qui donne l'impression que tout n'est peut-être pas encore perdu, mais aussi et surtout qu'il y a des solutions disponibles, et que l'on peut adapter à son échelle. Par exemple en privilégiant les circuits courts et les produits bio. Ou si on est milliardaire, en arrêtant d'utiliser un jet privé pour faire un aller-retour Paris-Naples dans la journée, juste parce qu'on avait envie de manger une pizza. Le circuit court, c'est tout de suite moins polluant...

WALL-E

Disponible sur Disney+, c'est l'un des meilleurs films Pixar, sur un adorable petit robot compacteur terrien de déchets, mais il se déroule pourtant dans un contexte particulièrement sombre. Car il faut se souvenir que dans WALL-E, la Terre, après avoir été ravagée par la surconsommation, est aussi abandonnée des humains, partis se réfugier dans une station spatiale où ils sont tous devenus obèses, ne se déplaçant plus que sur des appareils motorisés. Sur fond d'aventure et d'histoire d'amour entre WALL-E et EVE, le film dresse un constat implacable, limpide et finalement très inquiétant de la société actuelle. Le meilleur moyen de faire prendre conscience aux enfants du problème ?

Snowpiecer, Le Transperceneige

"On nous parle de réchauffement climatique, mais moi ce matin dans mon jardin, il faisait seulement 4 degrés, alors bon". Comme abordé dans Don't Look Up : Déni cosmique, on retrouve souvent sur les plateaux télévisés des climato-sceptiques, aux arguments parfois... bien particuliers. Parmi ceux qui reviennent souvent, celui disant qu'il n'est pas logique que le réchauffement climatique puisse entraîner une ère glacière est un véritable hit. On ne va pas faire une thèse sur le pourquoi du comment, mais la Terre a déjà connu ce phénomène, qui s'explique notamment par la fonte des pôles (provoquée par le réchauffement), entraînant ensuite une chute drastique des températures. Et à quoi ressemblerait la planète après ? Un peu à ce que l'on voit dans Snowpiercer, Le Transperceneige, disponible sur Prime Video. Le film coup de poing signé Bong Joon Ho (Parasite), adaptation de la BD française de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette, et existant maintenant en série (disponible sur Netflix), montre comment une tentative de lutter contre le réchauffement climatique a "déraillé", et plongé le monde entier dans une période de glaciation. Les seuls humains survivants sont ceux qui ont pu monter à bord du Snowpiercer, un train dans lequel les passagers sont répartis selon leur rang social. Et ils doivent (sur)vivre avec encore plus de craintes que des incidents voyageurs ou des grèves inopinées du personnel...

Mad Max : Fury Road

Et si au lieu d'être recouverte de neige, la Terre devenait désertique ? Remake des films Mad Max avec Mel Gibson, Mad Max : Fury Road de George Miller est considéré comme l'un des meilleurs films post-apo de tous les temps, et se regarde actuellement sur Prime Video. On y découvre notre monde désormais privé d'eau, et avec des gens bien décidés à s'habiller n'importe comment en faisant n'importe quoi. Car en plus des dégaines de mauvais punks des années 80 et des chefs de clan pas très respectueux des droits des femmes, les survivants ont eu la bonne idée de devenir cannibales. En même temps, faire pousser des légumes ou élever du bétail au milieu du sable, ce n'est pas vraiment une sinécure. Et si l'eau est devenue rare, l'essence aussi. Alors qu'elle est cruciale, pour faire rouler tous ces bolides dans le désert. Un film spectaculaire, réservé aux adultes.

Retrouvez tous ces films, et bien plus encore, sur Netflix, Prime Video et Disney+, des plateformes de streaming disponibles en option chez SFR.

Source : Allociné

Sébastien Delecroix
https://twitter.com/seb_o_matic Sébastien Delecroix Rédacteur