Kev Adams et Jamel Debbouze  s'affrontent dans Alad'2 sur OCS
Cinéma

Alad'2, l'héritage de la "génération H" ?

Kev Adams et Jamel Debbouze s'affrontent dans Alad'2 sur OCS © © 2018 74 FILMS PATHE FILMS M6 FILMS MY FAMILY

Aladin est de retour dans sa version française déjantée, qui voit un choc des générations s'opérer à l'écran, avec d'un côté Kev Adams, et de l'autre ce que l'on pourrait appeler la "génération H", portée par Jamel Debbouze et Éric et Ramzy.

Alad'2. Un jeu de mots assez astucieux, qui si ça se trouve a été à lui seul le prétexte idéal pour faire une suite aux Nouvelles aventures d'Aladin, comédie sortie en 2015.

On y découvrait Kev Adams dans le rôle de Sam, un voleur qui se déguise en Père Noël, mais se retrouve coincé devant un groupe d'enfants à qui il doit raconter une histoire pour ne pas se faire débarber (ça veut dire démasquer, mais pour un Père Noël). Il décide alors de narrer l'histoire d'Aladin, dans une version plus qu'approximative, à base de tapis volant dont il faut connecter les fils pour le faire voler, et de nombreux autres anachronismes et références qui n'ont rien à faire dans l'histoire originale. Pour la suite, Alad'2, disponible depuis le 29 avril sur OCS (accessible depuis votre box SFR), on retrouve donc Aladin à Bagdad, face à une nouvelle menace : le dictateur Shah Zaman (Jamel Debbouze) débarque pour lui piquer la ville, mais aussi la princesse Shallia. Un duel au sommet s'annonce donc, et offre ainsi un véritable clash de générations.

Humoriste préféré des adolescents depuis 10 ans, Kev Adams se voit ainsi réuni à l'affiche avec des comiques qui ont été de grandes influences pour lui à ses débuts. Jamel Debbouze, évidemment, mais également Éric (Judor) et Ramzy (Bedia), qui incarnent deux génies qui vont s'affronter. Et voilà comment le trio magique qui a fait les grandes heures de Canal+, et notamment de la série H, est réuni à l'écran.

Kev Adams VS. Jamel, Éric et Ramzy VS. Bigflo et Oli

De 1998 à 2002, le samedi soir sur Canal+, les trois comiques spécialisés dans les punchlines et improvisations venues de "nulle part ailleurs" donnent rendez-vous aux spectateurs dans un hôpital vraiment pas comme les autres, où il semblerait que c'est surtout le personnel soignant qui aurait besoin de se faire soigner. Pas de "NFS, chimie, iono" comme dans Urgences, avec H, le meilleur remède, c'est le rire, et les vannes comme les combines se multiplient dans de grands éclats de rires. Après Les Nuls et en même temps que Les Robins des Bois, c'est une nouvelle forme d'humour, avec un parler bien à lui issu de la banlieue, qui revisite la langue de Molière avec créativité, qui se met à déferler dans les cours d'école. Kev Adams a alors 7 ans.

Le stand-up devient ultra-populaire, et les comiques deviennent les forces de frappe du cinéma français. Avec bien entendu Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, le film d'Alain Chabat devenu une référence, et dont Les nouvelles aventures d'Aladin comme Alad'2 s'inspirent évidemment. 16 ans après la fin de H, Kev Adams s'est ainsi retrouvé en face des comiques qui ont sans nul doute influencé sa carrière, pour un déluge de vannes qui donne un film à sketches, dans lequel on serait curieux de savoir quelles blagues ont été improvisées ou non. Éric et Ramzy se livrent un duel de génies, tandis que les guests se multiplient, comme par exemple Bigflo et Oli, Jean-Paul Rouve ou Gérard Depardieu.

Plus que jamais, on a l'impression d'assister à un clash de générations, mais qui se fait en douceur, et dans la bonne humeur. La relève serait-elle assurée ?

Alad'2 est disponible depuis le 29 avril sur OCS, accessible depuis votre box SFR.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur