Batman dans le film animé "The Dark Night Returns", inspiré du récit culte de Frank Miller.
Cinéma

Ces comics Batman qu'on aimerait voir adaptés en films

Batman dans le film animé "The Dark Night Returns", inspiré du récit culte de Frank Miller. © Warner Bros.

Depuis sa création par Bob Kane en 1939, le justicier de Gotham a inspiré de nombreux récits. Dont beaucoup feraient des scénarios redoutables pour le cinéma ! Alfred, montrez-nous les comics que le Bat-ordinateur a sélectionnés s'il-vous-plaît.

La Cour des Hiboux

Parmi les histoires de Batman les plus marquantes des dernières années, le premier tome du run de Scott Snyder, paru en 2012, est sans conteste celui qui serait le plus facilement adaptable en film. Le récit, intense, voit Bruce Wayne être confronté à une mystérieuse société secrète qui détient depuis des siècles le pouvoir à Gotham, La Cour des Hiboux. Celle-ci n'était qu'une légende, un conte que l'on racontait dans la ville pour faire peur aux enfants, mais le Dark Knight va se rendre compte de son existence et voir toute sa vie remise en questions... Avec de nombreux retournements de situation, une Bat-Family (Nightwing, Tim Drake, Damian Wayne...) en place, et les vilains classiques (Double-Face, L'Épouvantail, Freeze) qui passent au second plan devant cette nouvelle menace plus sombre, intrigante, personnelle. Les Ergots, assassins surentraînés, sont en effet lâchés sur Gotham pour assassiner tous les alliés de Batman lors de La Nuit des Hiboux, du nom du Tome 2. Une incroyable menace qui va pousser notre héros préféré à sortir l'artillerie lourde... au sens littéral.

L'avis du Joker : "Ah ah ah oui ça ferait un super film. Il y a des coups de théâtre, des rebondissements, beaucoup d'action, des scènes de combat dantesques et des méchants redoutables qui ont du style. Ah ah ah pas facile pour mon pauvre petit Batounet !"

Silence

Voici un récit en 12 chapitres qui pourrait faire un film aussi dense que ceux de la trilogie de Nolan. Dans cette histoire sortie en 2013, Batman mène une enquête à la recherche d'un mystérieux criminel qui se fait appeler Silence, mais les fausses pistes se mutiplient autant que les énigmes du Sphinx à une soirée jeux entre amis. Le plus grand détective du monde doit affrontrer tous ses plus grands ennemis, de Killer Croc à Poison Ivy en passant évidemment par Le Joker. On y croise même des alliés comme Superman et Robin, ou encore Catwoman, avec qui le Chevalier Noir vit une histoire d'amour forcément compliquée, mais passionnante. L'histoire est signée Jeph Loeb, auteur des cultissimes Un Long Halloween et Amère Victoire, également structurés commes des enquêtes en chapitres. Une méthode, agrémentée de flashbacks, qui permet d'explorer toute la vie de Batman, et de faire ressembler Silence à un blockbuster absolument parfait, avec même un twist final façon Sixième Sens à la fin...

L'avis du Joker : "Ah ah ah quel casting il faudrait, avec tous les vilains et les alliés à mettre à l'écran ! Ça serait le film Batman absolument ultime ! Quelqu'un a le numéro de Quentin Tarantino ah ah ah ?"

Terre-Un

Une autre histoire de 2013, elle aussi signée d'un maître de DC Comics, Geoff Johns en personne. Dans le genre "on efface tout et on recommence", Terre-Un se pose là, et ferait une superbe origin story pour une nouvelle trilogie. Par contre, autant prévenir tout de suite, si vous n'aimez pas quand Batman est trop réaliste, ce récit ne pourra pas vous plaire, car il l'est peut-être encore plus que dans les films de Nolan. Le Pingouin n'est pas déformé, est maire de Gotham, et Alfred, le majordome, est un ancien militaire 100% badass ! Très étonnant, le scénario balaie tout ce que l'on connait du justicier, qui fait ici ses grands débuts, et doit affronter un serial killer qui se fait appeler Happy Birthday. Même la mère de Bruce, Martha Wayne, a le droit à un nouveau nom de famille : Arkham. Oui, elle est maintenant liée au sinistre asile. Bruce Wayne est persuadé que c'est Cobblepot qui a fait assassiner ses parents, et l'enquête de Jim Gordon et Harvey Bullock va apporter de nouvelles révélations sur ce meurtre...

L'avis du Joker : "Ah ah ah oui ça serait bien, c'est une sacrée redistribution des cartes. Et j'aime bien ça, moi, redistribuer les cartes. D'ailleurs devinez quelle est ma carte préférée ah ah ah ?"

The Killing Joke

Quand le film Joker de Todd Phillips a été annoncé, beaucoup ont espéré qu'il serait basé sur ce one-shot devenu culte, par la beauté de ses dessins et l'ambiance malsaine qui se dégage du récit. Le Joker s'est évadé d'Arkham (pour la 3 785ème fois, à peu près), et cherche à rendre le commissaire Gordon complètement fou. Pour cela, il décide de s'en prendre à sa fille, Barbara. Un coup de théâtre qui va bouleverser la vie de Batman et de la Bat-Family. Le récit d'Alan Moore est d'autant plus légendaire que sa dernière case inexpliquée a donné naissance à de nombreuses hypothèses. Personne ne sait encore quelle était vraiment cette "blague qui tue"...

L'avis du Joker : "Ah ah ah oh oui, oh oui ! Un film sur moi, c'est tout ce que le public veut ah ah ah, il n'y en aura jamais assez. Il y aurait du rire, et des larmes aussi. Beaucoup de larmes ah ah ah !"

Batman et Les Tortues Ninja

Voilà un crossover qu'on n'attendait certainement pas, mais qui pourrait remettre de la couleur dans l'univers sombre du Chevalier Noir. Et faire un carton absolu auprès des kids. Le pire, c'est que le scénario est ultra-efficace, et ferait à tous les coups du film un blockbuster !

L'avis du Joker : "Ah ah ah. Voilà qui mettrait beaucoup de sourires sur les visages..."

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur