SFR Actus
Cinéma

Die Hard : d'où vient le "Yippee-ki-yay" de Bruce Willis ?

Bruce Willis dans Die Hard. © Twentieth Century Fox

Pour certains, c'est un film d'action culte. Pour d'autres, le meilleur des films de Noël. Et pour tout le monde, Bruce Willis est un héros beaucoup trop cool, qui distribue des punchlines en rafale. Mais d'où vient sa réplique la plus connue ?

Ce n'est pas Noël tant que je ne vois pas Hans Gruber tomber du Nakatomi Plaza.

En décembre, ce meme revient chaque année sur les réseaux sociaux, et parfois même sur des tee-shirts. Une référence à la fin du premier volet de la saga Die Hard, Piège de Cristal, où un Bruce Willis avec des cheveux, flic à New York, vient retrouver sa femme à Los Angeles, au cours d'une soirée organisée dans une tour qui va être attaquée par des terroristes. C'est vraiment pas de chance...

Une comédie romantique avec des fusillades et des gros mots

Malheureusement pour Hans Gruber et sa bande, John McLane, le personnage de Bruce Willis, va les éliminer un par un, et en les narguant, qui plus est. À chaque bagarre, une nouvelle vanne, et la naissance d'un personnage culte, cool et badass, dans ce film de 1988. Le succès est tel que certains le considèrent même maintenant comme un film de Noël, au même titre que Maman J'ai Raté L'Avion ou Love Actually. Parce que tous les goûts sont dans la nature...

Et parmi toutes les répliques de Bruce Willis, une particulièrement est devenue culte : "Yippee-ki-yay, motherf*cker". Si on peut traduire le dernier mot par "embrasseur de maman un peu trop enthousiaste", le "Yippee-ki-yay" est pour sa part bien moins compréhensible.

Mais dans une série documentaire sur les films de légende The Movie That Made Us, disponible sur Netflix, on apprend dans le quatrième épisode, consacré à Piège de Cristal, que l'expression vient d'une chanson de Roy Rogers, surnommé "le cow-boy chantant". Le titre en question est intitulé I'm an Old Cowhand from the Rio Grande, qu'il interprète dans le film King of the Cow-Boys, sorti en 1943. Vous pouvez l'entendre dans la vidéo ci-dessous (lui dit "Yippee I Oh Ki-Yay") :

Il ne s'agissait donc pas du tout d'une improvisation sur le plateau -même s'il y en a eu beaucoup durant le tournage- mais bien d'une ligne déjà écrite dans le script. Et qui est par la suite devenue absolument culte. Alors Yippee-ki-yay, et joyeux Noël !

Sources : Allociné, Slate

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur