SFR Actus
Cinéma

Dunkerque sur Netflix : la vraie histoire derrière le film

Dunkerque, le film de Christopher Nolan est désormais disponible sur Netflix © Warner Bros. Entertainment

Dunkerque, ou Dunkirk pour les anglophones, le film de guerre de Christopher Nolan, vient d'être mis en ligne sur Netflix. Inspiré par des faits réels durant la Seconde Guerre mondiale, il revisite l'opération Dynamo, un épisode très important du conflit...

Devenu un réalisateur incontournable avec le trilogie Batman : The Dark Knight (également disponible sur Netflix depuis quelques temps), Christopher Nolan a sorti en 2017 un film de guerre se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale et en France, à Dunkerque. D'où le titre, évidemment...

Alors que les blockbusters made in Hollywood durant cette sombre période évoquent en général le Débarquement, comme pour Il Faut Sauver le Soldat Ryan, Nolan a décidé de mettre en lumière un autre moment crucial de la guerre 1939-45, historiquement important mais peut-être trop méconnu du grand public : l'opération Dynamo. En mai 1940, l'armée allemande avance rapidement en Europe, et les forces alliées se retrouvent encerclées dans le Nord de la France. Pour éviter le désastre complet, Winston Churchill décide d'organiser le retrait des troupes, direction l'Angleterre. Problème : il y a plus de 400 000 soldats alliés à faire évacuer, et forcément pas assez de navires...

C'est une vraie course contre la montre qui débute donc le 26 mai. Et c'est ce sentiment d'urgence qui a inspiré Christopher Nolan, y voyant la possibilité d'apporter un côté thriller à son film de guerre. Alors que les troupes britanniques sont massées sur les plages de Dunkerque, une armé de 35 000 soldats français, peu visible, pour ne pas dire invisible, dans le film, affronte l'armée allemande pour gagner le temps nécessaire à l'évacuation. Et celle-ci pose forcément problèmes, par manque de navires, mais également pas la taille de ceux-ci : les plus imposant ne peuvent en effet pas se rapprocher des plages, et il en faut donc des plus petits pour acheminer tout le monde. C'est ainsi que sont mobilisées des chalutiers, des yachts, des cabiteurs néerlandais et même n'importe quelle embarcation, les fameux "little ships", comme on peut le voir dans Dunkerque, pour l'un des moments les plus forts du film. Même si bon, dans la vraie vie, les civils se sont davantage faits réquisitionner leurs bateaux qu'ils ne se sont portés volontaires...

Tom Hardy en pilote de la RAF dans Dunkerque

Plus de 700 navires multiplient donc les aller-retours pendant neuf jours, du 26 mai au 4 juin, tandis que la menace vient également du ciel. À l'affiche de Dunkerque dans un rôle de pilote de la RAF (Royal Air Force), Tom Hardy (Bane dans The Dark Knight Rises) incarne donc un personnage directement confronté à ce combat dans les airs. Malgré une grosse invraisemblance : son avion, un Spitfire, avait un réservoir pouvant tenir 680 km en vol, donc bien plus longtemps que dans le film. Une adaptation effectuée pour ajouter encore un peu plus de tension dramatique à une bataille qui n'en manque pourtant pas à la base.

Finalement, alors que l'opération Dynamo espérait à l'origine pouvoir sauver 45 000 hommes, elle va permettre d'en évacuer... 338 226 ! Tandis que les troupes anglaises embarquaient en priorité, ce qui a créé de nombreuses tensions pendant et après les événements, 123 095 Français faisaient partie des rescapés. En revanche, 35 000 hommes, principalement Français, qui ont lutté sur place pour permettre l'évacuation, sont faits prisonniers par l'armée allemande sur place...

C'est donc cette histoire hors du commun, vécue par plusieurs protagonistes, que Christopher Nolan a voulu raconter dans Dunkerque, pour plonger les spectateurs dans l'une des plus terribles batailles de l'un des plus terribles conflits.. Pour un film terrible, dans le meilleur sens du terme...

Dunkerque est désormais sur Netflix, la plateforme de streaming disponible depuis votre box SFR.

Sources : Focus.levif.be, Dunkerque-tourisme, Télé-Loisirs, Allociné

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur