Le youtubeur Sofyan couvre le festival de Gérardmer pour SFR et SYFY.
Cinéma

Gérardmer : on a parlé cinéma fantastique avec Sofyan

Le youtubeur Sofyan couvre le festival de Gérardmer pour SFR et SYFY. © Sofyan

Entre deux projections au Festival international du film fantastique de Gérardmer, nous avons eu l'opportunité de discuter avec le Youtubeur Sofyan. L'occasion de débriefer avec lui les films en compétition et d'évoquer ses préférences en matière de fantastique.

Contrairement à l'année dernière, la neige n'était pas au rendez-vous au Festival de Gérardmer. Mais il y en a un qui est bien revenu, c'est le youtubeur Sofyan. Expert du septième art, il se rend religieusement à toutes les séances des films en compétition, en lice pour remporter le Grand prix et/ou le Prix du public.

Durant les cinq jours de l'événement, du 29 janvier au 2 février 2020, Sofyan partage ses coups de cœur et ses déceptions à ses abonnés au travers de son propre compte Instagram, celui de SFR et de SYFY. Un regard sur le festival qui ne manque jamais d'humour. On lui a donc posé quelques questions et il nous a assuré qu'il n'y répondrait que "par oui ou par non, c'est tout".

C'est quoi pour toi le Festival de Gérardmer ?

À part le Festival de Cannes, je ne vais pas à beaucoup de festivals de cinéma. Donc Gérardmer, c’est assez important pour moi parce que c’est l'un des seuls festivals que je fais à fond. J’essaie de voir tous les films, du coup c’est déjà ça, je m’investis à balle.

Ce qui est génial à Gérardmer, c’est de voir des films qui ne verront peut-être jamais le jour (rires). C’est d’une grande tristesse aussi mais c’est quand même cool de découvrir ça. C’est un festival assez unique quand même. On peut passer d’un film vraiment nul et d’une projection à l’autre, on peut être très surpris. Ça m’était arrivé l’année dernière et là j’attends encore que ça m’arrive au moment où on se parle.

Tu as déjà trouvé la perle rare dans les films que tu as vu ?

J’en ai vu que deux pour l’instant. Snatchers et Répertoire des villes disparues. Mais pour l’instant, je n’ai pas trouvé de perle rare. Ni rare, ni perle. Malheureusement, je n’ai pas le temps de voter pour le Prix du public, parce qu’après les séances, je me précipite pour faire des stories pour SFR et SYFY, partager Gérardmer avec les gens qui me suivent sur YouTube et Instagram. Mais si je devais en mettre une à Snatchers, ce serait 2/5. Parce qu’on rit. On rit beaucoup. Mais à force de rire et de faire juste une suite de blagues gores, c’est pas trop mon délire. Je ne suis pas trop touché par l’humour suggestif. Je suis pas fan. Mais je l’ai largement préféré au film québécois, Répertoire des villes disparues...

Il y a des films que tu attends dans la sélection officielle du festival ?

Oui, il y a Vivarium, avec Jesse Eisenberg, que j’ai vraiment envie de voir. Il y en a un autre qui m’intrigue, c’est The Room, parce que je trouve le pitch incroyable. L’idée de base est vraiment fantastique. Cette histoire d’un couple qui déménage dans une maison et y trouve une pièce capable d’exaucer tous leurs vœux, je suis curieux. C’est vraiment les deux que j’attends le plus. The Room ça me fait un peu peur, mais Vivarium, je suis plus confiant. Je serais très déçu si ça ne me plaît pas. Je sais pas s’il pourrait avoir le Grand prix, mais j’espère qu’il va satisfaire le public.

C'est quoi ton genre de films fantastiques ?

Moi, ce dont je rêve, c’est du Guillermo del Toro. À Gérardmer, ce serait génial d’en voir un. Mais après, c’est vrai que le film fantastique c’est une catégorie très vaste, je me rendais pas compte avant de venir ici que c’était aussi général. Ce que j’aimerais bien voir, c’est un peu plus de magie. Je suis assez fan des films populaires. J’en ai un peu marre des films de zombies, l’année dernière il n’y avait que ça (rires). Je ne crois pas qu’il y en ait cette année...

"J'aimerais bien voyager un peu"

J’aimerais voir du fantastique avec lequel j’ai grandi, me plonger dans un vrai univers, vraiment différent. Je trouve ça dommage qu’on touche toujours vachement au réel ici. Il y a un élément perturbateur qui est fantastique, mais pas forcément un univers qui est créé autour. Même si c’est compliqué. Mais j’aimerais bien voir ça quand même, voyager un peu et pas forcément aller dans un village québécois (rires).

Il y a beaucoup de films d’horreur à Gérardmer. Tu les préfères avec ou sans sang ?

Je trouve ça plus malin de les faire sans sang. Je trouve ça beaucoup plus technique de faire de l’horreur sans montrer de l’hémoglobine et passer tout de suite dans le gore. C’est ça que je regrette dans Snatchers, par exemple, c’est qu’il y avait beaucoup trop de blagues sanglantes. Une fois ça passe. Mais après, deux, trois, mille, il y a en a eu beaucoup trop et ça ne me faisait plus rire au bout d’un moment. Autant regarder un épisode de South Park si tu veux du trash : en vingt minutes, ça sera moins long et tu kifferas autant.

Est-ce que tu aurais trois films fantastiques à nous recommander ?

Alors déjà, je dirais La Forme de l’eau, de Guillermo del Toro. Je suis assez classique mais c’est un film que j’ai vraiment adoré. Je vais essayer de m’éloigner de del Toro, j’ai aussi beaucoup été marqué par J’ai rencontré le diable. Un film sud-coréen qui a d’ailleurs remporté le Grand prix du Festival de Gérardmer en 2011. Et il y a aussi Dernier Train pour Busan, que j’avais vraiment adoré.

Retrouvez toutes les réactions de Sofyan sur les longs-métrages du 27e Festival international du film fantastique de Gérardmer, dans les stories du compte Instagram de SFR (@sfr.officiel) et sur celui de SYFY (@syfyfr).

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur