SFR Actus
Cinéma

La Reine des Neiges 2 : la mythologie du film décryptée

La Reine des Neiges 2 est inspriée d'une mythologie dense. © 2019 Disney

La Reine des Neiges s'inspire d'un conte d'Andersen, mais elle tire aussi sa source dans la mythologie. On vous en dit plus...

En 2013, La Reine des Neiges nous faisait déjà vibrer dans un univers glacial et féérique inspiré d'un célèbre conte d'Hans Christian Andersen. Six longues années plus tard, la suite des aventures de nos princesses favorites d'Arendelle est enfin arrivée sur grand-écran. Alors qu'on les suit dans un autre monde, comme le chante si bien Elsa, Disney a dû piocher dans diverses mythologies pour étoffer cet univers qui les entoure et le rendre encore plus riche.

L'occasion de décrypter ces éléments mythologiques que l'on retrouve dans La Reine des Neiges 2, en salle depuis le 20 novembre 2019. Ceux et celles qui n'ont toujours pas vu ce merveilleux film feraient mieux de s'arrêter ici, la suite est remplie de spoilers !

Une forêt enchantée et des pierres de taille

L'intrigue principale de La Reine des Neiges 2 repose sur cette forêt enchantée, entourée d'un mystérieux brouillard, inaccessible et coupée du monde depuis plusieurs générations. On apprend alors, vers la fin du film, que le grand père d'Anna et Elsa, le roi Runeard, a corrompu ces bois enchantés en construisant un barrage pour nuire aux Northuldras.

Un concept qui, croyez-le ou non, nous vient tout droit de la philosophie grecque. Il est notamment inspiré de Platon qui croit en la division entre le monde civilisé et la nature, qui écrit dans Phèdre : "J’aime à m’instruire. Or, les champs et les arbres ne veulent rien m’apprendre, et je ne trouve à profiter que parmi les hommes, à la ville." Une théorie, largement répandue ces derniers millénaires, qui estime que le progrès passe nécessairement par le domptage de la nature. On la retrouve justement dans le film avec cette dichotomie entre Arendelle, qui représente le monde civilisé, et les Northuldras, la nature. Le roi Runeard les a domptés avec un barrage pour mieux pouvoir se développer.

Elsa et Anna face au brouillard rose dans La Reine des Neiges 2
Elsa et Anna face au brouillard rose dans La Reine des Neiges 2 © 2019 Disney

Mais trêve de philosophie, parlons mythologie comme nous l'avions prévu à l'origine. Cette forêt est gardée par d'immenses pierres de taille, que l'on pourrait aussi appeler menhirs ou dolmens. Des "constructions" qui rappellent celles que les Vikings plaçaient près des tombes. À l'époque, les peuples nordiques voyaient ces pierres comme des objets très puissants, des cadeaux d'Odin, en personne, qu'il ne fallait pas toucher au risque de provoquer la colère des dieux. Si l'accès à la forêt est empêché par le brouillard, on trouve à son entrée un avertissement du danger avec la présence de ces menhirs.

Des esprits élémentaires dans La Reine des Neiges 2

La Reine des Neiges 2 se fonde sur cette croyance occidentale selon laquelle le monde serait organisé et divisé autour de quatre éléments : l'Eau, le Feu, la Terre et l'Air. Chacun d'entre-eux est alors représenté par une entité, à l'exception de la Terre qui a toute une tribu de géants à son compte, on les exclura donc de la suite de notre décryptage.

L'Eau est donc représentée par un magnifique cheval aqueux, plus connu dans notre monde sous le nom de Nøkk et issu de la mythologie germanique. Il était vu par ces peuples comme un symbole de mort, qui prend mais ne rend jamais, un esprit malicieux emblême la mer qui adore noyer ceux qui se rendent sur son territoire. Sympa... C'est d'ailleurs de la même manière qu'on le voit essayer de noyer Elsa dans La Reine des Neiges 2.

Elsa rencontre un Nokk, esprit de l'eau, dans La Reine des Neiges 2.
Elsa rencontre un Nokk, esprit de l'eau, dans La Reine des Neiges 2. © 2019 Disney

Passons maintenant du côté des esprits élémentaires plus sympathiques. C'est sans l'ombre d'un doute que nous pensons immédiatement à l'esprit du Feu, représenté par ce petit lézard attachant nommé Bruni, à ne pas confondre avec une ancienne Première dame de France. Une petite créature inspirée directement du mythe aristotélicien de la salamandre, selon lequel il s'agirait d'un animal qu'on ne pourrait jamais brûler.

Enfin, l'esprit de l'Air, personnifié par Gale la petite tornade, nous vient de la mythologie grecque et de son dieu des vents de l'ouest, Zéphyr. Une divinité amicale et joueuse qui adore interagir avec les humains. Exactement comme Gale dans le film.

Vous savez maintenant tout sur la mythologie qui entoure La Reine des Neiges 2. Il ne vous reste plus qu'une seule chose à faire : retourner le voir encore une fois au cinéma pour s'imprégner encore plus de ces croyances fantastiques ! Vous n'avez pas fini de chanter Dans un autre monde...

Sources : Phèdre, ScreenRant

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur