La trilogie "Le Hobbit" se déroule 60 ans avant "Le Seigneur des Anneaux".
Cinéma

La saga de la semaine en VOD : Le Hobbit

La trilogie "Le Hobbit" se déroule 60 ans avant "Le Seigneur des Anneaux". © Warner Bros. Entertainment

Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Indiana Jones, Avengers, Jurassic Park, Hunger Games... De nombreuses sagas ont marqué l'histoire du cinéma, et proposent des univers qui sont des invitations permanentes au marathon... que l'on peut faire quand on veut de chez soi grâce à la VOD ! Cette semaine, repartons en Terre du Milieu pour suivres les aventures de Bilbo, Gandalf, Gollum et 13 nains, dans Le Hobbit, et ainsi voir et comprendre tout ce qui s'est passé avant Le Seigneur des Anneaux.

"Un Anneau pour les gouverner tous Un Anneau pour les trouver Un Anneau pour les amener tous, Et dans les ténèbres les lier."

Ce charmant programme, rédigé par Sauron sur l'Anneau unique, est devenu une référence de la pop culture, aussi culte que le masque de Dark Vador dans Star Wars, ou le chapeau d'Indiana Jones. Le grand public a pu découvrir son existence dans la saga épique Le Seigneur des Anneaux, qui a débuté au cinéma en 2001. Un carton planétaire (avec 11 Oscars pour le dernier volet, Le Retour du Roi), qui a poussé les studios à vouloir retourner dans la Terre du Milieu imaginée par Tolkien pour une autre histoire, celle de Bilbo le Hobbit, l'oncle de Frodo qui lui offre l'Anneau au début de la trilogie culte. Plutôt un fardeau qu'un cadeau... Alors que les livres Le Seigneur des Anneaux, sortis en 1954, étaient une suite au Hobbit, sorti en 1937, c'est cette fois Le Hobbit qui sera une suite au Seigneur des Anneaux (sous forme de préquel), avec une nouvelle trilogie qui sort au cinéma en 2012. Pour ces nouveaux films, le réalisateur Peter Jackson réunit la même équipe, et insuffle le même souffle épique...

Le Hobbit se déroule donc 60 ans avant les aventures du Seigneur des Anneaux, et narre les aventures de Bilbo, Hobbit incarné par l'hilarant Martin Freeman (Watson dans Sherlock, qui prend donc la relève de Ian Holm, décédé ce 19 juin 2020 et qui jouait le vieux Bilbo), qui n'apprécie rien de plus qu'un bon repas, le confort de sa jolie maison (Cul-de-Sac) et fumer de l'herbe à pipe sur un banc. Mais un beau jour, Gandalf vient le trouver, pour lui proposer de partir à l'aventure avec une compagnie de nains, menée par le roi Thorin, bien décidé à reprendre son royaume à Smaug, un terrible dragon. Sans trop comprendre ce qui lui arrive, Bilbo se retrouve au centre d'une quête dont l'accomplissement va changer à jamais le destin de la Terre du Milieu...

Le Hobbit, 60 ans avant Le Seigneur des Anneaux

On retrouve dans les trois films Le Hobbit tout ce qui a fait le succès et le charme du Seigneur des Anneaux : des personnages attachants, des paysages à couper le souffle (on dirait presque une commande de l'Office du Tourisme de la Nouvelle-Zélande), des batailles gigantesques, de l'humour, de l'aventure, de la magie, du grand spectacle, et une musique incroyable, signée une nouvelle fois Howard Shore. Pensé à la base comme un livre pour enfants par Tolkien, Le Hobbit est normalement moins sombre que Le Seigneur des Anneaux. Et surtout, beaucoup plus court. Alors, comment faire tenir l'intrigue d'un livre de 300 pages dans trois films ? En y ajoutant d'autres récits de la Terre du Milieu, et quelques ajouts d'histoire ou de personnages (le vilain Azog, uniquement évoqué dans les livres, ou Tauriel, l'elfe jouée par Evangeline Lily, pure invention des scénaristes). Même en version longue, la trilogie est tout de même moins longue que celle du Seigneur des Anneaux. Mais tout aussi spectaculaire.

10 ans plus tard, les effets spéciaux se sont forcément améliorés, et on ne peut qu'apprécier le soin apporté aux petits détails pour que tous les films soient reliés entre eux, sans ajout numérique crapuleux façon George Lucas dans Star Wars. Les Trolls transformés en pierre sont par exemple dans la même position que quand Frodo, Sam, Merry et Pipin les découvrent dans Le Seigneur des Anneaux. Et puis il y a cette scène, dans le premier film, qui nous montre comment Bilbo a obtenu l'anneau de Gollum. D'une intensité folle, cette bataille de devinettes est pourtant bien différente de celle écrite par J.R.R. Tolkien à la base !

Bilbo contre Gollum, devinettes et galipettes

Juste après la sortie du Hobbit, en septembre 1937, l'éditeur de l'écrivain et linguiste britannique lui a réclamé une suite. Tolkien a proposé Le Silmarillon (pour vulgariser, la genèse de la Terre du Milieu), mais cela lui fût refusé. On voulait une suite, avec une histoire qui parle encore de Hobbits. Alors Tolkien créa Le Seigneur des Anneaux, un récit dans lequel l'Anneau unique tient une place centrale. La preuve, c'est dans le titre... Le problème, c'est que dans Le Hobbit, Gollum abandonne facilement son anneau à Bilbo, le mettant en gage dans leur partie de devinettes, et ne se montrant pas contrarié par cette perte. Un comportement qui ne correspond plus trop avec la nouvelle intrigue, ou le caractère de Gollum, obsédé par son "précieux"...

Alors Tolkien écrit une nouvelle version du chapitre 5, contenant la fameuse rencontre, et rend Gollum beaucoup moins conciliant, comme on le voit également dans le film. Cette seconde version paraît à partir de 1951. Une petite histoire parmi tant d'autres, dans la grande histoire du Hobbit et du Seigneur des Anneaux.

Alors, comme Bilbo, êtes-vous prêt à partir pour une grande aventure ?

Pour cela, vous pouvez retrouver la trilogie Le Hobbit sur Amazon Prime Video, disponible depuis votre box SFR.

Source : Tolkiendil

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur