Un zombie absolument terrifiant dans le film coréen Dernier train pour Busan, réalisé par Yeon Sang-ho.
Cinéma

Les films de zombies les plus terrifiants

Un zombie absolument terrifiant dans le film coréen Dernier train pour Busan, réalisé par Yeon Sang-ho. © Dernier train pour Busan / Splendid film GmbH

Envie d’une bonne soirée d’angoisse ? Les zombies seront toujours là pour vous. La rédaction vous propose sa sélection des meilleurs films de zombies !

28 jours plus tard

28 jours plus tard de Danny Boyle est un grand classique en matière de zombies. Après l’irruption d’un commando de protection animale dans un laboratoire de recherches, des chimpanzés contaminés par un mystérieux virus sont relâchés dans la nature. 28 jours plus tard, une épidémie s’est répandue à une vitesse foudroyante. Les quelques survivants, dont Jim (Cillian Murphy), tentent d’échapper aux nombreux infectés.

28 semaines plus tard

28 semaines plus tard est la suite de 28 jours plus tard, logique. Cette fois, le film prend place 6 mois après la contamination qui a décimé l’Angleterre. Les survivants ont réussi à se rassembler et sont réfugiés dans un campement protégé par l’armée qui estime désormais l’infection vaincue. Du moins, c’est ce qu’ils pensaient. S’ils sont sains et saufs pour l’instant, cela ne risque pas de durer longtemps...

World War Z

Tout commence par un embouteillage. Jusqu’ici rien d’alarmant. Oui, mais le ciel est quadrillé par des hélicoptères et les gens se battent violemment les uns contre les autres. Ça commence à faire peur. Gerry Lane (Brad Pitt) est un ancien enquêteur de l’ONU habitué aux situations épidémiques. Il est coincé dans les bouchons et va devoir reprendre du service pour tenter de comprendre les origines de cette pandémie pour tenter de protéger sa famille. L’une des invasions de zombies les plus épiques du cinéma !

La nuit des morts-vivants

La nuit des morts-vivants de George Romero est un grand classique. Il fait partie des premiers films consacrés à nos amis en quête de cerveaux à dévorer. Sorti en 1968, il raconte l’histoire d’un frère et une sœur et de leur voyage annuel pour fleurir la tombe de leur père. Sauf qu’il n’est plus vraiment mort et qu’il ne veut pas des fleurs, mais de la chair humaine. Et pas pour la mettre dans un vase, pour la manger. Ah et il n’est pas tout seul, il est accompagné de toute une armée.

Dernier train pour Busan

Pour World War Z, on vous parlait d’une des invasions de zombies les plus épiques du cinéma. L’autre qui lui fait concurrence, c’est celle du Dernier train pour Busan. Production coréenne, le film avait fait surprise en 2016 lors de sa sortie. Scénario habituel, un virus inconnu se répand et les autorités déclarent l’état d’urgence. Sauf que cette fois, Seok-woo (Gong Yoo), protagoniste du film, est avec sa fille dans un train en marche. S’en suivra une lutte sans merci entre les passagers pour survivre et arriver à Busan, terminus du train, seule ville du pays capable de les mettre en sécurité. Les zombies sont plus acharnés que jamais et ils ne laisseront pas cela arriver facilement.

Bienvenue à Zombieland

On se retrouve, une fois encore, dans un monde infesté de zombies, autour de deux personnages. Colombus (Jesse Eisenberg), un jeune garçon craintif et terrorisé à la seule vue des morts-vivants, et Tallahassee (Woody Harrelson), un chasseur de zombies téméraire et sans peur. Ensemble, ils se sont donnés une mission. Éradiquer la menace ? Soigner la contagion ? Non. Trouver le dernier paquet de Twinkies (les biscuits préférés de Tallahassee) disponible sur terre.

Shaun of the Dead

On termine sur Shaun of the Dead, d’Edgar Wright. À l’instar du précédent, le film est plus une comédie hilarante qu’un récit d’horreur terrifiant. Mais les zombies restent tout de même présents pour nous procurer quelques frayeurs. Shaun (Simon Pegg) a 30 ans, il est anglais et ne fait rien de sa vie. Après que sa petite amie le quitte, les habitants de sa banlieue de Londres commencent progressivement à se transformer en morts-vivants. Il va alors monter un petit groupe de survivants pour tenter de reconquérir le cœur de sa petite amie, le tout dans un rythme complètement survolté !

Par Clément Capot