Votre panier est vide
Cinéma

Marvel : que vaut le nouveau Doctor Strange in the Multiverse of Madness ?

Doctor Strange (Benedict Cumberbatch) et Wong (Benedict Wong) accueillent une nouvelle super-héroïne, America Chavez (Xochitl Gomez) dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness. © Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Voilà un film qui porte bien son nom. Si Spider-Man : No Way Home a entrouvert la porte du multivers, faisant déjà le bonheur des fans avec ses réalités alternatives, Doctor Strange in the Multiverse of Madness l’enfonce complètement pour nous embarquer dans un voyage étourdissant ! Critique délivrée sans spoilers.

Alors certes, on a un peu tendance à le dire à chaque nouvelle sortie, mais cette fois on est prêt à le crier sur les toits : ce nouveau long-métrage est définitivement le plus osé du MCU. On retrouve bien sûr dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness tous les ingrédients qui font fonctionner la recette depuis tant d’années maintenant, à savoir des séquences d’action époustouflantes mêlées à une bonne dose d’humour et de nombreux clins d’œil aux précédentes aventures des super-héros Marvel. Mais ce deuxième volet consacré au Maître des Arts Mystiques va bien plus loin, transportant les spectateurs dans des contrées encore largement inexplorées dans le vaste univers cinématographique.

Plus que de simplement jouer avec les réalités alternatives du multivers, ce qui est déjà des plus plaisants, Doctor Strange in the Multiverse of Madness aborde plus que jamais le surnaturel. Ce au travers bien évidemment de son héros mystique, dont l’univers psychédélique imaginé par Steve Dikto dans les comics est d’ailleurs merveilleusement bien mis à l’honneur. On soulignera l’énorme travail sur les effets spéciaux, exploités dans tout leur potentiel, la créativité des artistes aussi pour donner vie à différents univers qui sont un vrai régal pour les yeux. Mention spéciale à une séquence notamment, absolument géniale, où nos héros passent (littéralement) par toutes les couleurs lors d’un saut dans ce fameux multivers… Et ces perles visuelles ne sont pas les seules particularités du film, loin de là.

Quand un maître de l’horreur fait de la magie avec Doctor Strange

Surtout, il faut savoir qu’avec Sam Raimi à la baguette, ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness est sans conteste l’œuvre la plus terrifiante du MCU ! Le réalisateur de la trilogie Evil Dead (et accessoirement de la trilogie Spider-Man portée par Tobey Maguire) a en effet su imposer son style pour offrir une vraie dimension horrifique au long-métrage. Alors bon, rassurez-vous, il reste tout public. Mais de petites séquences ici et là sont vraiment dignes de films d’épouvante, et on se laisse même surprendre par quelques jump scares ! C’est surprenant, c’est le cas de le dire, mais ça marche. Ça fait du bien, même, et c’est bon signe : les studios Marvel sont définitivement prêts à repousser les limites de leur fantastique univers cinématographique pour se renouveler. Quitte à décontenancer peut-être un peu, certes, mais il faut dire que le pari est réussi.

D’autant qu’il est un autre détail qui, pour le coup, fait de ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness un vrai délice pour les fans : comme toujours, mais plus encore, il y aussi de GROSSES surprises ! Tant dans le film en lui-même que dans l’une des scènes post-générique… Mais bon, on ne vous en dira pas plus - même si ça nous démange terriblement - parce que ce serait tout de même très dommage de vous gâcher ces pépites. Sachez simplement qu’il a beau s’aventurer sur des terrains nouveaux, ce 28e long-métrage du MCU assure néanmoins le fan service bien comme il faut.

Quelles œuvres du MCU faut-il voir avant Doctor Strange 2 ?

D’ailleurs, petite parenthèse pour ceux qui se poseraient la question : faut-il avoir vu tous les films Marvel pour comprendre Doctor Strange in the Multiverse of Madness ? Les inconditionnels vous diront oui, évidemment. Si c’est toujours mieux, notamment pour savourer les nombreux clins d’œil, ce n’est pas non plus absolument nécessaire. Il faut néanmoins un minimum, vous vous imaginez bien. Au risque de souligner l’évident, il vaut tout d’abord mieux avoir vu le premier Doctor Strange. On conseille aussi fortement le précédent long-métrage du MCU, Spider-Man : No Way Home, dans lequel le Maître des Arts Mystiques apparaît et qui aborde donc déjà le thème du multivers. Et au moins un petit dernier, qui n’est à vrai dire pas un film mais une série, la toute première explorant l’univers Marvel sur Disney+ : WandaVision

Elizabeth Olsen, de retour dans la peau de Wanda alias Scarlet Witch, est LA star de ce "Doctor Strange in the Multiverse of Madness"...
Elizabeth Olsen, de retour dans la peau de Wanda alias Scarlet Witch, est LA star de ce "Doctor Strange in the Multiverse of Madness"... © Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Ce qui nous mène à notre dernier point. Certainement le plus bel atout, finalement, de ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Si l’on se plaît bien sûr à retrouver Benedict Cumberbatch dans la peau du héros, avec tout son sarcasme mais aussi une forme de sensibilité nouvelle, il faut bien avouer qu’il se voit complètement voler la vedette dans le deuxième volet de ses aventures en solo au cinéma… Ce n’est pas un secret, puisqu’elle figure au centre de l’affiche : ce nouveau film du MCU marque également le grand retour de Wanda Maximoff ! Encore une fois, on ne vous en dira pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir le rôle qu’elle tient dans ce Multiverse of Madness. Si ce n’est qu’Elizabeth Olsen crève l’écran ! Aux côtés de la Scarlet Witch et de Doctor Strange, vous découvrirez par ailleurs une nouvelle super-héroïne, qui fait en tout cas ses premiers pas sur le grand écran. Elle s’appelle America Chavez, elle est brillamment incarnée par la jeune Xochitl Gomez, et son super-pouvoir est toute la raison d’être de ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness : elle est capable d’ouvrir des portails sur différents univers…

Mieux vaut en finir là, pour ne prendre aucun risque de fâcheux divulgâchages. On va se permettre d’emprunter les mots de Kevin Feige pour conclure cette critique, parce que le président de Marvel Studios a tout simplement très bien résumé ce qu’est ce Doctor Strange in the Multiverse of Madness : "Un film palpitant qui va vous retourner le cerveau." On n’aurait pas pu dire mieux.

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice