Nick Fury (Samuel L. Jackson) aux côté de Carol Danvers  (Brie Larson) dans Captain Marvel.
Cinéma

Pourquoi Nick Fury n’a-t-il pas appelé Captain Marvel plus tôt ?

Nick Fury (Samuel L. Jackson) aux côté de Carol Danvers (Brie Larson) dans Captain Marvel. © Captain Marvel / Chuck Zlotnick / Marvel Studios 2019

Si le film Captain Marvel a répondu à bien des questions, il en laisse une en suspens : pourquoi Nick Fury n’a-t-il pas appelé Carol Danvers à l’aide un peu plus tôt ?

Captain Marvel à la rescousse ! La fin d’Avengers : Infinity War nous a laissé sur une note plutôt amère. La moitié de l’univers a été décimée par Thanos, une bonne partie des super-héros est partie en cendres et l’ambiance n’était pas aux réjouissances pendant le générique de fin.

C’était sans compter sur Marvel et ses scènes cachées légendaires pour nous redonner le sourire. On y voit alors Nick Fury et Maria Hill, victimes du “snap” de Thanos. Heureusement, dans le malheur, on trouve toujours une part de bonheur, avant de disparaître. C’est ainsi que celui qui qui dirige le S.H.I.E.L.D a eu le temps d’activer un petit appareil sur lequel on voit apparaître le mystérieux symbole de Captain Marvel.

Depuis, les fans se posent une grande question existentielle : où se trouve Carol Danvers depuis tout ce temps ? Va-t-elle voyager dans le temps ? Vient-elle d’une autre dimension ? Si c’est elle qui doit sauver l’univers et venir en aide aux Avengers, pourquoi et comment va-t-elle surgir de nulle-part ?

La réponse nous est finalement arrivée début mars 2019 dans Captain Marvel. Carol Danvers est actuellement en train de faire le tour de l’univers, à la recherche d’un foyer pour les Skrulls. Elle a confié un beeper à Nick Fury, à n’utiliser qu’en cas d’urgence, pour la contacter.

Pourquoi ne pas l’avoir utilisé plus tôt ?

La phrase prononcée par Vers ne vous a probablement pas échappée : “en cas d’urgence”. Et on ne va pas se mentir, des aliens qui envahissent New York en grand nombre (Avengers), des Elfes Noirs qui s’attroupent en masse à Londres (Thor : Le Monde des Ténèbres), un robot tueur qui manque d’anéantir le monde et raie finalement un pays entier de la carte (Avengers : L’Ère d’Ultron), ou encore Thanos qui s’attaque à la Terre et détruit la moitié de l’univers (Avengers : Infinity War), pour nous, ces situations sonnent comme des “urgences”.

Apparemment, pas pour Nick Fury, ni pour son interprète, Samuel L. Jackson. Interviewé par IGN, l’acteur américain a ainsi déclaré :

“Elle a dit que c'était seulement pour les urgences [...]. Les autres urgences pouvaient être gérées par ceux qui étaient-là. C'était juste une invasion extraterrestre, c'était gérable. La moitié de la population n'était pas en train de mourir ou de disparaître [...]. Avec [Thanos], on a enfin une urgence qui requiert sa présence. C'est sans précédent. Comment combattre ça ? Je ne peux pas. Et si je ne suis pas là, j'ai besoin de trouver quelqu'un qui peut le faire [...]. Tous ces héros sont parfaits pour des menaces plus courantes. Mais pour un badass intergalactique qui a toutes les pierres d'infinité, il faut un peu plus que ça".

Samuel L. Jackson est formel : avant, il n’y avait pas d’urgences. Pourquoi ne pas l’avoir appelée dès l’arrivée de Thanos ? Pensait-il que les Avengers pourraient gérer la menace ? Mystère.

Pour Kevin Feige, président de Marvel Studios, c’est le même constat. Interviewé par Flashfilm, il explique :

“Premièrement, elle a dit qu'il fallait que ce soit une vraie urgence, d'accord ? Deuxièmement, comment pouvez-vous savoir qu'il ne l'a jamais appelée ? [...] Ce n'est pas parce qu'on ne l'a jamais vu le faire qu'il ne l'a jamais fait”.

Vous avez désormais la réponse à votre question. Si Captain Marvel n’est jamais venue, c’est parce que jusqu’ici, elle estimait que les menaces n’étaient pas assez importantes pour requérir sa présence ! Et puis ne nous voilons pas la face, si elle était venue à la rescousse des super-héros à chaque film, tout serait bouclé beaucoup plus vite et il n’y aurait pas de Marvel Cinematic Universe !

Par Clément Capot