SFR Actus
Cinéma

Qui est Asia Argento, présidente du Festival de Gérardmer ?

Asia Argento défile pour Antonio Grimaldi en janvier 2019. © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Du 29 janvier au 2 février 2020, se tiendra le 27e festival international du film fantastique à Gérardmer. Le jury sera présidé par l'actrice, réalisatrice, mannequin et musicienne Asia Argento. Retour sur son parcours.

Asia Argento est née pour faire du cinéma et baigner au milieu des caméras. Née en 1975 à Rome, elle est la fille du réalisateur Dario Argento, véritable maestro en manière de thriller horrifique, et est la petite fille du producteur Salvatore Argento et de la photographe de mode Elda Luxardo. Nul doute que son avenir sous le feu des projecteurs était déjà tout tracé : elle a littéralement ça dans le sang.

C'est donc sans grande surprise qu'elle commence sa carrière alors qu'elle n'a que 9 ans, dans un téléfilm italien réalisé par Sergio Citti. Mais il faudra réellement attendre qu'elle fête ses 11 ans, en 1986, pour obtenir son premier rôle sur le grand écran, dans Démons 2 de Lamberto Bava, film horrifique qui rapportera tout de même l'équivalent de 570 000 euros au box-office italien. Elle poursuit tranquillement sa carrière dans les années 1990 dans des productions italiennes, alternant entre comédie, drame et horreur, apparaissant également dans plusieurs films réalisés par son père.

Asia Argento : consécration au cinéma

En 1994, Asia Argento traverse la frontière et obtient son premier rôle chez nous, dans l'Hexagone, dans La Reine Margot, réalisé par Patrice Chéreau. Aux côtés d'Isabelle Adjani, Daniel Auteuil et Vincent Pérez, elle incarne Charlotte de Sauve, personnalité importante de la cour de France, dame d'honneur de Catherine de Médicis et maîtresse des rois Henri Ier et Henri IV.

Mais c'est véritablement en 2002 que sa carrière prend un tournant. Elle décroche le second rôle du film d'action américain xXx, donne la réplique à Vin Diesel, Samuel L. Jackson ainsi que Danny Trejo et fait connaître son nom à l'international.

Malgré sa grande célébrité naissante, Asia Argento reste fidèle à ses premiers amours. Dans les traces de son père Dario, elle continue à réaliser quelques films et elle alterne entre productions italiennes, françaises et quelques films américains. Dans les années 2000, on la verra notamment dans Marie-Antoinette de Sofia Coppola, Transylvania de Tony Gatlif, Boarding Gate d'Olivier Assayas, ou encore Last Days de Gus Van Sant.

Passage par la case musique pour Asia Argento

Non contente d'être actrice, réalisatrice, scénariste et mannequin, Asia Argento a également une carrière musicale. En 2013, après quelques participations sur les disques d'autres artistes, elle sort enfin son premier album, Total Entropy. Seize titres chantés tantôt en anglais, tantôt en français, entre le rock et l'electro. "Je suis une artiste à plein-temps, je fais de l’art quotidiennement", racontait-elle à l'époque à Libération.

Mais sa performance la plus remarquée, c'est encore sur le titre Gloria, en 2017, interprété en duo avec Nicola Sirkis sur l'album d'Indochine, 13. Un duo électrique, libéré et sulfureux. Mais le cinéma n'est jamais vraiment bien loin. Toujours sur le même album d'Indochine, elle réalise le clip du titre La vie est belle.

Du 29 janvier au 2 février 2020, Asia Argento présidera donc le jury du festival international du film fantastique à Gérardmer. Une place qu'elle mérite de plein droit pour un genre qu'elle ne connaît que trop bien !

Sources : Libération, Le Figaro, Clique

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur