SFR Actus
Cinéma

Rencontre avec Stephen Dorff, l'acteur transformé en superstar de MMA dans Embattled

Dans "Embattled", Stephen Dorff est Cash Boykins, superstar de MMA. © Universal Pictures

Avis à tous les passionnés d'arts martiaux mixtes : l'acteur américain aux multiples facettes, qui a aussi bien joué un vampire dans Blade qu'un super-héros (alcoolique) dans American Hero, ou encore plus récemment un flic de l'Arkansas dans la saison 3 de True Detective, s'est cette fois meut en combattant MMA ! Dans Embattled, un drame aussi intense que réaliste, qui vient de paraître en DVD, Stephen Dorff incarne Cash "The Slayer" Boykins, double champion chez les poids légers et mi-moyens, qui n'a connu qu'une seule défaite dans sa carrière… Et la transformation est bluffante. Il nous raconte sa préparation physique, les vrais personnalités de l'UFC dont il s'est inspiré, ou encore son avis sur le prochain choc McGregor vs. Poirier !

Vous avez joué des rôles très différents dans votre carrière… Le MMA était-il un nouveau défi à relever pour vous ?

Je ne me disais pas forcément qu'il fallait absolument que je fasse un film MMA, j'ai surtout beaucoup aimé le script. Je trouve que David McKenna est un très bon scénariste. Et oui, je me suis dit que c'était un personnage que je n'avais encore jamais joué, un rôle physique et stimulant mentalement. Puis le fait que ça se passe dans un sport devenu si important dans le monde, c'était en prime. J'ai vu tellement de films de boxe… Et j'ai l'impression que le MMA est en train de prendre le dessus sur la boxe. C'est beaucoup plus intense, il y a beaucoup plus de violence dans ces cages… Donc c'est un peu une combinaison de tout ça qui en a fait un défi pour moi, alors j'y suis allé !

Les plus grands combats sont sur RMC Sport
Les plus grands combats sont sur RMC Sport

Vous étiez déjà amateur de MMA avant de faire le film ?

Oui, j'ai déjà fait un peu d'entraînement MMA pour d'autres films par le passé, et j'ai rencontré beaucoup de combattants de l'UFC au fil des années. Je ne peux pas dire que je regardais absolument tous les combats, mais je ne manquais pas les plus gros. J'ai suivi Conor McGregor et Khabib Nurmagomedov à leur grande époque, maintenant il y a plein de nouveaux gars que je connais moins… Il faut dire que ça change tous les ans, avec certains qui partent à la retraite, puis reviennent… Mais oui, on peut dire que je suis fan !

Le tournage d'Embattled a commencé très peu de temps après celui de True Detective. C'est peu dire que vous jouez des personnages complètement à l'opposé dans la série et dans le film… Alors comment avez-vous fait pour vous transformer physiquement aussi rapidement ?

C'était assez difficile, parce qu'habituellement il faut au moins 12 semaines pour effectuer une telle transformation physique. Et là je n'ai eu qu'environ 6 semaines. Donc je m'y suis mis tout de suite avec mon entraîneur au Canada, j'ai commencé d'abord à manger beaucoup pour gagner en masse. Je voulais atteindre un physique qui me donnait l'impression que je ressemblais vraiment au personnage que je voulais jouer. Puis une fois que je suis arrivé en Alabama, où le film a été tourné, j'ai commencé à m'entraîner pour les combats, les chorégraphies… Et ça, ça m'a fait perdre un peu ce que j'avais gagné… Il fallait trouver un équilibre, constamment, entre la musculation et la cardio qui allait me faire perdre tout le poids que je gagnais. Mais j'ai le sentiment d'avoir réussi à atteindre mon objectif.

Stephen Dorff, impressionnant dans la peau de Cash Boykins...
Stephen Dorff, impressionnant dans la peau de Cash Boykins... © Universal Studios

Vous êtes-vous inspiré d'un vrai combattant MMA pour votre personnage, Cash "The Slayer" Boykins ?

Cash, c'est un peu un mélange de plusieurs personnalités différentes. Bien sûr, avec le réalisateur Nick Sarkisov on aimait bien le look de Conor McGregor, donc on s'est inspiré de sa façon de s'habiller, son attitude, son extravagance… On a mixé tout ça avec d'autres caractéristiques chez d'autres combattants, par exemple l'aspect financier, le sens du business de Floyd Mayweather. Je me suis aussi inspiré de Donald "Cowboy" Cerrone et quelques autres combattants MMA assez coriaces que je connaissais de mon côté… Donc on a un peu fait un mélange de tout ça pour créer Cash. Ce n'est pas un personnage réel, il n'est pas Irlandais, il ne s'agissait pas de raconter l'histoire de Conor McGregor… Évidemment j'ai puisé dans son style, mais là on a un péquenaud qui vient d'Alabama, il est 100% Américain, un vrai Républicain conservateur des États rouges… C'est de la fiction, certes qui se situe dans un monde très réaliste, où chacun peut s'y retrouver, mais l'idée était vraiment de rassembler différentes caractéristiques chez différentes personnalités pour créer ce personnage.

Cash, comme McGregor et d'autres, est quelqu'un de particulièrement détestable. Mais il a un certain charisme, qui a fait de lui une vraie superstar. Comment expliquez-vous cette fascination pour un tel personnage ?

Oui, on peut dire que c'est un con***. Ce n'est vraiment pas quelqu'un de bien, et ça a d'ailleurs été pour moi un rôle très difficile à jouer. Sa personnalité est complexe, il est de la veille école, clairement son père devait le battre quand il était enfant… Ce n'est pas un bon parent, il vit avec de vieux idéaux et de vieilles traditions. Mais il est ce qu'il est. Il est charismatique, il est très intelligent en affaires, c'est un combattant incroyable. Mais il passe le plus clair de son temps bourré, il est très exigeant, pas très subtil, c'est un type agressif… À vrai dire beaucoup de combattants ne sont pas vraiment normaux. Ce n'est pas possible d'être normal, d'être un monsieur tout le monde, quand on rentre dans l'octogone. Il faut avoir une certaine adrénaline, une certaine part sombre aussi en soi, pour pouvoir faire ce genre de métier. Moi en tant qu'acteur, j'essaie de faire en sorte que ce soit aussi réaliste que possible, mais personnellement je ne pourrais pas faire ce qu'ils font ! C'est une tout autre mentalité. Et quand il a fallu que je me mette dans la peau de ce personnage, ce n'était pas tous les jours évident, notamment auprès des plus jeunes, des enfants qui jouent dans le film. C'était important pour moi de leur faire comprendre que c'était pour de faux, que je n'allais pas toujours être très gentil dans certaines scènes, mais qu'après je redeviendrai Stephen et qu'on pourrait de nouveau être amis. Il faut s'assurer que ça se passe bien pour eux. Pour moi c'était ma plus grande préoccupation. C'était définitivement un rôle délicat, sachant que ce personnage ne montre finalement qu'un tout petit peu d'humanité à la fin…

Puisque vous êtes vous-mêmes passionné de MMA, et que vous suivez notamment la carrière de Conor McGregor, vous devez savoir qu'un gros combat l'attend d'ici quelques jours, une belle contre Dustin Poirier…

Oui, je vais sans doute le regarder ! J'adore regarder Conor, c'est un très bon combattant et c'est une superstar. Il sait généralement se préparer pour ce genre de gros combats… Donc ça devrait être intéressant.

Vous pensez qu'il gagnera cette fois ?

Je ne sais pas ! Ce gars est assez coriace. J'ai vu leur dernier combat… On verra. Mais je trouve que de manière générale les meilleurs sont tous partis à la retraite maintenant. Khabib notamment, pour moi il était intouchable… Enfin, peut-être que Cash Boykins aurait pu le battre !

Un bon film de MMA, ce n'est pas tous les jours qu'on voit ça, alors retrouvez dès à présent Stephen Dorff dans Embattled, paru en DVD ce mercredi 7 juillet. Et pour prolonger la séance, ne manquez pas le combat de choc entre Conor McGregor et Dustin Poirier, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juillet, en exclusivité sur RMC Sport.

La chaîne pour suivre tout le meilleur du MMA est disponible en option chez SFR. RMC Sport est proposée à partir de seulement 9 euros par mois, avec engagement de 2 ans, sinon à 15 euros par mois sans engagement, ou bien en pack avec beIN SPORTS pour tout juste 19 euros par mois !

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur