Votre panier est vide
Cinéma

Soirée Orange Mécanique sur TCM Cinéma pour les 50 ans du film

Malcolm McDowell joue le sadique Alex DeLarge dans Orange Mécanique © TCM Cinéma / YouTube

Samedi 15 janvier, dès 20h50, vivez une soirée spéciale Orange Mécanique. Le film aussi scandaleux que remarquable sera diffusé en première partie de soirée. Il sera suivi du documentaire original TCM Cinéma Orange Interdite, s'appuyant sur le témoignage de Malcolm McDowell, l'acteur incarnant le personnage principal du film, qui en profite pour revenir sur tous les scandales...

50 ans pour Orange Mécanique ! Ou du moins, 50 ans que le film a été diffusé dans les salles françaises. Adapté du roman d’Anthony Burgess, l’histoire raconte celle d’Alex DeLarge, un jeune homme adepte de l’ultraviolence, fanatique de Beethoven et obsédé par le sexe. Un soir, Alex et sa bande, les Droogs, se retrouvent au Korova Milk bar. Les délinquants font le plein de drogues avant de partir pour une virée particulièrement violente. Durant leur périple; la bande passe à tabac un SDF, violent la femme d’un écrivain, tabassent son mari et dans cette course à l’ultraviolence, Alex finit par commetre un meurtre… Abandonné sur place par ses complices, le chef de la bande se fait attraper par la police. Durant son emprisonnement, Alex devient le cobaye de psychanalystes dans une expérience qui devrait le dégoûter de toute forme de violence...

Samedi 15 janvier à 20h50, TCM Cinéma propose une version restaurée du film à l’occasion des 50 ans d’Orange Mécanique. La diffusion sera suivie d'Orange Interdite, un documentaire original TCM Cinéma. Dedans, Malcolm McDowell, l'interprète d’Alex DeLarge, y raconte les scandales liés au film.

(RE)DÉCOUVREZ LE BRILLANT MAIS SCANDALEUX ORANGE MÉCANIQUE SUR TCM CINÉMA
(RE)DÉCOUVREZ LE BRILLANT MAIS SCANDALEUX ORANGE MÉCANIQUE SUR TCM CINÉMA

Un film chargé d'histoires

À l’origine de l’histoire, un fait réel. En 1944, une femme prénommée Lynne est agressée et violée par quatre G.I.s déserteurs. Son mari n’est autre qu’Anthony Burgess, écrivain. Ce dernier s’inspira du drame vécu par son épouse pour en écrire un livre intitulé “A Clockwork Orange”. Mis en librairie en 1962, il rencontre un succès phénoménal. Son titre est tiré d’une expression utilisée par la classe ouvrière britannique “He's as queer as a clockwork orange”, entendez “il est bizarre comme une orange mécanique”, c’est à dire une personne plus ou moins folle. 7 ans plus tard, le cinéaste Stanley Kubrick se passionne pour le récit d’Anthony Burgess. Très vite, le réalisateur tout juste Oscarisé pour 2001, Odyssée de l'Espace se lance dans l’adaptation du livre. 1 an plus tard, le film est projeté sur les écrans. Succès planétaire, le drame ne fait pourtant pas l’unanimité auprès de tous. Désigné comme fasciste, libertaire, violent, le film sera même retiré des salles de cinéma britanniques après que le réalisateur ait reçu de nombreuses menaces contre lui et sa famille. Un film censuré, à la réputation sulfureuse, qui sera pourtant diffusé en 1975 à Valladolid (Espagne), sous Franco. Dans un pays très attaché aux valeurs catholiques, comment la diffusion du long métrage a pu échapper à la censure ? C’est ce que raconte Malcolm Mcdowell dans le document Orange Interdite, diffusé juste après le film.

Retrouvez Orange Mécanique et beaucoup d'autres films cultes sur TCM Cinéma grâce à l'option Pass Cinéma à 1€/mois le premier mois puis 13,99€/mois sans engagement.

Source : RTS

Margaux Sailly
Margaux Sailly Rédactrice