SFR Actus
Cinéma

The Division : un thriller au cœur des favelas sur Canal+

Silvio Guindane dans le rôle de Mendonça, le leader de la brigade anti-enlèvements "The Division"... © 2020 AfroReggae Audiovisual / Globo Filmes / Hungry Man / Multishow

La chaîne cryptée vous propose une séance coup de poing ce mercredi soir, entre cinéma politique et d’action, avec ce long-métrage du réalisateur brésilien Vicente Amorim, inspiré de faits réels.

Petite précision, pour commencer, car le titre pourrait prêter à confusion… au moins chez les gamers avertis. Ce The Division n’est pas Tom Clancy’s The Division, l’adaptation tant attendue de la célèbre série de jeux vidéo, avec Jake Gyllenhaal et Jessica Chastain au casting, qui aux dernières nouvelles est toujours en cours de production… Rien à voir. Il s’agit ici d’un film sorti l’an dernier au Brésil, qui sera donc proposé pour la première fois en France sur Canal+ ce mercredi 28 juillet 2021.

Vos plus belles soirées cinéma sont sur Canal+
Vos plus belles soirées cinéma sont sur Canal+

Loin de l’atmosphère post-apocalyptique où New York se serait retrouvée décimée par une pandémie (tiens donc), le long-métrage signé Vicente Amorim nous ramène quelques années en arrière, en 1997 à Rio de Janeiro, quand la ville était secouée par une vague de kidnappings. Ainsi basé sur des faits réels, The Division raconte l’histoire d’une nouvelle brigade anti-enlèvements mise en place pour mettre un terme à ce fléau qui, précisons-le, touchait surtout la population la plus aisée du Brésil, demande de fortes rançons oblige…

Pour sauver la ville, non seulement des gangs mais aussi de la police, largement corrompue, deux flics que tout oppose sont appelés à mener cette brigade. L’un, Mendonça, est un ancien des stups qui honnit les crapules, n’hésitant pas à faire justice lui-même. L’autre, Juliano Santiago, est au contraire habitué à faire affaire avec les voyous. Ils vont devoir apprendre à travailler ensemble, à la tête d’une équipe quelque peu controversée, pour faire la guerre aux kidnappeurs. Leur première mission, qui s’annonce déjà sous haute tension : libérer la fille d’un sénateur.

Directement adapté d’une série du même nom qui a connu un certain succès au Brésil, avec deux saisons diffusées en 2019 et 2020, The Division (A Divisão en VO) se présente ainsi comme un thriller sombre et haletant. Politique, par son intrigue, il est surtout bourré d’action, avec des scènes de courses-poursuites et d’échanges de tirs particulièrement réalistes, car tournées en plein cœur des favelas. Avec par ailleurs son esthétique particulière, ce grain sépia qui en fait un vrai petit bijou visuel, The Division vient s’inscrire dignement dans la lignée de La Cité de Dieu ou Troupe d’Élite, deux autres phénomènes cinématographiques brésiliens qui ont, comme lui, dépeint avec le plus de justesse la violente réalité des bidonvilles de Rio de Janeiro.

Ne manquez pas The Division, un film réalisé par Vicente Amorim, ce mercredi 27 juillet à 21 heures sur Canal+. La chaîne étant disponible, on le rappelle, en option chez SFR pour 21,99 euros par mois.

Sources : Canal+, IMDb, Télé-Loisirs

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice