Woody Harreslon, Emma Stone et Jesse Eisenberg sont de Retour à Zombieland
Cinéma

Trois bonnes raisons de retourner à Zombieland

Woody Harreslon, Emma Stone et Jesse Eisenberg sont de Retour à Zombieland © Sony Pictures Home Entertainement

Retour à Zombieland, la suite du délirant Bienvenue à Zombieland sort aujourd'hui en VOD via SFR, Blu-Ray, DVD, 4K UHD. Histoire de rappeler que pour survivre à l'apocalypse, il y a deux mots d'ordre : du fun et des guns !

"On s'était dit rendez-vous dans 10 ans"

Comme dans la chanson de Patriiiiiiiiick, Retour à Zombieland permet de retrouver une bande d'amis 10 ans après. Tallahassee (Woody Harrelson), Columbus (Jesse Eisenberg), Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin) sont désormais à la Maison Blanche, parce que tant qu'à (sur)vivre dans un pays dépeuplé, autant ne pas rester terrés dans un studio de 25m². Il faut se faire plaisir, et nos quatre fantastiques le font, Colombus allant même jusqu'à demander à Wichita de l'épouser. Mais cette dernière prend peur, et sa petite sœur Little Rock en a un peu marre d'être sur-protégée par Tallahassee. Elles décident de partir, et laissent leurs deux compères bien malheureux...

Jusqu'à l'arrivée de Madison, que Colombus rencontre dans un centre commercial. Le jeune homme succombe vite au charme de la nouvelle venue, alors que Wichita est de retour : Little Rock s'est échappée avec un hippie du nom de Berkeley, en route pour un endroit appelé Babylone où les humains vivent en paix. C'est donc un drôle d'équipage qui part pour un nouveau road trip où amitié, romance, Elvis Presley, gags, Rosario Dawson et découpage de zombies vont se mélanger pour un film bien fun. Ces personnages nous avaient manqué, et on a vraiment l'impression de retrouver une bande de potes.

Bill Murray contre les ninjas

Si Retour à Zombieland comporte son lot de scènes d'action spectaculaires, avec un Woody Harrelson plus nerveux que jamais et faisant des merveilles, il y aussi des gags. Beaucoup de gags. Énormément de gags. À commencer par la classification des zombies. Ils ont évolué depuis Bienvenue à Zombieland, avec l'apparition des "Homer". Nommés ainsi en hommage au père de la famille Simpson, ils sont comme lui en surpoids et, disons, pas très vifs d'esprit. Contrairement aux "Hawking", intelligents et capables d'établir des stratégies. Les "Ninjas" sont eux rapides, silencieux et donc très dangereux, mais pas autant que les "T-800". Comme dans Terminator, ceux-ci sont surpuissants, incroyablement féroces et même... résistants aux balles. De quoi provoquer des rires, mais aussi quelques frissons.

Dans le premier volet, nos survivants croisaient la route de Bill Murray, pour une scène comique juste irrésistible, que nous n'allons pas vous raconter ici si vous n'avez pas encore vu Bienvenue à Zombieland. Disons juste que l'inoubliable membre des Ghostbusters est lui aussi de Retour à Zombieland, pour une séquence incroyable, véritable court-métrage à elle toute seule. Un moment délirant parmi tant d'autres...

Un film bien dans l'actu

C'est évidemment un énorme hasard du calendrier, et la faute à pas de chance, mais Retour à Zombieland arrive dans un contexte bien particulier : en pleine épidémie de coronavirus. Alors que les événements culturels comme des concerts commencent à être annulés, que les rencontes de football comme PSG-Dortmund doivent se tenir à huis clos, on commence à apercevoir à quoi pourrait ressembler le quotidien en cas de grosse épidémie. Il n'y a donc rien d'étonnant à voir des films traitant du sujet être en top des ventes des services de VOD. Mais au milieu de tous ces films de zombies qui font peur, une bonne dose de fun est peut-être bien le meilleur des remèdes. Ça tombe bien, Retour à Zombieland est désormais disponible. Et sans ordonnance...

Retrouvez Retour à Zombieland sur le service VOD de SFR. La plateforme qui vous donne accès à toutes les nouveautés cinéma.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur