Que préférez-vous : voir The Irishman d'une traite ou en quatre fois... Tout est possible sur Netflix !
Ciné / Séries

Comment regarder The Irishman comme une série ?

Que préférez-vous : voir The Irishman d'une traite ou en quatre fois... Tout est possible sur Netflix ! © Netflix

Avec ses 3 heures et 29 minutes, le film de Martin Scorsese sur Netflix ne se regarde pas sur un coup de tête. À tous ceux qui seraient découragés par sa durée, on vous fait part d’une découpe intéressante du long-métrage, en l’équivalent de quatre épisodes. Histoire de ne pas passer à côté d’un chef d’œuvre !

C’est peu dire que The Irishman, fort de son casting cinq étoiles et des critiques le considérant comme étant la meilleure œuvre cinématographique de Martin Scorsese, était attendu de pied ferme. Mais voilà qu’il est maintenant disponible depuis trois jours sur Netflix, que même certains des amateurs du genre les plus enthousiastes ne s’y sont pas encore attaqués. Cela pour une simple et bonne raison : il est long, très long. Autant dire qu’il faut être en forme avant de se lancer dans ce nouveau film de gangsters, qui s’étale sur près de trois heures et demie. Vous n’en avez pas le courage ? Sachez qu’il existe aussi une autre solution…

C’est un utilisateur suédois de Twitter dénommé Alexander Dunerfors, rédacteur en chef d’après sa bio du webzine local MovieZine, qui a partagé une découpe intéressante du long-métrage pour le transformer en véritable mini-série. "J’ai créé un guide de visionnage pour tous ceux qui pensent que The Irishman est vraiment trop long à regarder en une seule soirée", affirme-t-il ainsi sur le réseau social, avant de s’exclamer, bien conscient que sa trouvaille en intéressera plus d’un : "De rien !" Sa publication est accompagnée d’une photo de l’affiche, montrant le trio de choc Joe Pesci, Robert De Niro et Al Pacino, sur laquelle l’internaute a présenté sa division de l’œuvre en quatre épisodes.

Résultat : The Irishman en mini-série, ça donne quatre épisodes de 50 minutes en moyenne, un seul dépassant légèrement une heure. Soit une manière plus digeste de savourer cette œuvre, d’autant que le découpage ainsi effectué par Alexander Dunerfors paraît clair et précis. C’est qu’il est allé jusqu’à donner un titre à chaque chapitre, précisant à chaque fois non seulement la minute mais aussi la scène à laquelle il recommande ainsi d’arrêter le film.

Voici ce que ça donne :

Épisode 1 : J’ai entendu dire que vous peignez des maisons

À voir du début à la 49ème minute. Couper lorsque Jimmy Hoffa (alias Al Pacino) termine son coup de fil.

Épisode 2 : Hoffa

Reprendre jusqu’à 1h40. Couper quand le personnage de Joey "Le Blond" Gallo (Sebastian Maniscalco) est introduit.

Épisode 3 : Quel genre de poisson ?

Reprendre jusqu’à 2h47 (et 30 secondes). Couper quand Franck "The Irishman" Sheeran (alias Robert De Niro) quitte la maison – "Vous saurez quand", précise le Twitto entre parenthèses.

Épisode 4 : C’est comme ça

Reprendre jusqu’à la fin.

Couper ou ne pas couper, telle est la question

Preuve que les internautes apprécient l’effort, cette publication sur le réseau social à l’oiseau bleu a reçu plus de 7 800 "J’aime" et 2 000 retweets tout juste une journée après sa publication, le 28 novembre dernier. Mais d’un autre côté, il faut aussi dire que certains puristes ont quant à eux dénigré l’idée de découpage, rappelant qu’une telle œuvre cinématographique a été réalisée pour être appréciée d’une traite, peu importe sa longueur – et ce n’est certainement pas Monsieur Scorsese qui les contredira…

Rappelons d'ailleurs que certains des plus grands longs-métrages de l’histoire du cinéma ont duré plus (voire bien plus) de trois heures. On pense tout de suite au dernier volet de la fameuse trilogie du Seigneur des anneaux, Le Retour du Roi, qui s’étalait sur 3h21 (dans sa version courte !). Ce qui était déjà moins que Ben-Hur et ses 3h32, des cacahuètes par rapport à Danse avec les loups et ses 3h54, sans parler du mythique Il était une fois en Amérique et ses 4h11…

Des films anthologiques qu’on allait voir dans les salles obscures, sans aucune possibilité donc de suspendre au moins momentanément la lecture pour s’accorder une pause pipi ! Puis, après tout, qui osera dire qu'il n'a jamais binge-watché des séries devant Netflix pendant (au moins) aussi longtemps que ça ?

Que vous choisissiez de le voir en une ou quatre fois, The Irishman est à ne pas manquer sur Netflix, un service de streaming disponible depuis votre bos SFR.

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur