Isabelle Adjani sur le tapis rouge pour la projection du film "La Belle Époque" au 72ème Festival de Cannes, le 20 mai 2019.
Ciné / Séries

Pourquoi Isabelle Adjani n'ira pas en Australie ?

Isabelle Adjani sur le tapis rouge pour la projection du film "La Belle Époque" au 72ème Festival de Cannes, le 20 mai 2019. © LOIC VENANCE / AFP

L'actrice française devait effectuer plusieurs représentations de la pièce Opening Night dans le cadre du célèbre Festival de Sydney, mais a finalement annulé sa venue quelques jours à peine avant le début de l'évènement…

Ce mercredi 8 janvier 2020, l'Australie oubliait un peu la catastrophe environnementale des incendies, qui ravagent le pays depuis plusieurs mois, avec l'ouverture de l'un de ses plus grands événements culturels annuels : le Festival de Sydney. Concerts, théâtre, danse, expositions : pendant plus de deux semaines, jusqu'au jour de la fête nationale qui se célèbre le 26 janvier, la métropole fait le plein d'explorations artistiques. Et l'une des grandes affiches cette année devait être française, en la personne d'Isabelle Adjani, qui devait venir clôturer le festival avec plusieurs représentations de sa pièce Opening Night à l'Opéra de Sydney, du 21 au 26 janvier.

Mais voilà. Cette adaptation théâtrale du film de John Cassavetes, ainsi tant attendue, ne sera finalement pas présentée. Pour cause : l'actrice française se serait vue contrainte d'annuler son déplacement en Australie, sur ordre du médecin… Contacté par Le Parisien, Nicolas Roux, directeur de production du Quai, centre national dramatique d'Angers à qui l'on doit la pièce en question, explique :

"Je ne peux pas entrer dans les détails, mais c'est une conjonction entre des raisons médicales d'Isabelle et la situation dans laquelle se trouve l'Australie avec ces feux et cette fumée."

"Nous sommes extrêmement déçus", a immédiatement fait savoir le directeur du Festival de Sydney, Wesley Enoch, d'après Le Parisien. Soulignant que "les compagnies du monde entier nous demandaient comment elles pouvaient nous venir en aide" face à la catastrophe, il regrette au micro du Sydney Morning Herald, dans des propos rapportés par le quotidien français, "le signal que cela donne". À savoir "qu'ils ne se préoccupent pas de nous, mais bien plus d'eux-mêmes et de leurs peurs." Et de déclarer, vraisemblablement ému par l'affaire :

"C'est déprimant pour nous qui devons déjà vivre avec ça, je suis très en colère et affecté".

Alors que les raisons données pour cette annulation de la part d'Isabelle Adjani ne semblent ainsi pas avoir convaincu, Nicolas Roux insiste pourtant auprès du Parisien qu'il ne s'agit pas là d'un "caprice, c'est réellement lié à une impossibilité de se rendre là-bas" pour l'actrice. Celui-ci ajoute même que "le médecin lui a dit qu'il était trop dangereux pour elle de s'exposer aux fumées, qu'il y avait un vrai risque." Et de reconnaître, après avoir rappelé que "l'état d'urgence est décrété et le Quai d'Orsay déconseille à ceux qui ont une vulnérabilité de s'exposer" :

"C'est une grosse déception et on peut le comprendre, mais nous nous plaçons sur le terrain du risque sanitaire pour une personne, eux sur celui de la solidarité, mais ce n'est pas la question."

Source : Le Parisien

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur