SFR Actus
Séries

10 anecdotes croustillantes sur American Gods

Les deux premières saisons de American Gods sont disponibles sur Amazon Prime Video, disponible depuis votre box SFR © Amazon Prime Video

Chaque tournage a ses secrets, ses coulisses et fun facts. En attendant la saison 3 de American Gods, voici 10 infos à (re)dévouvrir sur la série événement de Amazon Prime Video.

#1 - Neil Gaiman, auteur à succès

La série American Gods est basée sur le roman du même titre de Neil Gaiman, écrivain britannique de référence dans le fantastique. Auteur de nombreux comics, nouvelles et livres, il est d'ailleurs tellement respecté qu'il a été invité à jouer son propre rôle dans de nombreuses œuvres, comme dans The Big Bang Theory ou Les Simpson, et a également écrit le scénario d'un épisode de Babylon 5 ou de deux épisodes de Doctor Who. Ce qui doit ressembler à la consécration ultime pour un auteur fantastique britannique. Sans surprise, il est donc producteur exécutif sur la série American Gods.

#2 - La grande sœur de "De Bons Présages"

C'est peut-être le succès de la première saison d'American Gods qui a donné de la suite dans les idées à Amazon Prime Video. Car un autre livre de Neil Gaiman, co-écrit avec Terry Pratchett, autre auteur britannique absolument légendaire, a été adapté en série : De Bons Présages. En six épisodes, cette petite pepite a été écrite par Gaiman lui-même, pour rendre hommage à Pratchett (décédé en 2015), qui désirait voir le livre, racontant l'Apocalypse de manière totalement décalée, être adapté à la télévision ou au cinéma. Prochaine idée de série inspirée par Gaiman, l'adaptation de La mythologie viking ? On signe direct.

#3 - Nicolas Cage, presque un American God

Nicolas Cage avait été approché pour jouer le rôle de Mr Wednesday dans la série American Gods, mais a préféré décliner, considérant que son emploi du temps ne pouvait pas coïncider avec le calendrier imposé par le tournage d'une série. Attendez, quelqu'un a vu Nicolas Cage au cinéma récemment ?

#4 - Tom Hanks, presque un producteur

Autre star hollywoodienne qui a bien failli participer au projet : Tom Hanks ! Mais pas en tant qu'acteur, cette fois. Celui qui voulait "sauver le soldat Ryan" aurait dû être producteur de la série, au moment où la chaîne câblée HBO, déjà derrière Game of Thrones, envisageait de la développer. Mais le projet finit par capoter, et c'est finalement Starz qui le récupère, pour le succès que l'on connaît aujourd'hui.

#5 - Combien de temps a vraiment mis Gillian Anderson pour faire New York/Toronto ?

Gillian Anderson, inoubliable agent Scully dans X-Files, joue le personnage de Media, une déesse aux mille visages. La légende dit que c'est pendant qu'elle jouait Un Tramway Nommé Désir dans un théâtre à New York que le rôle lui a été proposé. Neil Gaiman a même twitté qu'il l'avait vue jouer et l'avait trouvée incroyable. Elle a donc accepté, et rejoint le tournage de la série American Gods à Toronto juste après la dernière représentation de la pièce. Là où les histoires divergent, c'est que selon certaines sources, elle est partie de New York dès le lendemain, et selon d'autres, elle est arrivée 48 heures après à Toronto. Combien de temps a-t-elle vraiment mis pour faire New York/Toronto ? La vérité est peut-être ailleurs...

#6 - Comme on se retrouve...

Une série événement est souvent l'occasion de nombreuses et joyeuses retrouvailles. American Gods ne fait pas exception, avec le showrunner Bryan Fuller, qui s'était auparavant occupé d'Hannibal. Une série dans laquelle on retrouvait au casting Demore Barnes (aperçu dans Flash ou Waco) et Gillian Anderson (qu'on ne présente plus), qui se retrouvent donc tous deux à l'affiche de son nouveau show. Bryan Fuller était également derrière Pushing Daisies, dans laquelle jouait Kristin Chenoweth (également vue dans Glee ou À la Maison-Blanche), qui incarne Éostre dans American Gods.

#7 - Moins c'est long, plus c'est bon

À la base, la première saison d'American Gods devait durer 10 épisodes. Mais en regardant le montage des épisodes 3 et 4, la production a décidé de les rassembler en un seul, puis de garder le cliffhanger pour la fin de la saison. Ce qui était l'épisode 10 a été découpé et disséminé dans les huit autres épisodes restants. Histoire d'entretenir le suspens.

#8 - Ramsay Bolton rejoint American Gods

C'est la recrue phare de la prochaine saison 3. Vous l'avez détesté dans Game of Thrones, vous allez peut-être l'adorer dans American Gods :

#9 - Vulcain n'existait pas

Le personnage de Vulcain (joué par Corbin Bernsen) n'est pas présent dans le livre original. S'il est bien inspiré par l'antique Dieu romain du feu, de la forge et de la métalurgie, sa présence est surtout dûe à une histoire découverte par Neil Gaiman dans la ville de Birmingham, dans l'Alabama. Là-bas, une énorme statue de Vulcain surplombe la ville. Elle avait été installée pour prévenir les habitants des incidents dans une aciérie. La statue avait une torche qui pouvait s'illuminer de trois couleurs. Vert si aucun incident n'était à déplorer au cours des dernières 24 heures, blanche s'il y avait des blessés, rouge s'il y avait des morts. L'aciérie avait en effet constaté qu'il était moins coûteux de payer les familles des victimes que de garantir la sécurité de leurs employés...

#10 - Origin story

La production a voulu donner plus d'importance au personnage de Laura en expliquant précisément ses origines. Ce qui n'est pas du tout le cas dans le livre. Ainsi, le personnage principal féminin a été davantage développé dans la série. Et c'est d'ailleurs le script de l'épisode centré sur Laura qui a été présenté à l'actrice Emily Browning (Sucker Punk, The Affair...) pour la convaincre de rejoindre le casting d'American Gods.

En attendant la troisième saison, prévue pour courant 2020, retoruvez les deux premières d'American Gods sur Amazon Prime Video, disponible depuis votre box SFR.

Sources :IMDb, Allociné

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur