Finn (Thomas McDonnell) et Clarke (Eliza Taylor-Cotter) dans la première saison de The 100
Séries

10 anecdotes croustillantes sur The 100

Finn (Thomas McDonnell) et Clarke (Eliza Taylor-Cotter) dans la première saison de The 100 © Warner Bros Entertainment / CBS Studios

Chaque tournage a ses secrets, ses coulisses et fun facts. On aurait pu vous en citer 100, mais on a préféré en rester à 10. Bienvenue dans les coulisses de la série The 100, mélangeant avec brio post-apocalyptique et science-fiction.

1 - Avec la langue : les Natifs (Grounders en VO) utilisent un langage commun à toutes les factions, appelé le trigedasleng. Derrière ce nom barbare se cache le linguiste David J.Peterson, véritable expert en création de langues pour les fictions. Il a également mis au point le dothraki, le bas valyrien et le haut valyrien dans Game Of Thrones. Plutôt pas mal comme références !

2 - Tiens, ce nom me dit quelque chose... : les noms de famille des jeunes personnages de la série ont quasiment tous été inspirés par des auteurs de science-fiction : Clarke pour Arthur C.Clarke, Octavia pour Octavia Butler, Wells pour H.G.Wells ou Bellamy pour Edward Bellamy. C’est sûr que ça sonne mieux que San Antonio ou Arlequin. Quoique…

3 - Une jolie romance... sur le papier seulement : malgré une certaine tension sexuelle et une grosse attente des fans, Clarke et Bellamy ne sont pas encore laissés aller à faire “le bisou ! le bisou ! le bisou !” dans la série. Par contre, dans les livres, les deux ont bien la romance tant attendue. Et qui arrivera peut-être dans la sixième saison ? Mais surtout, dans la vraie vie, les acteurs Bob Morley et Eliza Taylor se sont mariés dans le plus grand des secrets à Hawaï le 6 juin dernier ! Comme quoi, des fois il se passe encore plus de choses en coulisses que sur l’écran…

4 - Différence d’âge : Monique Ganderton, l’actrice qui joue Aurora Blake, la mère de Bellamy et Octavia, n’a en fait que quatre ans de plus que Bob Morley, qui joue son fils (et était à une lettre près d’être une star du reggae), et six que Marie Avgeropoulos, qui joue sa fille. Mais est-ce plus vexant pour elle que pour Bob Morley, l’acteur de 34 ans à qui l’on fait jouer une jeune homme de 23 ?

5 - Symbolisme et coïncidence : dans le générique, quand les deux “zéro” de The 100 se percutent, ils forment le symbole de l’infini. Qui est aussi le symbole du premier des Commandants, Bekka Pramheda. Comme de par hasard…

6 - La petite référence qui va bien au passage : dans le dernier épisode de la saison 5, avant de se faire cryogéniser, Madi demande à Clarke si elle va faire des rêves. Ce qui est exactement la question que pose Newt à Riley dans le film culte Aliens, dans une séquence similaire. Voilà ce qu’on appelle un hommage.

7 - Des différences entre les livres et la série : comme dans chaque série ou film s’appuyant sur un ou des livres, de grosses différences peuvent être constatées. Des fois en bien, des fois en mal. Demandez un peu aux fans de Game Of Thrones ou The Walking Dead ce qu’ils en pensent… La donne est tout de même un peu différente pour The 100, car les deux ont été dissociés dès le départ : la production de la série a été lancée en même temps que l’écriture du roman et si le pitch de départ est le même, il était convenu que les deux intrigues seraient bien différentes. Après les shampoings, les séries deux en un.

8 - Number one : depuis son lancement en 2014, The 100 est la série de la CW qui fait les meilleures audiences. Ce qui est quand même pas mal, quand on sait que la chaîne diffuse également Riverdale, Arrow, The Flash, Gotham ou Supergirl

9 - Réunion de famille : l’actrice Jessica Harmon, qui joue le rôle de Niylah à l’écran, est en fait la grande sœur de Richard Harmon, l’interprète de John Murphy. Elle a six ans de plus que lui. Une fratrie de comédiens qui travaille en parfaite… “Harmonie”.

10 - Sauvée par le gong : ne faisant même pas partie des 100 originaux, la mécanicienne et experte en explosifs Raven était supposée mourir dès la première saison. Cependant, les producteurs se sont ravisés et ont décidé de conserver Lindsey Morgan, qui est devenue récurrente dès la seconde saison, et s’est imposée comme l’une des grandes figures du show. Comme quoi des fois, cela ne se joue vraiment pas à grand chose...

Source : IMDb

Par Sébastien Delecroix