SFR Actus
Séries

3 bonnes raisons de craquer pour Resident Alien, la nouvelle série SYFY

Resident Alien, la nouvelle série délirante se pose sur SYFY à partir du jeudi 25 février © Universal Content Productions LLC.

Pendant que l'astromobile Perseverance explore Mars, une nouvelle série atterrit sur SYFY ce jeudi 25 février : Resident Alien. Un savant mélange de comédie et de science-fiction, quelque part entre E.T., Twin Peaks et Men in Black, porté par un Alan Tudyk (Rogue One : A Star Wars Story, La Reine des Neiges, Firefly...) plus délirant que jamais. Votre nouvel extra-terrestre préféré est déjà parmi nous...

La Terre en danger

Resident Alien, la nouvelle série qui se pose sur SYFY (disponible depuis la box SFR), c'est l'histoire d'un extra-terrestre parti pour accomplir une mission à priori assez simple mais pas très sympa : détruire la Terre. Sauf que son vaisseau s'écrase, et après des semaines d'errance, la créature, pas aussi effrayante qu'Alien, mais pas aussi charmante que Baby Yoda, se retrouve à Patience, dans le Colorado, et va tenter de rester incognito. Pour cela, il prend possession du corps du Dr Harry Vanderspeigle, un homme qui vit seul dans une jolie maison, au bord du lac. La couverture idéale ? Pas vraiment. Un jour, la police vient le trouver : le médecin de la ville a été retrouvé mort, et ils ont besoin de lui pour mener l'autopsie, et éventuellement prendre sa place. Le problème, c'est que si notre alien a pris forme humaine, et a appris à parler en regardant en boucle New York, police judiciare à la télévsion, il ne sait absolument pas comment se comporter avec les autres êtres humains, et les interactions sociales vont être pour lui encore plus compliquées que mener l'enquête...

Alan Tudyk et la fête au village

Pour jouer Harry Vanderspeigle, ou plutôt l'alien, on retrouve Alan Tudyk, comédien spécialisé dans la science-fiction, aperçu dans les séries Firefly, Dollhouse, V ou plus récemment Doom Patrol, autre série diffusée sur SYFY. Si son visage vous est sans doute familier, sa voix le sera encore plus, si vous avez l'habitude de visionner les programmes en VO ou VOST : c'est en effet lui qui double le robot K-2S0 dans Rogue One : A Star Wars Story, le duc de Weselton dans La Reine des Neiges, King Candy dans Les Mondes de Ralph, ou le Joker et Gueule d'Argile dans la nouvelle série Harley Quinn, diffusée sur Toonami. Une vraie valeur sûre, qui fait ici des merveilles en tant qu'extra-terrestre, dans un rôle qui lui permet d'explorer toute sa palette comique : changements de voix, grimaces, réactions décalées, incompréhensions... C'est bien simple, on dirait Sheldon Cooper de The Big Bang Theory qui se retrouve dans un crossover entre Men In Black et Twin Peaks. C'est délirant, et particulièrement addictif, surtout que les autres membres du casting ne sont pas en reste...

On rigole particulièrement avec le sheriff, Mike Thompson, incarné par un Corey Reynolds aux allures de Samuel L. Jackson dans les films de Tarantino. Alors que l'on connaît l'acteur pour des rôles très sérieux, et toujours de policier (The Closer, NCIS, Esprits Criminels...), il se trouve dans Resident Alien une fibre comique insoupçonnée et bienvenue, notamment lors de dialogues incroyables avec le Dr Harry Vanderspeigle, qui ne comprend évidemment pas le second degrès. Alice Wetterlund, en gérante de bar intenable, fait également des merveilles, tandis que Sara Tomko, jouant l'assistante du médecin Asta Twelvetrees, apporte une touche dramatique permettant de contrebalancer avec les pitreries d'Alan Tudyk. Et comment ne pas mentionner le jeune Max (incarné Judah Prehn), absolument excellent en tant que nemesis de notre anti-héros. Car oui, notre alien se découvre très vite un redoutable advesaire : un enfant, le fils du maire, qui peut le voir sous sa véritable forme. Heureusement pour Harry l'alien, aucun adulte ne le croit. Mais pour combien de temps ? La partie de cache-cache humoristique ne fait que commencer, car une mystérieuse agence gouvernementale qui a l'air encore moins sympa que les X-Files cherche à retrouver l'extra-terrestre et son vaisseau... Décidément, impossible de s'ennuyer une minute devant Resident Alien !

Des constats sur les humains qui font rire (et un peu mal)

On l'a vu, Resident Alien est riche en rebondissements, tapant aussi bien dans la série policière que dans la science-fiction, le tout enrobé dans beaucoup de comédie et d'humour noir, qui parfois fait même penser à du Rick et Morty. Rien que ça. Si les punchlines filent à la vitesse de la lumière, l'un des principaux ressorts comiques reste de voir un alien chercher à comprendre la complexité des rapports sociaux et des comportements humains. Rien que la scène de l'enterrement du médecin, dès le premier épisode, souligne ce magnifique contraste, mais c'est bien quand il fait des constats sur ses nouveaux congénères que l'alien tape fort et juste. Comme quand après une soirée arrosée au bar, il pense le lendemain que "leurs corps doivent être immunisés contre les effets de l'alcool, sinon ils ne peuvent éprouver aucun plaisir à boire si souvent". Ou quand il déclare :

"Une autre preuve de la déficience des humains : ils doivent dormir 8 heures chaque nuit, sans quoi ils ne peuvent pas travailler correctement."

Malheureusement pour lui, notre alien n'est pas au bout de ses surprises sur Terre. Et les spectateurs non plus...

Resident Alien, la série délirante de science-fiction, est à découvrir à partir de ce jeudi 25 février, chaque jeudi à 21h00 sur SYFY, disponible depuis la box SFR.

Source : SYFY

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur