Votre panier est vide
Séries

3 bonnes raisons de voir Moon Knight sur Disney+

Oscar Isaac est Marc Spector alias Moon Knight, mais aussi Steven Grant alias M. Knight... © 2022 Marvel

La voici ! La cinquième série originale Marvel (en live action) de la plateforme aux grandes oreilles vient d’atterrir ce mercredi 30 mars, pour notre plus grand plaisir. Alors qu’il faudra faire preuve de patience pour la découvrir dans son intégralité, au vu du rythme de diffusion désormais habituel d’un épisode par semaine, on vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans Moon Knight sur Disney+.

Et une de plus. Le MCU continue de s’étendre tranquillement sur le petit écran, à travers des séries originales estampillées Disney+. Après WandaVision, Falcon and the Winter Soldier, Loki (dont on attend avec impatience la saison 2), What If...? et plus récemment Hawkeye, c’est au tour de Moon Knight de débarquer sur la plateforme de Mickey. Un super-héros que l’on n’a cette fois pas encore croisé au cinéma, mais qui s’intègre bel et bien dans le célèbre univers Marvel, faisant ainsi son entrée dans la Phase IV. Voici 3 bonnes raisons de suivre son (incroyable) histoire, à partir de ce mercredi 30 mars, à raison d’un épisode par semaine diffusé en exclusivité sur Disney+.

#1 Pour faire connaissance avec ce super-héros méconnu des comics Marvel

Parmi les super-héros Marvel, tout le monde connaît Iron Man, Thor, Hulk, Black Widow, Captain America… Bref, la team des Avengers, entre autres. Aujourd’hui, Disney+ vous invite à faire connaissance avec un personnage qui figure depuis longtemps dans les comics, apparu pour la première fois en 1975 dans la série Werewolf by Night, mais qui n’avait encore jamais été transposé à l’écran. Son nom : Moon Knight. Enfin, un de ses noms… Car ce super-héros, définitivement pas comme les autres, jongle non seulement entre une identité civile d’une part et de justicier d’autre part, mais aussi entre plusieurs personnalités.

Dans la série Disney+, il est présenté d’entrée de jeu comme un homme souffrant d’un trouble dissociatif : l’employé discret d’une boutique de souvenirs qu’est Steven Grant partage le même corps qu’un mercenaire impitoyable dénommé Marc Spector. Et ce dernier embarque le premier bien malgré lui dans un dangereux conflit impliquant… de puissants Dieux d’Égypte ! Il faut savoir en effet que Marc Spector, ex-Marine et ex-agent de la CIA, est devenu l’avatar terrestre de Khonshu, dieu égyptien de la Lune et de la vengeance. C’est lui qui le manipule et lui fait prendre l’apparence du Chevalier de la Lune, Moon Knight. Se retrouvant - pas complètement par hasard - au milieu de tout cela, Steven Grant va alors développer à son tour son propre alter-ego, puisant dans ses connaissances en Égypte antique pour devenir M. Knight. Nous voici donc avec deux justiciers pour le prix d’un : l’un, imposant sous sa cape, résout les conflits à la force de ses poings tandis que l’autre, préférant un costume trois pièces plus sobre, se sert de son intelligence pour trouver des solutions.

#2 Pour voir Oscar Isaac dans tous ses états, et Ethan Hawke en gourou machiavélique

Vous l’aurez compris, Moon Knight est un sacré personnage ! Aussi fallait-il trouver un sacré acteur pour pouvoir l’incarner… Mais les studios Marvel et Disney+ n’auraient certainement pas pu faire mieux, en confiant le rôle à Oscar Isaac. Un acteur qui a montré tout son talent dramatique, recevant notamment l’approbation des critiques pour l’Inside Llewyn Davis des frères Coen et le criminel A Most Violent Year, avant de passer aux blockbusters. Après Star Wars, X-Men et Dune, il devient ainsi le super-héros le plus complexe du MCU. Pour incarner le Chevalier de la Lune et ses multiples identités, Oscar Isaac sort toutes les couleurs qu’il a dans sa palette, jouant sur les accents, les expressions du visage, l’assurance ou au contraire la maladresse, avec une bonne dose d’humour aussi qui apporte une légèreté rafraîchissante dans une histoire autrement bien sombre.

Face à lui, les cinéphiles s’étonneront peut-être de retrouver Ethan Hawke, qui n’est pour sa part pas franchement un habitué du genre. Le héros de la saga Before aux côtés de Julie Delpy, révélé dans Le Cercle des poètes disparus et plus tard remarqué notamment dans Training Day, Bienvenue à Gattaca ou encore Boyhood, s’est ainsi aventuré dans le MCU… sans même avoir lu le script ! Attiré par l’idée d’un super-héros souffrant de troubles mentaux, l’acteur prête ses traits à l’antagoniste principal de la série : Arthur Harrow. Un gourou s’identifiant à la déesse Âmmout, qui entend sauver le monde en le débarrassant de toute personne mauvaise, et qui voit en Moon Knight un obstacle dans son dessein. Un personnage qu’Ethan Hawke n’a d’ailleurs pas abordé comme un simple "méchant", essayant plutôt de comprendre ses motivations qui, comme tout bon leader mégalomane estime-t-il, partaient certainement d’une bonne intention…

#3 Un autre regard sur l’Égypte antique

Bien que situé à notre époque, avec une action se déroulant un peu partout dans le monde, Moon Knight nous ramène à la fascinante histoire et culture de l’Égypte antique, avec notamment ses fameuses divinités, donc. Et outre les comics sur lesquels la série est bien évidemment basée, Marvel Studios a fait un vrai travail de recherche, allant consulter archéologues, égyptologues et autres spécialistes pour rester le plus authentique possible, du script jusqu'aux décors. Surtout, c’est un cinéaste égyptien qui a réalisé 4 des 6 épisodes. Fan de comics, intéressé dès le départ à l’idée de donner vie à ce super-héros méconnu en proie à un véritable conflit intérieur, Mohamed Diab s’est dit particulièrement enthousiaste de pouvoir faire découvrir le patrimoine de son pays comme on ne l’a jamais vu. Parce que oui, bon, apparemment, on aurait en Occident une image - légèrement - fantasmée de l’Égypte… Qui aurait cru que c’est une série Marvel qui aurait remis les points sur les "i".

C'est sûr, Moon Knight va détoner par rapport aux précédentes productions du MCU ! C’est un personnage complexe et toute une mythologie qui débarquent ainsi dans le célèbre univers, pour mieux le servir. Alors qu'on reconnaît bien malgré tout la patte des célèbres studios, rassurez-vous, notamment dans cette capacité à mettre de l’humour dans des scènes d’action complètement folles, quelque chose nous dit qu’on n’aura pas fini d’entendre parler du Chevalier de la Lune après cette série…

Source : Disney+

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice