L'hilarante série nord-irlandaise Derry Girls, sur Netflix.
Séries

6 séries qui auraient dû être nommées aux Emmy Awards 2019

L'hilarante série nord-irlandaise Derry Girls, sur Netflix. © Derry Girls / Netflix

Aux Emmy Awards, les grands perdants sont surtout ceux qui n'ont pas pu obtenir une nomination à la prestigieuse cérémonie.

Game of Thrones, Better Call Saul, This is Us... Vous l'aurez probablement remarqué, c'est souvent les mêmes séries qui sont nommées tous les ans, aux Emmy Awards. Certes, chaque saison renouvelle complètement un programme. Mais on a comme l'impression que parfois, parce que certains shows ne sont pas aussi populaires que Stranger Things ou The Handmaid's Tales, ils ne méritent pas leur nomination à la prestigieuse cérémonie annuelle. Nous avons donc décidé de chambouler les choses et de présenter notre sélection de séries qui auraient absolument dû être nommées.

Legion

Les séries ou films de super-héros jouissent d'un succès incroyablement populaire aux États-Unis et dans le reste du monde. Pourtant, dès qu'il est l'heure de les sélectionner pour recevoir une récompense, il n'y a presque plus personne : ni les Oscars, ni les Emmy ne répondent à l'appel. Peut-être les œuvres sont jugées trop poussives, pas assez raffinées... On comprend la démarche, même si l'on trouve ça dommage.

Et pourtant, une série réussie à allier finesse et super-héroïsme, un véritable coup de génie singulier qui renouvelle complètement le genre : Legion. Depuis 2017, on peut ainsi suivre l'histoire de David Haller, fils caché du très célèbre Charles Xavier, alias Professeur X. Il a bien entendu hérité des pouvoirs psychiques de son père, mais depuis sa tendre enfance, il est persuadé que les voix qu'il entend sont le fruit imaginiation. Ou peut-être est-il vraiment fou...

Le long de trois saisons, la série oscille entre réalité, mensonge et aliénation, sur une réalisation complètement surréaliste et un casting incroyable. On estime que Legion mérite d'être récompensée de la meilleure série dramatique, meilleure interprétation, meilleure réalisation et du meilleur scénario. L'académie aurait au moins pu penser à elle pour l'une de ces catégories. D'autant que la dernière saison a été diffusée en juin 2019 et que sa dernière chance s'est désormais envolée.

Brooklyn Nine-Nine

Depuis sa première diffusion en 2013 et après 6 saisons, la génialissime Brooklyn Nine-Nine n'a reçu qu'une seule nomination aux Emmy Awards. C'était en 2014, pour Andre Braugher, comme meilleur acteur dans un second rôle dans une comédie. C'est TOUT. La série est hilarante, originale, inventive et pourtant, l'académie n'a pas pensé à elle plus d'une fois.

Avec une sixième saison en 2019, la série policière humoristique qui narre la vie d'un commissariat new-yorkais nous a pourtant prouvé qu'elle était toujours à la hauteur et qu'elle nous faisait autant rire que lors de la première saison. Pourtant, les autres shows du même créateur ne sont pas autant snobés aux Emmy. The Good Place, Parks and Recreation et The Office ont été nommés à plusieurs reprises dans la catégorie meilleure série comique.

Years and Years

Sans aucune hésitation, Years and Years est la mini-série la plus ébouriffante de cette année 2019 et on pèse nos mots. Diffusée courant mai au Royaume-Uni sur BBC1, elle raconte l'histoire d'une famille britannique, sur une période de dix ans après le Brexit. On découvre leur histoire personnelle, mais aussi les bouleversements sociaux dans lesquels ils et elles baignent. Explosion migratoire, montée du totalitarisme, récession, crise économique, transhumanisme... Une série glaçante qui se rend là où même Black Mirror n'avait pas osé aller.

Malgré une diffusion aux États-Unis sur HBO, l'Académie n'a pas jugé bon de lui offrir une nomination dans la catégorie meilleure mini-série. Ni même de sélectionner Emma Thompson pour meilleure actrice dans un second rôle. Une seule question : pourquoi ?

American Gods

Diffusée en France sur Amazon Prime Video, American Gods raconte l'histoire d'un repris de justice embauché par un dieu pour un grand affrontement qui s'annonce. Les divinités traditionnelles entrent en guerre contre les nouveaux dieux et déesses : les médias, la technologie, la surveillance de masse, tous personnifiés par une entité humanoïde. Oui, dit comme ça, ça a l'air d'être du grand n'importe quoi. Et on ne va pas vous mentir, c'est le cas et ça dépasse tout entendement. Mais c'est fait avec brio, c'est le plus important.

Avec une première saison dirigée par Bryan Fuller, la série offre une esthétique hors du commun. On comprend que ce ne soit pas forcément le truc de tout le monde et que certains rencontrent des difficultés à apprécier la lenteur de la série. Mais le minimum, aurait au moins été de nommer American Gods dans la catégorie meilleure réalisation.

Derry Girls

À Londonderry, en Irlande du Nord, dans les années 1990, Erin, Orla, Michelle et Claire sont quatre jeunes lycéennes tout ce qu'il y a de plus normal. À cela près qu'elles vivent au beau milieu d'une zone d'affrontement entre républicains et indépendantistes, que le cousin de l'une d'entre-elles a intégré leur école catholique de filles et que leurs "bonnes" idées finissent systématiquement en désastres.

Derry Girls est probablement l'une des séries les plus drôles de ces dernières années. Si au premier abord, on croirait qu'il s'agit d'une énième série sur un groupe d'adolescentes, c'est une terrible erreur que l'on fait. Leurs aventures sont aussi simplistes que rocambolesques, le tout sur un fond social qui nous en apprend davantage sur une partie de l'histoire que l'on ignore trop, bien que très récente. La série est diffusée en France sur Netflix et elle mérite une foule de récompenses.

The Haunting of Hill House

Il y a quelques années, la série American Horror Story secouait un peu les choses en renouvelant l'horreur. La série redonnait ses lettres d'or à un genre trop longtemps négligé. Elle écopait alors de nominations et de récompenses aux Emmy Awards et Golden Globes, notamment, laissant derrière elle un boulevard pour d'autres shows horrifiques.

C'est donc dans ce contexte qu'arrive sur Netflix, fin 2018, The Haunting of Hill House. La série raconte l'histoire d'une famille et de son lien particulier avec une maison... et de son emprise diabolique sur eux. Le show nous a terrifié, empêché de dormir pendant plusieurs nuits et a été largement salué par le public et la critique. Prouvant définitivement que l'horreur n'a pas à se cantonner à un sous-genre, on s'attendait à la retrouver à la cérémonie des Emmy Awards 2019. Malheureusement, ce ne sera pas le cas. Nous n'aurons que nos yeux pour pleurer et nos cauchemars pour nous empêcher de dormir.

La cérémonie des Emmy Awards 2019 sera retransmise en France sur Série Club le 22 septembre prochain. Le tapis rouge de l'événement est à retrouver sur la chaîne E!.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur