Batman et Robin protègent Gotham dans Batman : la série animée.
Séries

Batman : la série animée, meilleur dessin animé de super-héros ?

Batman et Robin protègent Gotham dans Batman : la série animée. © Warner Bros.

En 1992, le Dark Knight et sa Batmobile débarquent avec fracas sur le petit écran, pour une version animée au scénario riche et à l'ambiance incroyablement sombre. La suite appartient à la légende...

Créé en 1939 par Bob Kane et Bill Finger, Batman a vécu un petit passage à vide, avec la série loufoque des années 1960, avant de revenir en force au cinéma en 1989. L'œuvre de Tim Burton, incroyablement gothique pour un film de super-héros, remet Batman au goût du jour et donne de bonnes idées à la Warner...

Dark was the knight

Une série animée est donc commandée, et confiée Bruce Timm (Les Maîtres de l'Univers) et Paul Dini (Tiny Toons). Pour ne pas trancher avec le film, le générique est laissé entre les mains du magicien Danny Elfman (Les Simpsons, Desperate Housewives, Men in Black, L'Étrange Noël de M.Jack et quasiment tous les films de Burton, c'est lui), qui pose le thème que l'on connaît tous (et on ne parle pas du "nananananananana Batman"). La série s'inspire donc du film qui vient de cartonner au box office, mais aussi de Dark Knight Returns, le comic culte de Frank Miller, sorti en 1986, et qui montre un Batman beaucoup plus sombre, inquiétant et réaliste que l'image qu'il a pu avoir.

Cette noirceur envahit l'écran à chaque scène, de la cape de Batman aux ruelles de Gotham, en passant par des scénarios qui ne font pas abstraction de la violence et vont jusqu'à mettre les super-vilains de Gotham en lumière. Avant Batman : la série animée, Ra's Al Ghul, Mr Freeze ou Poison Ivy n'étaient pas connus grand public. Même chose pour Nightwing, l'identité que prendra Dick Grayson (Robin) après avoir quitté Alfred, Bruce Wayne et le confort de la Batcave. Enfin, surtout celui du manoir... Et c'est aussi dans la série qu'est apparu pour la première fois un personnage désormais incontournable à Gotham City : Harley Quinn.

Dans l'épisode 22 de la série (qui en contient 85 en trois saisons), on découvre Harleen Quinzel, une jeune diplômée en psychiatrie qui travaille à l'asile d'Arkham. Parmi ses patients, un certain Joker, dont elle tombe amoureuse. Elle l'aide à s'évader de nombreuses fois et finit par devenir son assistante, arborant le fameux costume d'arlequin noir et rouge. Qui a depuis été bien raccourci et découpé, notamment dans la version de Margot Robbie dans Suicide Squad...

À travers elle et sa relation (plus qu') à la limite du sado-masochisme, on constate tout ce que Dini et Timm ont osé dans la série, qui tranche radicalement avec les dessins animés que l'on pouvait voir dans les années 1990. Ou même maintenant. C'est qu'on n'est clairement pas chez Les Bisounours...

Luke Skywalker et le Joker sont la même personne

Qui dit Batman dit Joker. L'un ne va pas sans l'autre et leur relation amour-haine ambigüe inspire de nombreuses histoires incroyables dans les comics (White Knight de Sean Murphy, récemment, ou le légendaire The Killing Joke d'Alan Moore). Et dans Batman : la série animée, le plus déjanté des vilains est doublé en VO par Mark Hammil en personne. Le Luke Skywalker de Star Wars s'offre une nouvelle carrière artistique, avec un doublage de folie, faisant passer son personnage de la stupidité à la cruauté avec une facilité déconcertante. Et ce rire, ce rire...

Les kids des années 1990 se souviendront également d'une VF excellente, avec Richard Darbois (la voix d'Harrison Ford) pour doubler Batman, et Pierre Hatet (Doc dans retour Vers le Futur) pour faire le Joker. Un casting vocal absolument parfait, qui montre bien tout le soin apporté à une série qui est considérée, à juste titre, comme la meilleure série de super-héros de tous les temps.

Car quand la plupart des dessins animés, destinés aux enfants, se résument à "nous sommes les gentils, nous allons affrontrer quelques difficultés, mais à la fin des 20 minutes, nous allons battre les méchants", la série animée consacrée au Chevalier Noir a apporté beaucoup plus de nuances. De noir, évidemment.

Et la bonne nouvelle, c'est que pour (re)plonger dans l'univers de Batman en septembre, branchez-vous sur Toonami, qui célèbre les 80 ans du Chevalier Noir avec une programmation spéciale !

Sources : Un Doigt Dans le Culte, Allociné, IMDb

Par Sébastien Delecroix