Votre panier est vide
Séries

Big Sky : ce qu’il faut savoir avant d’entamer la saison 2 sur Disney+

Katheryn Winnick et Kylie Bunbury en têtes d'affiche, seules cette fois, de la saison 2 de "Big Sky". © ABC

Ça y est, le grand jour est arrivé ! Celles et ceux qui ont suivi avec grand intérêt la première saison du thriller criminel de David E. Kelley devaient trépigner d’impatience, mais la voilà enfin : la saison 2 de Big Sky démarre ce mercredi 5 janvier sur Disney+. On vous dit tout ce qu'il faut savoir avant de vous lancer dedans, avec bien sûr le récapitulatif des événements précédents, ainsi qu'un petit aperçu de ce qui vous attend dans les prochains épisodes...

Déjà forte d'un immense catalogue avec tous ses classiques Disney, ceux de Pixar, ainsi que les méga franchises cinématographiques Star Wars et Marvel, la plateforme de Mickey a atteint un tout autre niveau, stratosphérique, avec l’ajout d’une nouvelle rubrique en début d'année dernière : Star. Destinée à un public plus adulte, celle-ci héberge non seulement une myriade de séries cultes (Grey’s Anatomy, Lost, X-Files, How I Met Your Mother, 24 heures chrono…), et des incontournables du grand écran (Avatar, Die Hard, Pretty Woman, Black Swan, Fight Club…), elle a aussi l’avantage de proposer de nombreux shows de la télévision américaine inédits en France. Parmi eux, dès le lancement de cette nouvelle section, les abonnés à Disney+ ont ainsi pu découvrir un thriller criminel bien léché : Big Sky.

Diffusée sur ABC aux États-Unis, cette série est une création signée David E. Kelley. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est normal. D’abord parce qu’il s’agit du papa de bon nombre de shows judiciaires des années 1990 et 2000, du sérieux The Practice au décalé Ally McBeal. Puis parce que le producteur et scénariste américain est revenu au sommet ces dernières années, avec notamment Big Little Lies, The Undoing et Nine Perfect Strangers, 3 séries portées (entre autres) par Nicole Kidman, les deux premières étant disponibles sur OCS et la troisième sur Amazon Prime Video. Et sur Disney+, c’est donc avec Big Sky que le showrunner fait également un carton. Dans un autre genre encore, cette série policière a su marquer les esprits dès le premier épisode, déstabilisant tout le monde avec un sacré twist… Si vous êtes en train de lire ces lignes, vous savez certainement de quoi on parle. Si ce n’est pas le cas, on vous conseille vivement de revenir sur cet article après avoir visionné la première saison de Big Sky !

Big Sky, une série définitivement surprenante

Tirant son nom d’une station de montagne dans le Montana, Big Sky se situe au fin fond de cet état du Nord-Ouest américain, sur ses grandes routes isolées au pied des Rocheuses. Adaptée du roman The Highway de C. J. Box, elle suit l’enquête de deux détectives privés. Alerté par son fils sur la disparition de sa petite amie, Cody Hoyt invite son ex-épouse et ex-flic, Jenny Hoyt, à participer à l’investigation malgré les relations tendues que celle-ci entretient avec sa collègue, Cassie Dewell. Ces trois personnages, ce sont ceux qui étaient mis en avant sur les affiches de la première saison. Et aux côtés de Katheryn Winnick (Lagertha dans Vikings) et Kylie Bunbury (Under the Dome), quelque peu méconnues du grand public, c’est un certain Ryan Phillippe que l’on retrouve dans la peau de Cody. De quoi ravir les fans de l’acteur, surtout en vogue dans les années 1990... Sauf que.

Pas de bol, c’est lui qui a fait l’objet du fameux twist à la fin du premier épisode : une balle dans la tête, et voilà que la série perdait déjà sa star ! Mais c’est ce qui a justement fait, en partie, la force de Big Sky. Capable de happer les téléspectateurs dès ses premiers instants, le thriller de David E. Kelley, dans un décor parfait, met finalement en avant un duo d’héroïnes qui, en fin de compte, portent très bien le show sur leurs épaules. Jenny et Cassie se retrouvent donc à mener l’enquête ensemble, sur la trace d’un chauffeur de camion kidnappeur de jeunes femmes, le mystérieux et rusé Ronald Pergman, interprété par Brian Gerarghty. Et surtout, comme on l’apprend avec ce terrible twist de l’épisode 1, ce dernier n’agit pas seul : il est couvert par le policier véreux Rick Legarsky, assassin de ce pauvre Cody, joué avec brio par John Carroll Lynch. Son visage vous était peut-être familier, l’acteur ayant multiplié les seconds rôles ces 25 dernières années. Dans Big Sky, il crève l’écran, à en faire presque la vraie star du show… Sauf que.

Un retour inattendu dans la saison 2 de Big Sky

Eh oui, son personnage à lui aussi n’aura pas survécu à la première saison de Big Sky. Le vilain a fini par être assassiné à son tour au bout de quelques épisodes… d'un coup de massue sur son lit d'hôpital... par sa femme, Merrilee (Brooke Smith), qui n’a fait que prendre les devants après avoir découvert qu’il songeait à la tuer. Ambiance. Mais alors que certains regrettaient peut-être la présence de l’acteur au charisme indiscutable depuis, la bonne nouvelle c’est qu’il sera malgré tout au casting de la saison 2 ! Grâce à un petit tour de magie dont seul le petit écran américain a le secret… On ne vous en dit pas plus, pour ne pas vous gâcher le plaisir.

De leur côté, Katheryn Winnick et Kylie Bunbury sont bien évidemment de retour également, figurant cette fois seules en tête d’affiche de cette saison 2 de Big Sky. Comme vous le savez, nos deux détectives privées traquent toujours le camionneur détraqué, Ronald Pergman. En parallèle de quoi, elles vont se retrouver à enquêter sur un accident de la route aux apparences trompeuses, impliquant une affaire de drogues qui semble avoir tourné au vinaigre, une bande d’ados témoins qui ont pris la fuite avec les sacs remplis de cash du lieu de l’incident, et de nouveaux mystérieux bad guys

Allez, il est temps, enfin, de découvrir cette saison 2 de Big Sky, proposée à partir de ce mercredi 5 janvier sur Disney+. Le seul problème, c’est qu’il ne sera pas possible de la binge-watcher, la diffusion des 8 premiers épisodes (d’ores et déjà diffusés aux États-Unis) étant prévue de manière hebdomadaire. Sachant qu’il y en aura 18 au total, voilà de quoi nous accompagner pendant une bonne partie de l’année 2022 !

Disney+ est une plateforme de streaming proposée en option chez SFR, dans différents packs. Soit avec SFR Cinéma pour 12 euros par mois, soit avec SFR Divertissement pour seulement 8,99 euros par mois, soit avec SFR Divertissement et un abonnement à la plateforme musicale Deezer en prime, pour 17 euros par mois. Ou encore avec la chaîne RMC Sport, à 19 euros par mois, pour combiner sport et divertissement !

Sources : Allociné, IMDb, EW

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice