Les sales gosses de South Park vont tellement loin qu'ils sont arrivés en Chine...
Séries

Comment Winnie l'ourson a fait interdire South Park en Chine

Les sales gosses de South Park vont tellement loin qu'ils sont arrivés en Chine... © Comedy Central

Kamoulox ? Quasiment. Mais avec la plus irrévérencieuse des séries, pouvait-il en être autrement ? Depuis l'épisode 2 de la saison 23, la série South Park est censurée en Chine. Et le pourquoi du comment est forcément surprenant...

Depuis sa création en 1997, South Park a toujours choqué, avec un humour aussi noir que trash, qui ferait presque passer une chronique de Pierre-Emmanuel Barré pour une chanson de Vianney, n'hésitant pas à se moquer de tout et avec n'importe qui. Les Japonais (avec les Chimpokomon), les rednecks, Barbara Streisand, les hippies, les juifs, les chrétiens, les musulmans, Donald Trump, les végétariens, la Scientologie, Tom Cruise et surtout, surtout, les Canadiens : tous ont pris un lot de vannes incroyables dans les dents. Des fois avec le sourire, des fois un peu moins.

299 épisodes, autant de polémiques

Il y a ainsi eu de nombreuses polémiques, surtout suite à des épisodes concernant la religion. Les représentations de Jésus (personnage de la série) ou de Mahomet ont valu au show de Comedy Central de vives critiques, appels à la censure ou même menaces de mort envers les auteurs, Matt Stone et Trey Parker. Et on ne compte plus les associations qui ont également été choquées, comme lors d'un épisode de 2001 ou le mot "shit" est prononcé... 162 fois. Quand même. En 299 épisodes, il a du y avoir à peu près... 299 associations ou communautés indignées, car tel est le ressort de la série : choquer pour mieux dénoncer. La preuve avec le dernier jeu vidéo de la franchise, où la difficulté est fixée selon... la couleur de la peau de son personnage. Plus elle est foncée, plus le niveau est difficile. Comme dans la vie ?

Même Netflix s'est retrouvé dans l'embarras au moment d'annoncer l'arrivée dans son catalogue de 7 saisons de South Park, 15ème à la 21ème. Les fans ont alors vite remarqué qu'il en manquait une dizaine. La plateforme de streaming a d'abord mis en cause le CSA, disant que les épisodes en question avaient été censurés lors de leur première diffusion en France, car "dénigrants pour certaines communautés".

Sauf que le CSA a dit que c'était faux, expliquant que South Park n'avait été l'objet que de deux demandes de nouvelle signalétique (passer de -10 ans à -12 ans) en 2007. La twittosphère s'est aussitôt enflammée et a crié au mensonge, tous les épisodes ayant déjà été diffusés sur Game One. Finalement, Netflix a déclaré que les épisodes mis en ligne étaient seulement ceux que les ayant-droits avaient proposé... Une drôle d'histoire, qui montre bien toutes les tensions que South Park peut causer. Et justement, en Chine...

Randy Marsh et Winnie l'ourson contre le gouvernement chinois

La semaine dernière, le 299ème épisode de South Park (saison 23, épisode 2) s'est attaqué à la Chine. D'abord à cause de l'intrigue principale : Stan (qui a donc huit ans depuis 1997) et son groupe de rock se voient proposer un biopic par un producteur hollywoodien. C'est vrai qu'après Bohemian Rhapsody et Rocketman, c'est à la mode. Mais le film devra convenir aux standard du marché chinois, contraignant souvent les productions américaines à la censure. Ça, c'était déjà une première critique qui n'a pas dû faire plaisir...

Mais encore pire, la sous-intrigue concernant le père de Stan, l'inénarrable Randy Marsh, le voit conduit dans un camp de rétention chinois, puis un affrontement avec... Winnie l'ourson ! Écrit comme ça, on ne voit pas trop le problème, mais il faut savoir qu'en Chine, Winnie l'ourson est censuré depuis 2013, à cause de sa ressemblance supposée avec... Xi Jinping, le président chinois.

Là, ça commençait vraiment à faire beaucoup pour le gouvernement chinois, qui a donc décidé de censurer entièrement South Park. Depuis quelques jours, aucun épisode n'est disponible en Chine. Même sur internet, on ne trouve plus trace de la série, absente des réseaux sociaux ou forums de discussion. Une situation incroyable, qui a conduit les auteurs, Trey Parker et Matt Stone, à faire des excuses... à leur manière :

Nous aussi on préfère l’argent à la liberté et la démocratie. Xi ne ressemble pas du tout à Winnie l’ourson ! Regardez l'épisode 300 ce mercredi ! Longue vie au grand parti communiste chinois ! Que la récolte automnale de sorgho soit généreuse ! C’est bon, la Chine, on est rabibochés maintenant ?

On ne sait pas pourquoi, mais on pense que non...

Sources : Hollywood Reporter, New York Times, Le Parisien, Libération

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur