Jon Snow, incarné par Kit Harington dans Game of Thrones.
Séries

Game of Thrones : pourquoi Jon Snow est le pire des personnages de la série ?

Jon Snow, incarné par Kit Harington dans Game of Thrones. © Game of Thrones / Helen Sloan / HBO

Enfin ! Nous sommes en 2019, ce qui veut dire que la dernière saison de Game of Thrones arrive et que l’on va enfin savoir qui posera son postérieur sur le tant convoité trône de fer. En tout cas, on espère que ce ne sera pas Jon Snow et on va vous expliquer cette opinion controversée. Un article rempli de spoilers.

La saison 7 a décrété de manière assez claire que Jon Snow et Daenerys Targaryen sont les personnages principaux de Game of Thrones. Côté Khaleesi, ça ne nous pose pas trop de problèmes. Elle un personnage complexe et bien développé, imparfaite, épatante et admirable.

Le bâtard de Winterfell, de son côté, à part la beauté pure et ingénue de son interprète, Kit Harington, a tout à envier à sa tante/amante/reine.

Jon Snow est un personnage plat

Oui, vous avez bien lu. Non, on ne réitérera pas cette affirmation. Son personnage est complètement plat. Il n’a aucune émotion, il ne sourit jamais, il ne comprend pas les blagues, bref, ce n’est pas quelqu’un avec qui vous aimeriez passer vos soirées. Il n’a rien d’intéressant, il n’a pas de défaut si ce n’est d’être secrètement la pire personne du monde. Il n’est pas un personnage multidimensionnel : Jon Snow est l’incarnation de l’ennui total à Westeros. La chose la plus scandaleuse qu’il ait fait ? Avoir des relations sexuelles alors qu’il a fait voeu de chasteté. C’est tout. Bon et avec sa tante aussi.

Jon Snow : son histoire est fade

Oui, encore une fois, vous avez bien lu et nous ne sommes pas en plein délire. La seule chose qui évolue chez Jon Snow, c’est la longueur de sa barbe. Le développement de son personnage est prévisible et quasiment inexistant. Les seules choses qu’il ait fait, c’est joindre la Garde de Nuit, découvrir les Marcheurs Blancs et avoir envie de sauver le monde et puis voilà. Pas de complexité, rien d’imprévisible.

Jon Snow laisse tellement peu de place à l’imprévu que même les mystères entourant ses parents ont été percés rapidement par les fans. Lorsqu’à la fin de la saison 6, on apprend qu’il est le fils de Rhaegar Targaryen et Lyanna Stark, on s’est rendu compte qu’on le savait déjà depuis deux ans. Trop prévisible.

Enfin, il est complètement enfermé dans le complexe du messie : tout ce que Jon Snow dit est considéré comme bon et parole d’évangile, il doit sauver le monde et est ressuscité à un point de son histoire (d’ailleurs, on a quelque chose à dire là-dessus un peu plus loin).

L’histoire de Jon Snow est basée sur un mensonge

Dès la première saison, l’introduction de Jon Snow est basée sur un mensonge. Il est présenté comme un outsider. Cela alors qu’il ne l’est absolument pas. Tyrion, est l’exemple même de l’outsider. Il est né dans une famille riche et puissante mais est discriminé car de petite taille. Il doit vivre avec la culpabilité de savoir que sa mère est morte en lui donnant naissance. Jon Snow ? Certes, c’est un bâtard. Mais il grandit dans une famille aimante avec des parents qui sont fiers de lui et le chérissent (enfin sauf Catelyn - mais il a quand même son petit papa d’amour). Il n’est pas un outsider du tout. Mais la série a perpétuellement essayé de les comparer, dès le premier épisode où le Lannister lui dit “Tous les nains sont des bâtards aux yeux de leur père”.

Si on regarde de plus près, il est bien plus similaire à Joffrey Baratheon qu’à l’outsider Tyrion Lannister. Quand Jon Snow rejoint la Garde de Nuit, il est persuadé d’être meilleur que tous ses compagnons d’arme. Que cela soit vrai ou non, il possède cette suffisance vis à vis des moins qualifiés qui n’ont pas été élevés par une famille riche et ont eu des leçons de tir à l’arc offertes par papa-maman. On ne leur dit jamais quand ils font de mauvaises choses et sont tous les deux pourris gâtés.

Jon Snow est complètement sexiste

Jon Snow est sexiste et quiconque pense le contraire ne s’est jamais mis dans la peau de Sansa. Retour en pleine saison 6. Sansa Stark, qui est passée de victime à dirigeante féroce, se retrouve à devoir partager le pouvoir avec son demi-frère. Sauf que lui, ne veut pas vraiment partager la couronne. Il la veut pour lui tout seul parce que les filles, ne sont pas censées commander. Surtout pas Sansa, elle est nulle. Les filles ça fait la cuisine et puis voilà. Du moins, c’est ce que semble penser le Jon Snow. Chaque fois qu’elle a une bonne idée, elle se fait rembarrer. Il faudra qu’il se fasse botter les fesses par Ramsay Bolton et qu’elle arrive en haut de la colline avec du renfort et un regard triomphant pour qu’il commence à lui faire confiance.

Il a ruiné le concept de la série

Oui, on termine sur cette révélation choc. Jon Snow a complètement ruiné Game of Thrones. Ou du moins, sa résurrection du début de la saison 6 a ruiné la série. Si Game of Thrones est révolutionnaire c’est parce qu’elle a établi comme principe que tout le monde pouvait mourir, n’importe quand. Et on se souvient tous de l’exécution choquante et traumatisante de Ned Stark dès la première saison. Mais en ressuscitant, Jon Snow a piétiné ce principe. Notre confiance a été brisée, on se sent trompés, trahis. On ne croit plus à la moindre mort, c’est fini. Merci Jon d’être au-dessus des lois.

Par Clément Capot