SFR Actus
Séries

Interview : Alan Tudyk présente la série Resident Alien

Alan Tudyk est à l'affiche de Resident Alien, la nouvelle série délirante sur SYFY dès le 25 février © Universal Content Productions LLC

Acteur dans les séries Firefly, Dollhouse ou Doom Patrol, mais également voix dans La Reine des Neiges, Rogue One : A Star Wars Story ou Les Mondes de Ralph, Alan Tudyk est omniprésent dans la pop culture, et arrive sur SYFY à la tête d'une excellente comédie de science-fiction : Resident Alien. Dans ce rôle sur-mesure, il incarne un extra-terrestre qui prend forme humaine et cherche à s'adapter à la vie sur Terre, tout en aidant la police locale à enquêter sur des meurtres suspects. SFR Actus a pu échanger -par téléphone- avec l'acteur américain avant le lancement de la série en France, ce jeudi 25 février 2021 sur SYFY.

Avant de commencer je dois tester le son : est-ce que vous pouvez me chanter une chanson ? Ou simplement parler...

Oui pas de problèmes. Qu'est-ce que je pourrais bien te chanter ? Ah oui, je sais : "Allons enfants de la patrie-euh..." (rires).

Ah mais vous parlez français alors ?

Oh non, seulement quelques mots comme ça. Je préfère que l'on fasse l'interview en anglais si ça ne te dérange pas (rires).

Resident Alien va débuter en France le 25 février sur SYFY (chaîne disponible depuis la box SFR, ndlr) : à quoi doivent s'attendre les spectateurs ?

Resident Alien, ça parle... d'un alien, qui arrive sur Terre avec une mission bien précise : la détruire. Sauf qu'il perd son vaisseau en se crashant, et doit donc essayer de passer incognito en attendant de le retrouver pour mener à bien sa mission. Alors il prend l'apparence d'un habitant de la petite ville près de là où il se trouve, qui était médecin. Un jour, la police vient le chercher pour mener une autopsie alors qu'un crime vient d'être commis. À partir de là, il va découvrir les humains et leurs comportements, en essayant de les comprendre et de ne pas griller sa couverture. Il va donc essayer d'aider la police à enquêter, mais le problème, c'est qu'il y a un petit garçon qui le voit sous sa forme alien, alors que tous les autres habitants de la ville ne le voient que sous sa forme humaine. Il veut donc le tuer... Il y a tellement de choses à raconter sur cette série ! C'est drôle, c'est dramatique, et il y a un alien, donc c'est cool !

En tant qu'acteur, comment se prépare-t-on à jouer un alien ?

Je me suis inspiré des cours des écoles de comédies. Quand tu arrives là-bas, tu ne sais pas comment bien parler, comment bien marcher. C'est exactement comme cela que se retrouve Harry. Parce qu'il ne connaît pas les sentiments humains, il ne peut donc pas les éprouver, ni les comprendre. Il ne ressent pas d'émotions. Il faut donc être totalement neutre par rapport à toutes les situations. Je l'ai donc abordé comme quelqu'un qui doit tout apprendre depuis le début : comment marcher, comment parler, comment manger correctement...

En regardant la série, on se dit que ce rôle est parfait pour vous : c'est aussi ce que vous avez ressenti en découvrant le scénario ?

Oui ! Parce que la série permet d'alterner entre grands moments de comédie et d'autres plus dramatiques. Je pense par exemple à la scène de l'enterrement, dans le premier épisode, que j'ai trouvé parfaite à la lecture du scénario. C'est forcément un moment très triste, sombre, mais il y a un gag au milieu de tout ça. En tant qu'alien, qui ne comprend pas la situation, je dois jouer totalement différemment des autres acteurs, qui sont dans l'émotion. Il ne faut donc pas y aller que dans les blagues, mais savoir trouver la juste mesure, et je trouve que le rôle permet parfaitement de faire cela.

Le titre de la série vient des comics du même nom, trouvé par l'auteur alors qu'il parlait de Green Card (carte de résident permanent aux États-Unis) avec un ami anglais, qui lui a dit qu'il n'en avait pas, et lui a montré une carte d'identité avec indiqué "Resident Alien" ("résident étranger" en VF) inscrit dessus...

Oh je ne savais pas ça ! Merci pour l'info (rires). C'est très bien parce que ça fait sens avec la série : l'alien en est vraiment un, et sa situation montre bien celle de toutes les personnes étrangères qui arrivent dans un lieu qu'elles ne connaissent pas. Il y a la barrière de la langue, pour commencer, mais aussi des habitudes, des coutumes, qui peuvent être parfois difficiles à comprendre. Et parce que vous êtes différent, on peut également vous regarder de travers...

Est-ce que vous portez un masque, ou est-ce de la CGI quand vous êtes sous forme alien ? Parce que le jeune acteur qui joue Max, l'enfant, joue parfaitement quand il se retrouve en face de lui...

Oui, il est excellent. Quand je suis sous forme alien, je porte un masque, et il y a des effets spéciaux ajoutés en post-production, pour le rendre encore plus réaliste. Mais oui, pour ces scènes où je suis sous forme alien, et avec Max qui peut me voir, je porte un masque pour que cela l'aide à jouer, et avoir peur de moi. C'est une bonne chose de savoir qu'il faille me mettre un masque sur la tête pour que je fasse peur, c'est rassurant quelque part (rires).

Si vous rencontriez un alien, que lui diriez-vous pour le convaincre de ne pas détruire la Terre, comme cherche à le faire votre personnage ?

(Rires). Woooooow. J'hésite. Je me demande si le mieux ça ne serait pas de lui montrer la beauté de la nature, les magnifiques coraux, les différentes espèces d'oiseaux, les animaux. Ou alors de l'emmener manger chez ma mère. Mais là j'aurais peur de devoir assumer la responsabilité de la destruction de l'humanité (rires).

Les acteurs disent toujours qu'ils rêvent de jouer les méchants. Dans votre carrière, on ne vous confie quasiment que des rôles de méchants : est-ce que c'est vraiment plus fun à jouer ?

Ah, je ne sais pas. J'aime bien jouer les gentils. C'est vrai que j'ai joué beaucoup de méchants, mais là je me sens dans un moment de ma carrière où j'ai envie de faire des rôles de gentils. Mais bon, après, si on continue à me proposer des rôles de méchants qui sont toujours aussi bons, j'attendrai un peu avant de devenir gentil...

Vous êtes depuis toujours très présents dans des films et séries de science-fiction : est-ce que vous étiez fan de science-fiction avant, ou est-ce que la science-fiction vous a choisi, en quelque sorte ?

J'adorais déjà les œuvres de science-fiction avant de commencer ma carrière. Je ne sais pas si c'est cela qui m'y a conduit, mais clairement, une fois que j'ai mis les pieds dedans, c'est comme si chaque rôle m'ouvrait une nouvelle porte dans la science-fiction.

Et pour finir, serez-vous de retour en tant que K-2SO dans la prochaine série Star Wars : Andor ?

Je ne serai pas dedans. Enfin, pas au début. Là, ils sont en train de tourner la première saison, et je n'y suis pas. Mais si la série continue, alors peut-être que K-2SO reviendra...

Retrouvez Alan Tudyk dans Resident Alien, la nouvelle série de science-fiction délirante, à partir du jeudi 25 février à 21h00 sur SYFY, une chaîne disponible depuis la box SFR.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur