Into The Night, la première série belge diffusée sur Netflix
Séries

Into The Night : la bonne histoire belge de Netflix

Into The Night, la première série belge diffusée sur Netflix © Netflix

Première série belge diffusée sur la plateforme de streaming Netflix, Into The Night est une vraie bonne surprise, avec un suspense à couper le souffle dans une redoutable course contre la montre. Ou plutôt, contre le soleil...

Première série belge diffusée sur Netflix, Into The Night raconte l'histoire de passagers d'un vol Bruxelles-Moscou, qui se retrouvent pris en otage par un militaire italien de l'OTAN pour une très bonne raison : il veut leur sauver la vie.

Enfin, il veut surtout sauver la sienne... Car un étrange phénomène est en train de se répandre sur Terre : partout où le soleil se pointe, les gens meurent. Comme des vampires, mais en pire. Il faut donc rester constamment dans la nuit, et pour cela, le meilleur moyen de transport reste l'avion. Non parce que le vélo, c'est sûr que c'est plus écolo, mais même les coureurs du Tour de France auraient du mal à gagner une course contre le soleil... On suit donc une dizaine de passagers, de plusieurs nationnalités (belge, turque, russe...) et aux caractères bien différents. Des clivages apparaissent très vite, surtout que tout le monde a du mal à comprendre la situation. La tension est palpable, et ce ne sont pas les consignes de sécurité données par les hôtesses de l'air qui vont calmer les passagers...

En six épisodes de moins de quarante minutes, Into The Night donne à son intrigue une bonne vitesse de croisière, sans faire d'escale narrative superflue. Quelques flashbacks pour nous montrer d'où viennent certains personnages sont bien présents, mais bien plus courts que dans Lost. Certains ont des petits secrets à cacher, et c'est aussi une force de la série : il n'y a pas de gentils héros et de vilains méchants. Chacun et chacune a des doutes, fait des erreurs, dans une situation exceptionnelle et compliquée. Même si normalement, il y a un personnage que tout le monde va détester. Un peu comme Arturito dans La Casa de Papel...

Into The Night, un thriller de haut vol

Alors évidemment, tout n'est pas parfait, avec quelques comédiens un peu en-dessous, et il y a parfois des problèmes de son, ou d'accents, qui rendent certains dialogues (la série est en français) parfois compliqués à comprendre. Activer les sous-titres en français peut être une bonne idée pour bien tout saisir de ce qui se dit. Mais l'ambiance de fuite en avant est parfaitement retranscrite, et il est impossible de s'ennuyer une minute à bord de ce vol vraiment pas comme les autres. Chaque épisode se termine en effet sur un cliffhanger qui donne envie de voir la suite tout de suite, maintenant. En cela, Into The Night a parfaitement intégré la notion de binge watching si chère à Netflix.

Véritable petit succès en France et en Belgique, grâce à un très bon bouche-à-oreille, ou plutôt réseau social-à-réseau social, on ne voit pas comment Into The Night ne pourrait pas avoir de saison 2. Surtout quand on sait que la série se base sur un roman polonais de Jacek Dukaj, The Old Axolotl. Enfin, sur la première page seulement. C'est dire s'il reste de la matière à exploiter...

Embarquez à bord du vol Into The Night sur Netflix, disponible depuis votre box SFR.

Sources : Allociné, Première

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur