Votre panier est vide
Séries

La Casa de Papel : il est un personnage que le créateur regrette d’avoir tué…

Les braqueurs de "La Casa de Papel" ont connu bien des déconvenues au cours de leurs casses... © Tamara Arranz Ramos / Netflix

Alors que sa série à succès vient de se terminer, définitivement, nous ayant dévoilé son grand final le 5 décembre dernier, Álex Pina a confié qu’il avait un petit regret concernant la mort d’un des fameux braqueurs. Mais ce n’est sans doute pas le personnage auquel vous pourriez penser !

Et voilà, c’est fini. Après nous avoir fait vivre pas seulement un mais les deux plus grands braquages de tous les temps, La Casa de Papel a tiré sa révérence. La série espagnole phénomène de Netflix nous avait réservé un final à la fois émouvant et explosif - quitte à tomber dans l’exagération - pour ses 5 ultimes épisodes dévoilés le 3 décembre dernier sur la plateforme.

Rejoignez le plus grand braquage de tous les temps sur Netflix
Rejoignez le plus grand braquage de tous les temps sur Netflix

Que vous ayez trouvé le dénouement génial ou effectivement trop tiré par les cheveux, ça a dû vous faire quelque chose de voir El Profesor et ses amis en combinaisons rouges et masques de Dalí, même si ça fait un moment qu’ils ne les portent plus, apparaître une dernière fois à l’écran. Les voir fredonner une dernière fois Bella Ciao, aussi, forcément… Vous avez d’ailleurs certainement eu un petit pincement au cœur à ce moment-là, face à l’absence de quelques braqueurs pour ces grands adieux. Eh oui, La Casa de Papel fait partie de ces séries qui n’a pas hésité à sacrifier plusieurs personnages, même des plus emblématiques ! Et figurez-vous qu’il en est un que même le showrunner regrette d’avoir tué…

C’est dans un entretien accordé à CNN Brasil qu’Álex Pina est récemment passé aux aveux, comme nous le rapporte Allociné. Le créateur de la série à succès de Netflix a en effet confié qu’il regrettait la mort d’un des personnages originaux de La Casa de Papel, un qui était là pour le tout premier braquage à la Fabrique de la monnaie, quand l’aventure a commencé en 2017. Mais attention, ce n’est sans doute pas celui ou celle à qui vous pensez ! Car les premiers noms qui viennent à l’esprit sont évidemment Tokyo, qui était clairement la star du show, sa narratrice même et qui a pourtant été sacrifiée à la toute fin du volume 1 de la Partie 5, puis Nairobi, un personnage adoré des fans qui a elle aussi souffert d’une mort tragique à la fin de la Partie 4, ou encore Berlin, lui aussi particulièrement apprécié et qui a pourtant été tué dès la fin de la saison 1 - ou Partie 2… Eh bien ce n’est aucun de ces trois-là !

Un braqueur parti trop tôt...

Le personnage dont le créateur de La Casa de Papel regrette la mort est… Moscou ! Souvenez-vous, il s’agissait du père de Denver, disparu lui aussi lors du premier braquage, plus spécifiquement dans l’épisode 6 de la Partie 2, comme nous le rappelle Allociné. Un personnage du type gros nounours qui était effectivement des plus touchants. Mais bon, pourquoi lui particulièrement ? "Moscou était un personnage qui apportait beaucoup de comédie et qui avait encore beaucoup à offrir", a tout d’abord estimé Álex Pina, avant de préciser surtout : "Si j’avais su que nous aurions une plus longue durée de vie, j’aurais peut-être réfléchi à deux fois."

Pour rappel, La Casa de Papel n’était effectivement pas vouée à durer si longtemps au départ. La série, dans un premier temps diffusée à la télévision espagnole, devait se terminer sur la Partie 2, qui mettait fin au braquage de la Fabrique de la monnaie. C’est Netflix qui lui a offert un second casse, en trois parties à la Banque d’Espagne, au vu du succès phénoménal qu’avait rencontré le premier à sa diffusion sur la plateforme. Certains diront que c’était peut-être le braquage de trop finalement… En tout cas c’était une sacrée aventure !

Vous êtes déjà nostalgique ? Rien ne vous empêche de re-re-revoir l’intégrale de La Casa de Papel sur Netflix ! Une plateforme de streaming disponible en option chez SFR, soit seule à 8,99 euros par mois, soit en pack avec SFR Divertissement+ pour 13,49 euros par mois. Des offres sans engagement.

Source : Allociné

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice