De nouveaux personnages vont porter le masque emblématique des braqueurs de "La Casa de Papel".
Séries

La Casa de Papel : présentation des nouvelles recrues

De nouveaux personnages vont porter le masque emblématique des braqueurs de "La Casa de Papel". © Netflix

La famille Dalí s’agrandit ! Les braqueurs de La Casa de Papel, qui ont fait exploser les ventes de masques et combis autour du globe, accueillent de nouveaux coéquipiers pour la saison 3. Allez, c’est reparti pour un tour des villes du monde !

Après avoir vu le dénouement de La Casa de Papel, Partie 2, on était nombreux à questionner l’utilité d’une troisième saison. Que pourraient bien réserver de nouvelles aventures à nos héros masqués favoris ? Un nouveau braquage ? Trop facile. Oui, et pourtant… Voilà qu’on est finalement tous hyper anxieux de les retrouver dans cette “Parte Tres”, dès le 19 juillet sur Netflix. Alors même que, sans surprise, c’est bien un nouveau casse auquel les braqueurs en combi rouge et masques Dalí se préparent. Comment expliquer un tel regain d’intérêt ? Une promo bien ficelée, déjà, qui tease entre autres choses la potentielle résurrection de l’inoubliable Berlin. Et qui dévoile, surtout, l’agrandissement de l’équipe.

On prend les mêmes (ou presque) et on recommence !

Au casting du nouveau heist, on retrouve bien sûr nos chers braqueurs — ceux qui ont survécu aux deux premières parties, tout du moins. À savoir : le Professeur, bien sûr, le couple “phare” (mais un brin casse-pied) de la série qu’est Tokyo et Rio, ainsi que Denver, Nairobi et Helsinki. Plus, donc, peut-être, le fameux Berlin. Et à ces six (ou sept) membres d’origine viennent s’ajouter cinq nouvelles recrues.

À commencer par deux têtes bien connues des téléspectateurs, qui sont vraisemblablement définitivement tombées du côté obscur. La première, Raquel, a semble-t-il rendu son badge pour retrouver son tombeur de Profesor. Et pas que pour se la couler douce en Thaïlande : elle rejoint l’équipe pour participer au prochain casse, sous le nom de code Lisboa.

La seconde n’a, elle non plus, pas su résister au charme d’un des bandidos. Comme promis par le dernier épisode de La Casa de Papel, on retrouve le dénommé Denver et son otage de choc Mónica Gaztambide main dans la main dans cette nouvelle saison. Le petit surnom de la belle aux boucles d’or ? Stockholm… Vous avez compris ?

Bienvenue, Marseille

En plus de ces recrues, inévitables, s’ajoutent de nouveaux personnages. Parmi eux , un petit frenchie ! Ou presque. Dans sa vidéo de présentation, El Profesor tend un masque Dalí face caméra et dit, sur un ton sobre, emprunt de leadership : “Bienvenido a la banda, Marsella.

On découvre alors le visage d’un nouvel homme de main, fort charismatique dit donc. Cheveux longs et moustache, ledit Marseille ne dit mot... mais on comprend bien qu’il ne parlera pas la langue de Molière pour autant. Son interprète : Luka Peros, acteur d’origine croate qui s’est implanté à Barcelone (donc pas du tout Français). “Marseille est un personnage taiseux et mystérieux (...) Il est là pour s’assurer que le plan va se dérouler comme prévu”, révèle, décidément énigmatique, ce dernier au micro de 20 minutes.

Benvenuto, Palermo

Après la France, l’Italie ! Autre nouvelle recrue de cette saison 3 : un certain Palerme. Le braqueur, qui représente ainsi la célèbre ville sicilienne, n’a pas l’air d’un gros bras, contrairement à son homologue précité. On sait peu de choses de ce personnage, si ce n’est qu’il est “ingénieur” et “a un lien très fort avec le Professeur”, selon ses propres mots rapportés par Télé-Loisirs.

Suspense, suspense ! On en sait en revanche plus sur l’acteur qui l’incarne, puisqu’il s’agit de Rodrigo de la Serna, un Argentin qui a notamment donné la réplique à Gael Garcia Bernal dans Carnets de voyage, jouant le rôle d’Alberto Granado, puis tourné dans Tetro, signé Francis Ford Coppola. Rien que ça.

Bienvenido, Bogotá

Pour finir, un nom bien difficile à lire (et d’autant plus à prononcer) au générique de cette troisième partie de La Casa de Papel : Hovik Keuchkerian. Né au Liban, l’homme à la silhouette imposante a grandi en Espagne, où il est devenu boxeur professionnel, double champion poids-lourd même, avant de se reconvertir dans la comédie. Vu sur le grand écran dans des petits rôles pour des productions internationales, comme L’Homme qui tua Don Quichotte ou encore l’adaptation du célèbre jeu vidéo Assassin’s Creed, l’acteur se révèle aujourd’hui dans la peau d’un personnage à sa taille. Il s’appelle Bogotá.

Comme le Professeur, on leur souhaite à tous la bienvenue. Et on a bien hâte de les retrouver sur notre petit écran… Ne manquez pas la présentation officielle des troupes, vendredi 19 juillet 2019, sur Netflix !

Sources : IMDB, Allociné, 20 minutes, Télé-Loisirs

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur