Votre panier est vide
Séries

New York, crime organisé : "Stabler montre un meilleur visage que dans SVU"

Changement de look pour Christopher Meloni, alias Elliot Stabler, dans la saison 2 de "New York, crime organisé". © 2021 Universal Television LLC. ALL RIGHTS RESERVED

Fans de Law & Order, réservez votre soirée ! New York, crime organisé, dernier spin-off en date de la célèbre franchise policière, revient avec une deuxième saison qui démarre dès ce lundi 4 avril, à 21 heures, en exclusivité sur 13ème RUE. À cette occasion, SFR Actus a pu s'entretenir avec Christopher Meloni, aka the one and only Elliot Stabler ! Rencontre.

Toutes celles et tous ceux qui suivent les séries Law & Order depuis plusieurs décennies sur le petit écran n'y auront pas échappé : Elliot Stabler est de retour ! L'illustre inspecteur, ancien partenaire d'Olivia Benson dans New York, unité spéciale (SVU), a repris du service pas moins de 10 ans après son départ de la série. Il est en effet au cœur d'un nouveau spin-off, œuvrant pour une autre unité au sein de la fameuse NYPD... Après une (courte) première saison diffusée en fin d'année dernière, 13ème RUE vous donne rendez-vous dès ce lundi 4 avril pour découvrir la saison 2 inédite de New York, crime organisé !

Christopher Meloni, de l'Unité spéciale au Crime organisé

C'est l'occasion de vous dévoiler notre entretien avec Christopher Meloni, soit Elliot Stabler en personne ! Pour SFR Actus, l'acteur est revenu sur son grand retour dans Law & Order, ses retrouvailles notamment avec Mariska Hargitay, l'interprète d'Olivia Benson toujours à l'affiche de SVU, puis plus particulièrement sur ce qui nous attend dans cette deuxième saison de New York, crime organisé. Sachant que, pour le plus grand bonheur des fans, elle sera bien plus longue que la première !

Tout d'abord, ça vous a fait quoi de retrouver Elliot Stabler, 10 ans plus tard ?

Avant de commencer le tournage, c'était un peu angoissant parce que la seule chose à laquelle je pensais c'était l'attente du public. Mais une fois que les caméras ont commencé à tourner, c'est devenu facile, confortable.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de reprendre votre rôle après tout ce temps ?

J'ai beaucoup aimé l'argument que m'a donné Dick Wolf, le fait que ça n'allait pas être une série épisodique. C'est à dire qu'il n'y aurait pas que des intrigues bouclées en un seul épisode, mais qu'on allait pouvoir raconter une histoire sur plusieurs épisodes.

Ça vous a fait quoi de voir que le public a de nouveau été au rendez-vous pour vous retrouver dans "New York, crime organisé" ?

C'est touchant, c'est flatteur. J'apprécie énormément.

10 ans, c'est long. Et Elliot Stabler revient dans "Crime organisé" après avoir vécu une tragédie… Comment a-t-il évolué depuis "New York, unité spéciale" ?

Avec l'âge vient la sagesse. Je pense qu'il est plus raisonnable, moins tête brûlée. Il apprécie davantage la vie, étant donné qu'il a souffert de cette tragédie. Donc je pense qu'il montre un meilleur visage que celui qu'il a laissé dans New York, unité spéciale.

Comment se sont passées vos retrouvailles avec Mariska Hargitay, qui fait plusieurs apparitions dans "New York, crime organisé" ?

C'est toujours agréable. On se connaît bien, c'est très naturel entre nous. Je pense que tous les deux, on se réjouit toujours de pouvoir travailler ensemble.

On a l'impression que la relation entre Elliot Stabler et Olivia Benson pourrait (enfin) être amenée à évoluer… Qu'en pensez-vous ?

(Rires) Eh bien, on est encore en train de discuter de cette relation, quelle direction elle a besoin de prendre, quelle direction elle devrait prendre, comment elle va mûrir naturellement... On n'a pas encore tout à fait résolu cette question, que ce soit pour nos personnages ou ce que cela implique pour nous, en tant qu'acteurs.

Elliot Stabler a une nouvelle partenaire dans "New York, crime organisé", le Sergent Ayanna Bell. Comment définiriez-vous leur relation ?

Au départ il y avait de la méfiance, chacun tentait de comprendre qui était l'autre, quelle était sa manière de fonctionner. Mais maintenant je pense qu'ils s'admirent mutuellement, leur collaboration est sympathique, excitante, elle continue d'évoluer. Ils travaillent bien ensemble.

La saison 2 démarre avec votre personnage en plein milieu d'une opération d'infiltration, au sein d'un gang albanais. Donc vous jouez en quelque sorte deux rôles, celui d'Elliot Stabler et celui d'Elliot Stabler qui se fait passer pour un dangereux criminel surnommé "La Torche"… Comment avez-vous abordé ce double jeu ?

J'ai joué mon personnage, en pensant à ce qu'il avait besoin de faire pour se faire passer pour un autre. Il a lui-même joué un personnage, plus dur, plus bourru, plus dangereux… C'était très amusant à jouer. Pour mon personnage c'était agréable de pouvoir s'éloigner de lui-même, de sa souffrance. Et pour moi, en tant qu'acteur, c'était assez réconfortant, bizarrement, de pouvoir en quelque sorte se cacher derrière un autre personnage.

Et vous avez eu droit à un changement de look pour l'occasion… Vous avez aimé porter la barbe ?

(Rires) Oui, j'ai adoré ! C'est sympa de pouvoir changer un peu. Et elle me manque, cette barbe.

Dans les premiers épisodes de la saison 2 de "New York, crime organisé", Elliot Stabler se met dans la peau d'un dangereux criminel pour infiltrer un gang albanais.
Dans les premiers épisodes de la saison 2 de "New York, crime organisé", Elliot Stabler se met dans la peau d'un dangereux criminel pour infiltrer un gang albanais. © 2021 Universal Television LLC. ALL RIGHTS RESERVED

Bien que les premiers épisodes se concentrent sur cette opération, la nouvelle saison est introduite avec une scène de Richard Wheatley. On n'a donc pas fini d'entendre parler du principal antagoniste de la saison 1 ?

Non, pas encore. Il va rester dans les parages pendant encore un petit moment. On le retrouve vraiment dans la deuxième partie de la saison… D'abord Elliot Stabler infiltre ce gang albanais, ensuite il aura affaire à Richard Wheatley.

Il y aura effectivement plusieurs arcs narratifs dans cette saison 2, qui sera d'ailleurs bien plus longue que la première… Pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, il y aura trois histoires racontées sur un total de 22 épisodes. Donc Stabler infiltré au sein d'un gang albanais pour commencer, puis on retrouvera Richard Wheatley, qu'on tentera de mettre en prison, et enfin on aura un groupe de flics véreux, qui se fait appelé "The Brotherhood", dont on essaiera de comprendre les plans machiavéliques…

Ces histoires sont-elles connectées ?

Non… Enfin, ce n'est pas entièrement vrai ce que je viens de dire. Il y a un fil rouge avec l'histoire de Wheatley, les flics et un gang appelé les "Marcy Killers", que l'on rencontre dès le premier arc narratif autour du gang albanais.

Dans un entretien avec la presse américaine, Dick Wolf a présenté la saison 2 ainsi : "Le premier tiers de la saison c'est 'Le Parrain', le deuxième c'est 'American Gangster', et le troisième c'est 'Scarface'." Sacrés comparaisons ! Qu'en pensez-vous ?

(Rires) Je ne sais pas vraiment quoi dire ! Je suis sûr qu'il y a certains aspects, l'ombre de tous ces grands films qui plane sur notre série… Mais on raconte notre propre histoire. C'est vrai en revanche qu'on essaie de la raconter d'une façon plus cinématographique.

Pensez-vous que "New York, crime organisé" à de quoi durer aussi longtemps que les autres séries de la franchise "Law & Order" ?

(Rires) Honnêtement, je pense que les chances sont contre nous, simplement vu l'âge auquel j'ai commencé Crime organisé… Mais on va faire tout notre possible !

Au moins jusqu'à l'âge de la retraite, alors ?

Oui, voilà !

Comment expliquez-vous le succès de la franchise "Law & Order", année après année, spin-off après spin-off ?

Je pense que tout le mérite revient à Dick Wolf. Sa vision, le mécanisme qu'il a mis en place, un genre de récit capable de susciter l'intérêt du public. Il l'a étendu d'ailleurs à une autre franchise, qui se déroule cette fois à Chicago avec des séries médicales, ou dans le milieu des sapeurs-pompiers, en plus des différents shows policiers… Puis je pense que New York, unité spéciale s'est attaquée à des thématiques difficiles, qui n'avaient jamais été présentées à la télévision auparavant. Sans compter que la série doit aussi son succès à Mariska Hargitay. À plein de personnes… Mais tout a commencé avec Dick Wolf.

Ne manquez pas la saison 2 inédite de New York, crime organisé, à partir de ce 4 avril puis chaque lundi, à 21 heures, sur 13ème RUE. Une chaîne exclusive à la box SFR.

Sources : 13ème RUE, TV Line

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice