Jim Worth (Tim Roth) la tête de casting de la série Tin Star.
Séries

Où a-t-on déjà vu le casting de Tin Star ?

Jim Worth (Tim Roth) la tête de casting de la série Tin Star. © Tin Star / Michelle Faye Fraser

Dans quoi avez-vous déjà vu les acteurs et actrices de la série Tin Star, diffusée en France sur Altice Studio ? On vous dit tout !

Tim Roth : de Tarantino à Lie To Me

Si Tim Roth est la tête d’affiche de Tin Star sur Altice Studio, ce n’est pas pour rien : c’est une véritable star. Sa carrière connaît un vrai boom dans les années 1990 lorsque le réalisateur Quentin Tarantino en fait son petit protégé. On l’aperçoit pour la première fois dans le mythique Reservoir Dogs dans le rôle de M. Orange, l’un des braqueurs du film. Puis, deux ans plus tard, on retrouve l’acteur dans le légendaire Pulp Fiction qui avait défrayé la chronique au Festival de Cannes. La carrière de Tim Roth est définitivement lancée mais il ne tourne pas le dos à son réalisateur favori pour autant. Il revient en 1995 pour Groom Service, en 2015 pour Les Huit Salopards et en 2019 pour Once Upon a Time… in Hollywood.

Entre temps, il est à l’affiche de sa propre série, qu’il produit et pour laquelle on le connaît bien : Lie To Me. Pour rivaliser avec The Mentalist sur TF1, M6 ramène son propre devin des micro-expressions, révélateur des mensonges et de toutes autres informations qui échappent au commun des mortels. On le retrouve donc dans le rôle de Cal Lightman qui met ses dons au service de la police fédérale. Après que nous ayons sérieusement songé à nous reconvertir dans la chasse aux micro-expressions, la série s’est finalement arrêtée en 2011 après trois saisons.

Christina Hendricks : secrétaire braqueuse

La deuxième grande tête d’affiche de la série Altice Studio Tin Star n’est autre que Christina Hendricks. Après un passage remarqué dans Firefely, la première fois qu’on l’aperçoit dans un rôle plus significatif, c’est dans la série Mad Men, en 2007. Elle y interprète Joan Holloway, une secrétaire de choc qui évolue dans ce monde d’hommes des années 1960. Et ce n’est pas parce qu’elle est au second plan qu’elle ne se fera pas remarquer. Les fans ont énormément d’affection pour son personnage ambivalent, qui navigue entre stéréotypes de l’époque et véritable volonté de s’en détacher.

Dernièrement, l’actrice a complètement changé de registre. Elle quitte le monde de l’entreprise pour s’installer en banlieue paisible américaine où elle y incarne le rôle d’une mère de famille. Mais voilà, elle est un peu à court d’argent et décide de braquer un supermarché avec sa soeur et une amie. Sauf que lorsqu’on n’a pas d’expérience en la matière, ça peut rapidement tourner au désastre...

Genevieve O’Reilly : reine des blockbusters

Dans Tin Star, Genevieve O’Reilly interprète Angela Worth, l’épouse de Jim. Le passé de l’actrice est fait de blockbusters, de grands de succès hollywoodiens, de tapis rouges, de paillettes et tout ce qui va avec. Enfin pas sur le devant de la scène, à l’arrière-plan complet.

En effet, Genevieve O’Reilly participe à d’immenses productions, elle n’a jamais eu de premier grand rôle. Dans la saga Star Wars, elle interprète Mon Mothma, une ancienne sénatrice qui est maintenant l’une des dirigeantes de l’alliance rebelle. Dans Matrix, elle prend le rôle de Wirtz, une officière. Dans Tarzan en 2016, même topo : on la retrouve au dix-huitième plan, pour se glisser rapidement dans la peau d’Alice Clayton, la mère du petit bonhomme élevé par des gorilles. Mais si elle réussit à s’insérer dans de si grands films, c’est qu’elle a nécessairement du talent !

Abigail Lawrie : sur le début de sa carrière

Abigail Lawrie, qui interprète dans Tin Star la fille de Jim Worth, Anna, est beaucoup plus jeune. Elle a donc une carrière moins fournie. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a rien à dire à son propos !

En 2015, pour son tout premier rôle à la télévision, elle tient une place importante dans la mini-série The Casual Vacancy (en français, Une Place à Prendre). Le temps de trois épisodes, le show britannique se concentre sur un petit village anglais dans lequel la mort d’un conseiller municipal remet en question toute la politique du bourg et morcèle la communauté. L’oeuvre est adaptée d’un roman de J. K. Rowling, le casting est idyllique, la fin absolument dramatique. On ne vous en dit pas plus et on vous encourage vivement à la regarder !

Par Clément Capot