Michael Shannon fait encore des merveilles en incarnant Gary Noesner, négociateur du FBI, dans la mini-série Waco
Séries

Qui est Michael Shannon, la star de Waco ?

Michael Shannon fait encore des merveilles en incarnant Gary Noesner, négociateur du FBI, dans la mini-série Waco © Weinstein Television LLC

Vous connaissez son visage, mais pas forcément son nom. Zoom sur un acteur considéré à juste titre comme l’un des meilleurs de sa génération : Michael Shannon.

Né le jour de la marmotte

Franchement, vous lui donnez quel âge ? Si on vous dit qu’il a fait ses débuts dans Un Jour Sans Fin, au côté d’un Bill Murray condamné à vivre et revivre encore et toujours le même jour, celui de la Marmotte ? Et si on ajoute que par la suite, Michael Shannon va apparaître dans des gros films tels que Tigerland de Joel Schumacher, Pearl Harbor de Michael Bay, Vanilla Sky, ou 8 Mile ? Vous avez l’impression qu’il est là depuis toujours et son visage bien particulier, un peu à la Willem Dafoe, lui a toujours donné plus que son âge. Car la réponse est 44. Michael Shannon a 44 ans.

Originaire du Kentucky, c’est pourtant à Londres que l’américain va faire ses débuts d’acteur, alors qu’il s’installe dans la capitale anglaise pour y vivre durant une année. Il décroche un rôle dans une pièce de théâtre à l’âge de seize ans et va se partager par la suite entre le théâtre, les téléfilms et le cinéma, multipliant les figurations et rôles secondaires, pour ne pas dire tertiaires. Son visage bien particulier lui vaut d’être souvent choisi dans les castings et de participer à des tas de projets à la qualité très variable, comme sa longue filmographie permet de le constater, le faisant passer d’un blockbuster comme Bad Boys 2 à un film indépendant et confidentiel comme Kangourou Jack. Mais s’il est toujours là, dans le fond, et qu’on le remarque, Michael Shannon met tout de même un peu de temps à prendre la lumière. Jusqu’à ce que son chemin croise celui de Leonardo Di Caprio et Kate Winslet. Mais pas sur le Titanic…

Le premier des seconds rôles

En 2008, alors que public et critiques parviennent à l’identifier de plus en plus facilement, le comédien tourne dans Les Noces Rebelles de Sam Mendes. Sa prestation de haute volée est cette fois mise en avant et lui vaut même une nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle. Michael Shannon devient une valeur sûre et va même pouvoir profiter de l’émergence du cinéaste Jeff Nichols pour en devenir l’acteur fétiche. Shotgun Stories, Take Shelter, Mud : sur les Rives du Mississippi, Midnight Special et Loving : c’est bien simple, Nichols a réalisé cinq films, Shannon a joué dans les cinq ! Sa carrière au cinéma est définitivement lancée et le carton en série arrive à peu près au même moment, avec l’un des rôles principaux dans Boardwalk Empire, la série HBO plébiscitée, entre 2010 et 2014.

Pourtant Michael Shannon continue d’alterner entre différentes formes de productions, se retrouvant à l’affiche de très gros films comme l’oscarisé La forme de l’Eau, Nocturnal Animals qui lui vaut une seconde nomination à l’Oscar du meilleur second rôle, ou dans un registre bien plus éloigné des films d’auteur qu’il affectionne et qui ont fait son succès : il interprète le général Zod dans Man Of Steel et Batman VS. Superman. On a vraiment deux salles, deux ambiances. De toute évidence, Michael Shannon choisit ses rôles pour ne pas tomber dans une forme de routine, à laquelle il aurait pu vite être catalogué en raison de son visage si marqué et reconnaissable. C’est sans doute ce besoin de variété qui l’a poussé à jouer dans la mini-série Waco, évoquant en six épisodes intenses un véritable désastre dans l’histoire récente américaine, et d’y camper Gary Noesner, le négociateur du FBI confronté au gourou David Koresh durant un siège de 51 jours à l’issue dramatique…

Une nouvelle corde à un arc déjà redoutable, permettant à Michael Shannon de continuer à s’affirmer comme l’une des valeurs sûres actuelles. À tel point que l’on ne serait pas étonné de le voir remporter un Oscar dans les prochaines années. Après tout, il n’a que 44 ans…

Par Sébastien Delecroix