SFR Actus
Séries

Qui sont les acteurs de la série Vernon Subutex ?

Vernon Subutex, incarné par Romain Duris, personnage principal de la série éponyme diffusée sur Canal+. © JE Films / Tetra Media Fiction / Canal+

C’était l’une des séries les plus attendues de l’année : Vernon Subutex est arrivée sur Canal+ début avril 2019. Connaissez-vous vraiment tout le casting ?

La série de romans à succès de Virginie Despentes est enfin arrivée sur nos écrans ! Le 8 avril, Canal + diffusait enfin Vernon Subutex, l’une des séries les plus attendues de cette année 2019. Romain Duris, Céline Sallette, Fishbach, la créatrice Cathy Verney a réuni un casting cinq étoiles pour cette première saison. Mais on trouve également quelques surprises et nouveautés. Qui sont les acteurs de la série Vernon Subutex ?

Pour Canal+, Romain Duris est Vernon Subutex

On ne pouvait pas lancer un si gros projet que Vernon Subutex sans un grand acteur dans le premier rôle. Et qui mieux que Romain Duris pour incarner ce personnage, qui à 45 ans, continue d’être un sex-symbol. Ce n’est pas qu’un visage, derrière, il y a tout un esprit. Avec une grande partie de ses précédents rôles iconiques, comme dans Le Péril Jeune, L’Auberge Espagnole, ou encore L’Arnacoeur, il incarne une génération qui ne veut pas grandir, qui est confortable dans un certain état et ferait tout pour ne pas en sortir.

C’est justement là tout le propos de Vernon Subutex. Certes, c’est un polar, il y a une enquête et toutes les galères du héros. Mais surtout, ancien disquaire, il est nostalgique d’une époque. Celle du punk. Une époque disparue qu’il ne veut pas quitter, qui n’existe plus mais qu’il essaye de recréer artificiellement. Qui mieux que Romain Duris pour incarner un tel personnage ?

Céline Sallette se la joue Hyène

Qui dit personnage singulier, dit nom singulier : La Hyène. C’est une ancienne détective privée, lesbienne, déjà habituée des romans de Virginie Despentes puisqu’elle apparaissait dans Apocalypse Bébé. Pour l’interpréter, Céline Sallette s’est rapidement imposée. Cheveux courts, l’air féroce, c’est elle la véritable star de la série. Vous ne la connaissez pas mais avez tout de même l’impression de l’avoir déjà vue quelque part ? C’est normal, c’est une étoile montante de la fiction française.

Elle commence sa carrière en 2006, en jouant une dame de compagnie dans Marie-Antoinette, de Sofia Coppola. Mais c’est réellement en 2011 que tout s'accélère, lorsqu’elle est nommée pour le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L'Apollonide : Souvenirs de la maison close. Puis, c’est l’ascension. Elle intègre le casting de La French avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Benoît Magimel. En 2018, on peut notamment la retrouver dans Un peuple et son roi, dans le rôle de Reine Audu, une fruitière parisienne, figure historique de la Révolution française. Sa carrière est en pleine explosion, et ce n’est pas Vernon Subutex qui va arranger les choses !

Fishbach, de la musique aux séries

Oui, Fishbach ça vous dit quelque chose, c’est normal. De son vrai nom Flora Fischbach, elle ne vient pas du monde du cinéma, mais de la musique ! Avec sa voix tout droit venue de la fin des années 1980 et un style qui navigue de décennie en décennie, c’est une grande surprise de la retrouver au casting de cette série. Après un EP et un album, elle quitte la scène pour les caméras, pour la première fois de sa carrière.

On la retrouve dans le rôle d’Anaïs, une jeune productrice, ingénue, qui à l’inverse de Vernon Subutex, veut vivre avec son temps et son époque. C’est donc avec La Hyène qu’elle a le plus d’interactions, personne qu’elle déteste et, paradoxalement, pour laquelle elle possède une immense fascination. Si dans les romans, Anaïs n’apparaît qu’à partir du deuxième tome, c’est dès le premier épisode de la série que nous aurons le plaisir de la retrouver.

Pour les personnages secondaires, un casting solide

Pour faire une bonne série, il faut soigner ses têtes d’affiche, mais surtout ne pas négliger ses seconds rôles ! De ce côté-là sa créatrice, Cathy Verney, semble avoir fait un travail remarquable. En principal antagoniste, on retrouve Laurent Lucas, qui incarne l’immonde Laurent Dopalet, un producteur avide de pouvoir prêt à tout pour mettre la main avant Vernon Subutex sur les confessions d’un rockeur décédé. Mais ce n’est pas à lui que revient la palme du second rôle. Celui qui brille, c’est Philippe Rebbot, qu’on avait déjà pu voir dans Hippocrate, Tristesse Club, ou plus récemment dans L’Amour flou de Romane Bohringer.

Dans la série, il interprète un ancien adepte de la boutique de disques de Vernon Subutex rangé dans une vie bourgeoise. À ses côtés, on retrouve également Sylvie Langlois dans le rôle d’un des fantasmes de jeunesse de Vernon et Emilie Gavois-Kahn, un fantôme du passé qui risque de raviver d’anciennes blessures profondément enfouies.

Le casting de la série Vernon Subutex, diffusée sur Canal+.
Le casting de la série Vernon Subutex, diffusée sur Canal+. © Xavier Lahache

En toile de fond de Vernon Subutex, de belles surprises

Là où l’on reconnaît vraiment les bonnes séries, c’est avec les personnages de troisième plan, étonnants et attachants. Ce dont regorge la série de Canal+. Avec notamment Aïcha (Iman Amara-Korba), une jeune fille voilée partie sur les traces de sa mère défunte et ancienne actrice X. Elle va croiser la route d’un couple ayant fait carrière dans la pornographie, Pamela Kant (Juana Acosta) et Daniel (Eloy Ferri). Mais aussi Marcia (Inès Rau), une brésilienne dont Vernon est amoureux, ou encore Gaëlle (Julie Fournier), une de ses amies qui vivote sans s’embêter du passé.

Au final, des personnages rudes, pétillants et qui célèbrent la diversité, écrits avec soin par Virginie Despentes. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les genres, pour toutes les orientations, pour toutes les classes et tous les styles.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur