SFR Actus
Séries

Reckoning : Aden Young nous plonge dans la psychologie du thriller

Aden Young et Gloria Garayua enquêtent sur un tueur en série dans "Reckoning". © 2020 Sony Pictures Television Inc. Tous Droits Reserves

C’est le nouveau rendez-vous incontournable du dimanche soir de 13ème Rue. Une série policière des plus haletantes, qui nous plonge chaque semaine dans l’esprit non seulement d’un tueur en série mais aussi du détective qui le traque inlassablement. Aden Young, qui incarne ce dernier, nous en dit plus sur Reckoning et ce qui en fait un thriller psychologique unique en son genre.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots la série Reckoning ?

Reckoning, c’est l’histoire d’un prédateur et sa proie, centrée autour d’un détective qui enquêtait sur une série de meurtres depuis deux décennies dans son petit comté du nord de la Californie. Alors qu’aucun meurtre n’a été enregistré en plusieurs années, ce dernier se retrouve à devoir reprendre tout d’un coup la traque, lorsqu’un corps est retrouvé avec la signature de celui que l’on surnomme "le tueur de la rivière Russian". Mais ça ne constitue pas toute l’histoire, puisqu’on plonge aussi dans la vie de famille de la personne qui pourrait bien être derrière ces crimes.

Qu’est-ce qui vous a le plus intrigué dans cette nouvelle série policière ?

Contrairement à d’autres policiers, Reckoning met l’accent sur la vie de famille des deux protagonistes. Leur quotidien à la maison, leurs problèmes, et surtout leur désir de mettre un terme à quelque chose, afin que leurs familles puissent surmonter les échos du passé.

Reckoning nous plonge dans la psychologie de ses personnages principaux, en explorant leurs passés tourmentés, leurs obsessions… Ce n’est pas trop demandant pour un acteur ?

Peu importe le personnage que vous êtes amené à jouer, ça devient une obsession. Et si ça ne l’est pas, je dirais que vous n’avez pas choisi la bonne carrière. Cela arrive souvent d’avoir des scénarios où les personnages ont plusieurs facettes, et dans ce cas, la palette dont on dispose pour les incarner devient bien plus complexe et moins prévisible.

La frontière entre "gentil" et "méchant" est quelque peu brouillée dans Reckoning... Comment avez-vous entretenu cette dynamique conflictuelle ?

J’aime penser, même si ça peut paraître fou, qu’il y a du bon et du mauvais en chacun de nous et que ce sont les choix que nous faisons qui déterminent vers quel chemin, bon ou mauvais, on se dirige. Mais je ne suis pas non plus sûr que les destinations seront au final aussi limpides que cela. Le détective pense peut-être qu’il agit pour la bonne cause en traquant un tueur en série, mais sa famille rejette le fait qu’il soit ainsi devenu un chasseur. Et peut-être que le tueur ne regarde pas ses crimes comme une série de victoires macabres sur ses victimes, mais comme quelque chose qui lui apportera le salut. L’Histoire est écrite par ceux qui pensent avoir trouvé la vérité. Mais en réalité la vérité s’écrit d’elle-même et se retrouve souvent enterrée sous une couche d’illusions.

Qu’est-ce qui différencie Reckoning des (nombreux !) autres drames mettant en scène des tueurs en série ?

Je plaide le cinquième amendement. C’est une expression américaine qu’on emploie souvent, qui veut essentiellement dire : "Je connais la réponse mais je ne la donnerai pas." Ou, en d’autres termes : "Ce serait du spoil…"

Les détectives Cynthia Ramos (Gloria Garayua) et Mike Serrato (Aden Young) font-ils face au retour du "tueur de la Rivière Russian" ?
Les détectives Cynthia Ramos (Gloria Garayua) et Mike Serrato (Aden Young) font-ils face au retour du "tueur de la Rivière Russian" ? © 2020 Sony Pictures Television Inc. Tous Droits Reserves

Avez-vous regardé d’autres programmes du genre pour vous inspirer ?

Je n’ai pas regardé d’autres séries, mais en revanche j’ai regardé une multitude de documentaires sur ce que peuvent être les causes et les motivations d’un être humain pour prendre la vie d’autrui, encore et encore. Et oui, ce n’est pas drôle à voir.

Les téléspectateurs vous connaissaient déjà grâce à Rectify, où vous jouiez un ex-condamné qui a passé 19 ans dans le couloir de la mort… Ça fait quoi de changer de camp, en tant que détective maintenant pour Reckoning ?

Je pense qu’en tant qu’acteur vous vous devez d’approcher chaque histoire avec une certaine amoralité, en laissant votre instinct digérer les choix que vous faites dans la vie. En même temps, chaque personnage que vous incarnez doit être véridique et pour ce faire, vous devez vous inspirer de votre propre expérience. Est-ce que j’ai vécu 20 ans dans le couloir de la mort ? Non. Est-ce que j’ai réellement hanté les pensées d’un tueur en série pendant 20 ans ? Non. Et je n’avais pas un écran vert derrière moi sur lequel je pouvais me reposer…

Retrouvez Reckoning tous les dimanches soirs à partir de 20h55 sur 13ème Rue, une chaîne disponible depuis la box SFR.

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur