Votre panier est vide
Séries

She-Hulk : la bonne surprise de Marvel sur Disney+

Hulk (Mark Ruffalo) et She-Hulk (Tatiana Maslany) dans la nouvelle série de Disney+ She-Hulk © Marvel

On l'attendait avec crainte, après les premières bandes-annonces très critiquées. Mais chez SFR Actus, on a pu voir les quatre premiers épisodes de She-Hulk : Avocate, arrivée ce 18 août sur Disney+. Avec beaucoup de comédie, plein d'action, une héroïne au top, et énormément de références aux comics et au Marvel Cinematic Universe, la nouvelle géante verte écrase tout sur son passage, a vraiment tout pour plaire, et pourrait peut-être même devenir LA meilleure série Marvel...

"On dirait Shrek", "Il faut l'appeler Shrek-Hulk, ou Shrulk ?", "C'est la fille du Géant Vert ?" : le moins que l'on puisse dire, c'est qu'au moment où Disney+ a dévoilé la première bande-annonce de She-Hulk : Avocate, les réactions ont été, comment dire... mitigées ? En tout cas, Twitter a bien rigolé.

De quoi relancer le débat sur la qualité des effets spéciaux sur les dernières productions Marvel, et nourrir quelques doutes sur cette nouvelle série, nous présentant une nouvelle super-héroïne. Car après Bruce Banner, le Hulk que tout le monde connaît, c'est au tour de sa cousine avocate (c'est son métier, pas le fruit, malgré la couleur commune), Jennifer Walters, de devenir une bête féroce toute verte qui fracasse tout sur son passage. Enfin, pas vraiment. Car finalement, il n'y a pas que sa transformation qui est très différente de celle de son modèle. Et ça, on le découvre et comprend très vite, dès le premier épisode, axé sur son apprentissage auprès d'un Mark Ruffalo très présent, permettant de toute de suite inscrire She-Hulk : Avocate au sein du Marvel Cinematic Universe. Et autant le dire tout de suite, les fans vont se régaler...

Vous êtes nostalgique des Avengers ? Vous pleurez dès que vous voyez un marteau, un enfant avec un t-shirt Iron Man ou une veuve noire dans votre baignoire ? Dans le dernier cas, c'est tout à fait normal. On parle tout de même d'une araignée au venin redoutable, qui a peut-être donné son nom au personnage de Natasha Romanoff, mais qui n'a rien à faire dans votre salle de bain, merci bien. Pour le reste, alors que la phase 4 du MCU est bien entamée au cinéma, il a été possible grâce à Disney+ de retrouver certains de nos héros préférés dans des séries comme Loki, WandaVision, Falcon and the Winter Soldier ou Hawkeye. De nouveaux personnages sont également arrivés, comme Moon Knight, dans une aventure à part, ou encore la pétillante Miss Marvel. Le point fort de She-Hulk, c'est qu'il s'agit d'une nouvelle héroïne qui se trouve parfaitement intégrée à l'univers Marvel déjà en place. D'abord, on la découvre aux côtés de l'un des Avengers originaux, Hulk. Ensuite, et c'est l'autre gros point fort (et vert) de la série, elle comporte de très nombreux caméos, faisant intervenir par exemple Emil Blonsky (Tim Roth), alias L'Abomination, et Wong (Benedict Wong), pour ne citer que ceux apparaissant dans les bandes-annonces et ne rien spoiler.

Et qui sait, peut-être qu'il y a même des stars de la vie réelle qui feront également une petite apparition surprise. D'ailleurs, autre très point très important : il y a une scène post-générique dans chaque épisode de She-Hulk : Avocate. Regardez donc bien jusqu'au bout...

Un guacamole de comédie et d'action

En plus de ces caméos, véritable marque de fabrique de Marvel pour ses productions, il y a aussi de multiples références à Tony Stark ou surtout Steve Rogers, le destin de Captain America étant un sujet de blague récurrent pour Jennifer Walters, durant des dialogues qui ne peuvent que faire sourire, notamment sur la virginité supposée de l'homme au bouclier. Car She-Hulk : Avocate est très clairement une comédie d'action, portée par une excellente Tatiana Meslany, passant d'un registre à l'autre avec une facilité déconcertante. Peut-être encore plus facilement qu'elle passe du tailleur d'avocate à la montagne de muscles verte. Et si elle se contrôle bien mieux que Bruce Banner dès ses débuts, il y a quelque chose qu'elle ne peut s'empêcher de fracasser : le quatrième mur. Car notre héroïne verte s'adresse directement à la caméra et aux spectateurs, un peu comme dans Malcolm ou plus récemment, l'excellente série Fleabag.

"Nikki est la meilleure amie de Jennifer, pas l'élastane"

C'est donc un divertissement total, grâce à des épisodes de 30 minutes durant lesquels on ne s'ennuie jamais, comme nous l'a confirmé en interview la comédienne Ginger Gonzaga, qui joue Nikki, la meilleure amie de Jennifer, au moment d'évoquer les bonnes raisons de regarder She-Hulk :

"C'est fun, vous allez rire, c'est une série très pétillante."

Ce que le visionnage des quatre premiers épisodes a pu nous confirmer. D'ailleurs, il semble que She-Hulk : Avocate retranscrive parfaitement l'énergie positive qu'il y avait sur le plateau de tournage, toujours d'après Ginger Gonzaga : "C'est incroyable de se dire que c'est notre métier d'adulte de nous amuser comme ça. Je ne pouvais pas regarder Tatiana dans les yeux quand on tournait les scènes dans lesquelles elle incarnait She-Hulk. Elle portait une structure étrange, avec une tête d'alien sur les épaules, et c'est ça que je devais regarder, à deux mètres de hauteur. Et après on dansait ensemble, alors que Tatiana avait toujours ce look improbable. Elle en a fait de superbes dessins, qui me rappelleront ces incroyables moments."

Ginger Gonzaga, alias Nikki dans She-Hulk : Avocate, a répondu aux questions de SFR Actus
Ginger Gonzaga, alias Nikki dans She-Hulk : Avocate, a répondu aux questions de SFR Actus © SFR Actus / Marvel / Disney+

Par contre, ne dites pas à l'actrice la même chose que Hulk, selon qui l'élastane est désormais le meilleur ami de Jennifer, au détriment de Nikki :

"Le Hulk peut penser que l'élastane est le meilleur ami de Jennifer, c'est son opinion et il a le droit de l'avoir. Mais Nikki est la meilleure amie de Jennifer, pas l'élastane. Et Nikki peut aussi porter de l'élastane quand elle veut, merci beaucoup."

Cette bonne humeur affichée par la comédienne, on la retrouve dans une série qui ne se prend pas la tête, mais en cogne quelques-unes. Au milieu des multiples gags, toujours bien dosés, il y a aussi du sérieux et des enjeux, avec même des pistes pour les futurs films du MCU, mais on ne vous en dira pas plus...

Pour la quasi-moitié de saison que l'on a pu voir (il y aura neuf épisodes au total), She-Hulk : Avocate est donc une très bonne surprise, et une franche réussite, quelque part entre Ally McBeal pour le côté avocat (pas le fruit), Malcolm pour le quatrième mur brisé , les films Thor pour l'humour omniprésent, et la saga Avengers pour les multiples références qu'elle contient, ainsi que le rôle central qu'elle pourrait même jouer.

Et ce n'est certainement pas Shrek qui aurait pu en faire autant...

Retrouvez She-Hulk : Avocate chaque jeudi à partir du 18 août sur la plateforme de streaming Disney+, disponible en option chez SFR.

Source : Disney+

Sébastien Delecroix
https://twitter.com/seb_o_matic Sébastien Delecroix Rédacteur