SFR Actus
Séries

Sweet Tooth, la nouvelle aventure fantastique de Netflix

Sweet Tooth est disponible depuis le 4 juin sur Netflix © Kirsty Griffin / Netflix

Une nouvelle série Netflix fait beaucoup parler d'elle ces derniers temps, et particulièrement pour sa mignonnerie : Sweet Tooth. Adaptée des comics du même nom, elle met en scène des enfants hybrides, mi-humains mi-animaux, dans un monde post-apocalyptique. Promenons-nous dans les bois.

Voilà ce qui s'appelle avoir le sens du timing : alors que la pandémie mondiale de coronavirus semble enfin ralentir, Sweet Tooth vient d'arriver sur Netflix. Dans cette série post-apocalyptique, les humains ont été décimés par un mystérieux virus. Pourtant, la série se base sur des comics cultes de Jeff Lemire, auteur réputé officiant chez DC Comics ou Marvel, entre autres, qui ont été publiés à partir de... 2009. Toute ressemblance avec des événements réels serait donc fortuite (même si la série évoque par exemple le port du masque). Mais avec son contenu, plus optimiste et enchanteur que sombre (contrairement aux comics d'ailleurs), Sweet Tooth arrive comme une petite bulle d'air, et propose une approche plus fantastique du genre post-apocalyptique. Car l'une des conséquences du terrifiant virus a été la naissance d'enfants appelés les hybrides : ils sont mi-humains, mi-animaux. Et forcément, ça ne plaît pas à tout le monde...

Vibrez devant les nouvelles séries Netflix
Vibrez devant les nouvelles séries Netflix

Avec l'apparition de cette nouvelle espèce, le propos de Sweet Tooth concerne, vous l'aurez compris, l'inclusion et la tolérance. Sans surprise, l'affaire est loin d'être dans le sac, beaucoup d'humains considérant que l'apparition des hybrides est liée à celle du virus. Alors que l'on ignore si les hybrides en sont effectivement la cause, ou simplement un effet secondaire, on découvre le personnage de Gus, un cerf-garçon qui vit isolé dans les bois depuis 10 ans. Il rencontre un jour Jepperd, un vagabond solitaire qui le sauve de vilains chasseurs, et part avec lui pour explorer ce qui reste de l'Amérique. Le début d'un voyage initiatique au sein de paysages sublimes. Et pour cause : en fait, Sweet Tooth a été tournée en Nouvelle-Zélande, comme les films ou la prochaine série Le Seigneur des Anneaux. Il ne faut donc pas s'étonner si chaque plan en extérieur ressemble à une carte postale...

Sweet Tooth pour un, un pour Sweet Tooth

La réalité a toutefois presque rattrapé la fiction : le tournage de Sweet Tooth a en effet été interrompu en 2020, à cause de la pandémie. Mais la Nouvelle-Zélande ayant été l'un des pays ayant le mieux géré la crise, il a pu s'achever mi-décembre, pour une arrivée dès ce 4 juin sur la plateforme qui fait "TOUDOUM". Si certains fans des comics regrettent la tournure plus familiale prise par la série, par rapport aux comics plus sombres, le succès est en tout cas total, avec d'excellents retours du public comme de la critique. Ce qui doit bien faire plaisir à un certain Robert Downey Jr, alias Tony Stark / Iron Man dans le Marvel Cinematic Universe, producteur exécutif du show avec sa femme Susan, via leur société Team Downey. Magnifique visuellement, se suivant très facilement, Sweet Tooth parvient à donner une jolie touche d'aventure et de fantasy à un monde post-apocalyptique. Un peu comme si Les Goonies et Dark Crystal prenaient le pouvoir dans The Walking Dead.

Ou comme si Bambi faisait un featuring dans The Last of Us...

Les 8 épisodes de la saison 1 de Sweet Tooth sont disponibles sur Netflix. La plateforme de streaming est en option chez SFR à partir de seulement 7,99 euros par mois pour un écran, 11,99 euros par mois pour deux écrans, ou 15,99 euros par mois pour quatre écrans. Des offres sans engagement.

Sources : Netflix, Comicsblog

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur