Olivia Colman remplace Claire Foy dans la peau de la Reine Élisabeth II pour la saison 3 de "The Crown".
Séries

The Crown : une prétendue romance de Sa Majesté fustigée

Olivia Colman remplace Claire Foy dans la peau de la Reine Élisabeth II pour la saison 3 de "The Crown". © Des Willie / Netflix

C’est sans doute la série Netflix la plus attendue du mois de novembre, alors qu’elle doit opérer un bond dans le temps et par conséquent complètement changer de casting, deux ans après la diffusion de sa saison 2. En tout cas, à quelques jours de son arrivée sur la plateforme, ce nouveau chapitre fait déjà couler beaucoup d’encre. Et pour cause : il explorerait certains pans de l’histoire de la famille royale qui ne seraient pas pour plaire à tout le monde…

Il y a quelques jours, on vous rapportait déjà que la troisième saison de The Crown inquiétait le Prince Charles puisque l’intrigue, se déroulant désormais dans les années 1960 et 1970, devrait notamment évoquer sa liaison avec Camilla Parker Bowles. Aujourd’hui, c’est d’une toute autre romance dont il serait question, une impliquant directement… la reine Élisabeth ! C’est le Sunday Times, un journal dominical des plus qualitatifs parmi la presse anglaise, qui aborde le sujet en faisant part de la fureur d’un ancien proche de Sa Majesté.

Dickie Arbiter de son nom, qui n'était autre que son porte-parole jusqu’au nouveau millénaire, devenu par la suite un chroniqueur spécialisé sur la famille royale, aurait en effet déploré des "ragots qui reviennent depuis des dizaines d’années", d’après des propos rapportés par l’AFP. Les ragots en question ? Une idylle que la Reine aurait entretenue avec un certain Lord Porchester. Un personnage déjà présenté dans la série, puisque s’il est officiellement devenu l’entraîneur de ses chevaux de course en 1969, il s’agissait surtout d’un vieil ami. Et alors que les précédentes saisons se penchaient volontiers sur les infidélités présumées de son époux, le prince Philip, celle-ci devrait donc s’étendre davantage sur cette relation en tout cas ambigüe entre Élisabeth II et celui qu’elle surnommait affectueusement "Porchie".

Un voyage au cœur des soupçons...

"C’est de mauvais goût et totalement infondé", a ainsi réagi Dickie Arbiter au Sunday Times, avant d’assurer : "La reine est la dernière personne au monde à avoir jamais considéré de regarder un autre homme." Alors que son amour pour son époux, qu’elle a rencontré à l’âge de 21 ans, soit cinq ans avant d’accéder au trône en 1952, a malgré les difficultés été lui aussi mis en lumière dans la série de Netflix, un épisode en particulier dans cette troisième saison ferait part des soupçons du prince Philip, dorénavant interprété par Tobias Menzies. Il s’agirait d’un moment où Sa Majesté, quant à elle incarnée désormais par Olivia Colman, aurait passé un mois en compagnie de Porchie à visiter des haras aux États-Unis et en France.

Alors que le Sunday Times rappelle que la reine Élisabeth II est effectivement "restée proche de Porchie jusqu’à sa mort en 2001", Dickie Arbiter insiste de son côté pour dire que ces "ragots" sont "absolument sans fondement". Et de souligner, au passage, que "personne ne connaît les conversations entres les membres de la famille royale". Aussi voudrait-il rappeler, semble-t-il, qu’aussi réaliste et précise soit-elle sur certains événements, "The Crown est une fiction".

Peut-être bien que oui, peut-être bien que non… Quoiqu’il en soit, on attend toujours avec hâte de découvrir les nouvelles péripéties de la famille royale dans la saison 3, à retrouver dans sa totalité dès le 17 novembre prochain sur Netflix, disponible depuis votre box SFR.

Sources : AFP, Vanity Fair

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur