Daryl et Carole de The Walking Dead n'ont pas le même destin dans la série et les comics...
Séries

The Walking Dead : les différences entre la série et les comics

Daryl et Carole de The Walking Dead n'ont pas le même destin dans la série et les comics... © Amc Film Holdings Llc

La seconde partie de la saison 10 débute ce soir sur OCS, en US+24, alors que les comics Walking Dead se sont terminés avec émotion en janvier dernier. L'occasion parfaite de faire le point sur les différences entre les deux histoires, et elles sont aussi nombreuses que des rôdeurs dans une horde...

Pas de Daryl !

C'est LA principale différence entre les comics et la série, l'absence du personnage préféré du public. Présent dès la première saison, le vagabond taciturne qui aime faire de la moto et tirer sur les zombies à l'arbalète n'a jamais existé dans le comic book. Comme quoi des fois, c'est bien aussi de ne pas suivre de trop près la trame des livres originaux...

Des personnages morts dans l'un, pas dans l'autre

Contrairement à Daryl, certains personnages existent dans la série et dans les comics. Mais leur destin est bien différent. On pense tout d'abord à Carl et Judith, les enfants de Rick. Le garçon meurt dans la saison 8 de The Walking Dead, après avoir été mordu, alors que c'est lui qui vient achever les comics, prenant la relève de son père dans un monde qui a bien changé. C'est bien pire pour Judith : toujours vivante dans la série, elle meurt avec sa mère, Lori, dans les comics. Les deux sont en effet tuées par un tir de gros calibre lors de l'évasion de la prison, pendant l'assaut du Gouverneur et ses troupes. Une des morts les plus choquantes de l'histoire de Walking Dead. Il y a donc longtemps, très longtemps...

Carol, survivante chevronnée dans la série, a également un destin très différent dans les livres. Instable psychologiquement, elle se suicide en se laissant mordre par un rôdeur, là encore durant l'arc narratif de la prison, décidément bien sanglant... Dans la série, c'est Andrea qui ne survit d'ailleurs pas à ces événements, tuée dès la saison 3 à cause du terrible Gouverneur. Pourtant, dans les comics Walking Dead, elle reste vivante bien plus longtemps. C'est après la guerre contre Negan et les Sauveurs, et même après les premières confrontations avec les Chuchoteurs, qu'elle perd la vie. Et cela change beaucoup de choses...

Pas de Rickonne

Car si dans la série, Rick se met en couple avec Michonne, c'est Andrea qui est à ses côtés dans les comics ! Carl l'appelle même "maman". En fait, Michonne prend la place d'Andrea dans l'histoire. Ce qui n'a pas franchement fait plaisir à Laurie Holden, l'actrice qui jouait Andrea, qui avait à la base signé pour... huit saisons ! Mais les scénaristes la font disparaître dès la troisième, pour provoquer un choc pour le public. Un de plus...

Rick a toujours deux mains

On reparle de l'arc de la prison et du Gouverneur : dans les comics, Rick se fait très vite couper la main par ce vilain, finalement peut-être encore plus méchant que Negan. Ce qui l'embêtera à de nombreuses reprises dans la suite de l'histoire. Alors que dans la série, il conserve tous ses doigts jusqu'à son départ, en plein milieu de la saison 9 de The Walking Dead.

Des morts différentes

Dans la série comme dans les comics, les morts sont des événements récurrents. Mais elles différent régulièrement. Par exemple, les morts de Tyrese et Hershel ont été inversées. Dans le comic, c'est Tyrese qui se fait couper la tête avec le sabre de Michonne par le Gouverneur (toujours dans les bons coups, celui-ci...), alors que c'est Hershel, le père de Maggie, qui se fait salement décapiter dans la série. Même chose pour Abraham : dans la série, il est comme Glenn victime de la partie de plouf-plouf de Negan et sa batte Lucile. Mais dans les comics, il meurt en se prenant un flèche dans la tête, qui lui traverse l'œil. Dans les deux cas, c'est violent, très violent...

Si on sait déjà que la série n'aura pas la même fin que les comics, on a hâte de découvrir quelles seront les autres différences qui vont se développer par la suite. Mais bon, tant qu'il y a Daryl...

Sources : Allociné, Cinemablend

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur