SFR Actus
Séries

The Witcher : un ennemi culte annoncé dans le spin-off

Geralt (Henry Cavill) et Yennefer (Anya Chalotra) dans la première saison de The Witcher sur Netflix © Katalin Vermes / Netflix

La première saison de The Witcher, la série adaptée des romans et des jeux vidéo, a tellement bien fonctionné que Netflix a annoncé non seulement une suite, mais également un film animé et un spin-off. Celui-ci s'appelle Blood Origin, et devrait mettre en scène le premier sorceleur, ainsi qu'un ennemi redoutable, que les fans du jeu The Witcher III : Wild Hunt ne connaissent que trop bien...

"Jette un sou au Sorceleur".

Visiblement, il restait beaucoup de monnaie dans les poches de Netflix. Bien décidée à marcher dans les traces de Game of Thrones, et développer une série de medieval fantasy forte, la plateforme qui fait "TOUDOUM" a lancé fin 2019 The Witcher (ce qui se traduit par Sorceleur en VF). Basée sur les livres de l'écrivain polonais Andrzej Sapkowski, la saga est devenue ultra-populaire grâce à l'adaptation des écrits en jeux vidéo, et notamment avec The Witcher III : Wild Hunt, considéré comme l'un des meilleurs de la dernière décennie. La série, avec Henry Cavill dans le rôle-titre (l'acteur qui joue Superman est un geek dans la vraie vie, et voulait le rôle parce qu'il a adoré le jeu vidéo), a eu beaucoup de succès sur Netflix, qui a commandé dans la foulée un film et une série spin-off. Celle-ci s'appelle Blood Origin, et on commence à en savoir beaucoup plus sur son contenu, qui s'annonce aussi alléchant que... glaçant.

Affrontez monstres et merveilles avec The Witcher sur Netflix
Affrontez monstres et merveilles avec The Witcher sur Netflix

The Witcher vous manque ? Vous vous demandez quand vous pourrez revoir Henry Cavill brandir une épée qui semble trop petite pour lui avec ses bras musclés ? Vous voulez revoir Yennefer lancer des sorts comme si elle avait été refusée par Gryffondor dans un film Harry Potter ? Vous voulez savoir ce qui va arriver à Ciri, celle que la moitié des gens veulent protéger, et l'autre moitié tuer ? Rassurez-vous, tout cela est bien normal, l'attente devenant insupportable. Pandémie oblige, le tournage de la saison 2 a pris du retard. Mais comme pour se faire pardonner de ce délai bien involontaire, Netflix a plusieurs bonnes nouvelles : une saison 3 est déjà commandée, et il y aura aussi un film animé, The Witcher : Nightmare of the Wolf, centré sur Vesemir, le mentor de notre sorceleur Geralt de Riv, ainsi qu'une mini-série spin-off, Blood Origin.

1200 ans avant The Witcher

Quand on voit le mot Origin dans le titre d'une œuvre, on peut facilement en déduire qu'il s'agit d'un préquel. Bon, à part pour le tableau L'Origine du Monde de Gustave Courbet, évidemment. Encore que. The Witcher : Blood Origin se déroulera bien avant les événements de la première saison de The Witcher, et pour cause : l'action se situera 1200 avant. Cette fois, Netflix ne s'appuiera ni sur les romans, ni sur les jeux vidéo, pour cette création orgininale qui suivra les aventures du premier Sorceleur. Comment ont été créés ces êtres génétiquement modifiés, dénués d'émotions et qui traquent les pires monstres ? C'est ce que l'on va découvrir durant les 6 épisodes de la mini-série, dans lesquels nous pourrons découvrir le personnage de Fjall, décrit comme un guerrier qui ne parvient pas à se remettre de la disparition d'un être cher. Il sera incarné par Laurence O'Fuarain, un acteur irlandais habitué aux séries du genre, puisqu'il jouait Hakon dans Vikings, et Simpson dans Game of Thrones.

Tout semble donc bien partir pour The Witcher : Blood Origin, d'autant plus que quand une mauvaise nouvelle tombe, une bonne lui succède. C'est ainsi qu'après l'annonce du départ de l'une des actrices principales, Jodie Turner-Smith (Queen and Slim, Sans Aucun Remords), une autre info a émergé, et laisse entendre que le grand vilain de ce spin-off ne serait autre qu'Eredin Bréacc Glas. Si le nom ne vous dit rien, sachez qu'il s'agit tout simplement du Roi de la Chasse Sauvage, qui traque Ciri dans les romans, et surtout dans le jeu The Witcher III : Wild Hunt. Ses spectres apparaissent l'hiver et viennent semer chaos et destruction. En gros, ils ressemblent aux enfants qu'auraient pu avoir les Nazgûl du Seigneur des Anneaux avec les Marcheurs Blancs de Game of Thrones. Bref, le genre de personnages avec qui on n'a pas franchement envie d'avoir un rendez-vous romantique. Ou même prendre l'ascenseur.

C'est donc Jacob Collins-Levy (Doctor Who, Le Jeune Wallander), visible sur la photo ci-dessus, qui devrait jouer Eredin. Pour l'instant, The Witcher : Blood Origin n'a pas de date de diffusion, tout comme la saison 2 de The Witcher, ou le film d'animation The Witcher : Nightmare of the Wolf. On peut donc continuer à prendre notre mal en patience, mais aussi à mettre des pièces de côté : bientôt, il y aura beaucoup de sous à jeter, et à de nombreux Sorceleurs...

Sources : Hitek, Reddit, Écran Large, Witcher-archive

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur