SFR Actus
Séries

Umbrella Academy : quelles différences entre la série et les comics ?

Umbrella Academy revient pour la saison 2, le 31 juillet sur Netflix. © Christos Kalohoridis / Netflix

La famille super-héroïque et super-dysfonctionnelle de la Umbrella Academy revient sur Netflix le 31 juillet, pour une saison 2 et de nouvelles aventures. En attendant de découvrir celles-ci, penchons-nous un peu sur les comics sur lesquels la série est basée.

Umbrella Academy, c'est un peu la rencontre entre les X-Men, les Misfits et les Misérables. Ou comment en octobre 1989, 43 femmes accouchent au même moment, sans avoir été enceintes avant, d'enfants dotés de super-pouvoirs.

Sir Reginald Hargreeves, une sorte de Balthazar Picsou (millionnaire-inventeur-aventurier) qui a un chimpanzé comme majordome, adopte 7 de ces enfants spéciaux. Il les forme à devenir des super-héros, en montant la Umbrella Academy, afin de protéger le monde des pires atrocités. Mais l'ambiance n'est pas toujours au top dans la petite famille, et après un tragique événement, l'équipe de choc se sépare. 17 ans plus tard, la mort de Sir Reginald Hargreeves rassemble à nouveau les "frères et sœurs" de la Umbrella Academy, qui vont devoir affronter une terrible menace. Oh, trois fois rien : Juste la Fin du Monde, comme dirait Xavier Dolan. Une intrigue qui confirme que la série sera différente des comics sur lesquels elle se base, imaginés par Gerard Way, qui n'est autre que le chanteur du groupe phare du mouvement emo, My Chemical Romance.

Une présentation bien moins grandiloquente

Dans la saison 1, on découvre dans un flashback comment la Umbrella Academy a été présentée au monde : pour éviter le braquage d'une banque. C'est bien. Mais dans les comics, c'est mieux : la famille super-héroïque se rend en effet à Paris, pour affronter le robot-zombie de... Gustave Eiffel, le créateur de la tour du même nom. À la fin du combat, le méchant parvient à s'évader en utilisant... la tour Eiffel, transformée en vaisseau spatial. Un exemple illustrant parfaitement à quel point les comics sont plus rock'n'roll et déjantés que la série. Mais bon, on comprend que cela n'aurait clairement pas été le même budget...

Howard Jenkins

Howard Jenkins, c'est le personnage qui fait basculer Numéro 7 (Ellen Page) du côté obscur de la force, si on peut le formuler comme ça. C'est à cause de lui que Vanya se remet à jouer du violon et devient si puissante. Dans les comics, le personnage n'existe simplement pas du tout. C'est l'Orchestre Verdammten qui la recrute pour lui faire jouer une partition apocalyptique. La création de Jenkins permet de mettre une fois de plus les relations humaines au centre de l'intrigue.

Kate Walsh aurait dû être un poisson

Cette phrase est "un peu" étrange, écrite comme ça. Pourtant, Kate Walsh, l'actrice popularisée par ses rôles dans Grey's Anatomy et Private Practice, aurait pu avoir un costume bien différent. Dans Umbrella Academy, elle joue La Gardienne, leader de l'Organisaton. Un personnage qui n'existe pas dans les comics, car à la tête de l'Organisation (qui s'appelle en fait Temps Aeternalis), on retrouve Carmichael, un drôle de personnage avec un bocal et un poisson à la place de la tête. Parce que pourquoi pas. Après tout, peut-être qu'en faisant le casting, Netflix n'a trouvé aucun humain avec un bocal à la place de la tête...

Mais dans le trailer de la saison 2, devinez un peu qui on aperçoit ?

RIP Sir Reginald Hargreeves

La mort de Sir Reginald Hargreeves est l'incident déclencheur de la première saison d'Umbrella Academy, car elle va permettre à la fratrie de se retrouver. Pour le meilleur et pour le pire. Alors que dans les comics, sa mort est naturelle et vite éludée, son étrange suicide, qui pousse ses enfants adoptifs à enquêter, est un vrai moteur pour l'intrigue de la série.

Hazel et Cha-Cha beaucoup moins présents

Dans le première saison d'Umbrella Academy, Hazel et Cha-Cha, les deux tueurs en costumes et masques loufoques sont partout, tout le temps. Au point de quasiment partager l'affiche avec la famille super-héroïque. Pourtant dans les comics, le duo infernal n'apparaît que dans le second run, de façon très brève, et encore une fois, totalement déjantée. Un nouvellle illustration de la plus grande sobriété inévitable pour une série qui se base sur des comics...

Retrouvez la saison 2 de Umbrella Academy à partir du 31 juillet sur Netflix, la plateforme de streaming disponible depuis votre box SFR.

Sources : Netflix, Topcomics, Vulture

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur