Melissa Benoist, interprète de Supergirl dans la série du même nom, tient un rôle plus dramatique dans Waco
Séries

Zoom sur Melissa Benoist, la Supergirl qui joue dans Waco

Melissa Benoist, interprète de Supergirl dans la série du même nom, tient un rôle plus dramatique dans Waco © Weinstein Television LLC

La jeune actrice est de retour dans la mini-série Waco, pour interpréter un rôle dans lequel personne ne l’attendait vraiment… Celui de la confirmation ?

From Houston to Krypton

Sa vie a tout d’un voyage spatial. Car Melissa Benoist est née en 1988 dans la ville texane qui a souvent “un problème” : Houston. Le plus grand centre de la NASA y est installé et c’est donc par un hasard des plus heureux qu’une jeune femme originaire de cet endroit se retrouve à jouer des années plus tard Supergirl, la cousine de Superman venue de Krypton. Pourtant, au regard de la carrière de Melissa Benoist, sa trajectoire semble bien être celle d’une comète…

Ses débuts d’actrice se font en 2008, où elle a la chance (?) de donner la réplique à Mariah Carey dans le film Tennessee, qui est loin d’être devenu culte. C’est du côté de séries comme The Good Wife, New York, section criminelle ou Blue Bloods qu’elle commence à ajouter des lignes sur son CV, avec des apparitions furtives. Elle décroche ensuite un rôle pour deux épisodes dans une série qui cartonne aussi, Homeland. Mais en plus de ses talents d’actrice, c’est sa passion pour le chant et la danse qui va lui permettre de se faire connaître par le grand public.

Glee pour décoller

Durant son adolescence, Melissa Benoist, qui a commencé à prendre des cours de danse dès l’âge de trois ans, se retrouve dans une école de théâtre musical, qui va lui permettre de jouer dans des productions locales comme Cendrillon, Evita ou Bye Bye Birdie. Bien décidée à faire de ses passions son métier, elle obtient en 2011 un diplôme équivalent à un baccalauréat en arts du théâtre. Et en 2012, elle passe un casting qui va changer sa vie : elle intègre Glee, la série musicale de Ryan Murphy (American Horror Story, Nip/Tuck) qui fait un carton mondial auprès des ados. En devenant Marley Rose pour les quatrième et cinquième saisons du show, Melissa effectue le parfait décollage, prête à décrocher la lune.

Elle continue parallèlement de tourner au cinéma, dans des productions indépendantes plus anonymes, à l’exception du chef d’œuvre de Damien Chazelle. Pas La La Land, malheureusement pour elle, mais tout de même le très bon Whiplash, dans lequel elle joue une guichetière de cinéma dont le personnage principal joué par Miles Teller (Divergente) tombe amoureux. Le film raconte l’évolution d’un jeune batteur, torturé par son prof sadique. Parce que la musique n’est jamais loin dans la carrière de Melissa Benoist. Qui va se rapprocher des étoiles après ce tournage, en se voyant enfin confier un rôle principal.

Cape, pas cape

En 2014, après trois mois d’essais et d’auditions, elle décroche le rôle de Kara Danvers. Le nom ressemble à Carol Danvers, mais rien à voir avec Captain Marvel et Brie Larson. Melissa Benoist va jouer dans l’autre écurie, celle des séries estampillées DC Comics tournées pour la chaîne CW : Arrow, Flash, et donc, son rôle à elle : Supergirl ! Collants bleus, cape rouge, la voici en super-héroïne dans sa propre série, à l’orientation très teenage, comme pour Glee. Le succès est au rendez-vous, tant en termes d’audience qu’au niveau des critiques sur ses prestations.

Mais Melissa Benoist ne se repose pas sur ses lauriers et ne se contente pas du succès commercial de la série, continuant de prendre des rôles la sortant de sa zone de confort, comme en jouant une veuve suite aux attentats de Boston dans Traque à Boston, ou donc en intégrant la mini-série Waco. Elle y incarne Rachel Koresh, l’épouse du leader de la secte des Davidiens. La petite histoire dit même que son rôle était moins important à la base, mais qu’en voyant le talent de l’actrice durant le tournage, les scénaristes ont étoffé le personnage. Melissa Benoist, une étoile qui n’a décidément pas fini de briller…

Source : IMDb

Par Sébastien Delecroix