SFR Actus
Ciné / Séries

Steven Spielberg cède aux sirènes de Netflix

Steven Spielberg sur la scène du Festival de Cannes, le 15 mai 2013 © VALERY HACHE / AFP

Il n'y a donc pas que dans ses films que Steven Spielberg nous réserve des coups de théâtre : très critique envers les plateformes de streaming ces dernières années, le plus connu des réalisateurs semble avoir changé d'avis, et vient de conclure un accord avec Netflix. Lui aussi veut faire "TOUDOUM".

Peut-on dire que Netflix a remonté un gros poisson dans ses filets en parlant du réalisateur des Dents de la Mer ? Assurément. Ces dernières années, la plateforme de streaming a intensifié son offre cinéma, signant de prestigieux partenariats avec des grands réalisateurs, acteurs et actrices made in Hollywood. Après Ryan Murphy ou les frères Russo, Alfonso Cuarón et même Martin Scorsese, c'est donc au tour du plus grand nom du cinéma, Steven Spielberg, de céder à l'appel du grand N rouge...

Netflix, le cinéma comme à la maison
Netflix, le cinéma comme à la maison

Le mois dernier, Amazon Prime Video a frappé très fort, en annonçant avoir acheté la société de production historique MGM (James Bond, Rocky, Vikings...) pour près de 8,45 milliards de dollars. Qu'à cela ne tienne, Netflix décide de frapper encore plus fort, en concluant un accord avec Amblin Partners, la société de production de Steven Spielberg, qui a récemment sorti des grands succès comme 1917, Green Book ou la saga Jurassic World. Excusez du peu. C'est donc avec une vraie machine à Oscars que vient de pactiser Netflix, Amblin s'engageant à fournir à la plateforme de streaming au moins deux films par an. Dont les prochains Spielberg ?

La Liste de Spielberg

L'annonce de ce partenariat encore plus prestigieux qu'une garden party avec Louis XIV étonne non seulement par le nom de Steven Spielberg, sans doute le plus connu de l'industrie du cinéma, mais surtout par le revirement du réalisateur préféré de Dawson dans la série du même nom. En 2018, durant la promotion de son film Ready Player One, il avait ainsi critiqué la stratégie de diffusion de Netflix dans les salles de cinéma, la plateforme ne laissant qu'une semaine d'exploitation à ses œuvres, afin de permettre leurs nominations aux Oscars. Il avait même déclaré à la châine britannique ITV :

"Une fois que vous vous engagez sur un format télévision, vous êtes un téléfilm".

Toutefois, en 2019, son discours avait déjà commencé à changer, puisqu'il avait affirmé au New York Times ne pas être opposé aux plateformes de streaming, avant de... réaliser des épisodes de la série Amazing Stories pour Apple TV+, en mars 2020. Dans le communiqué de Netflix et Amblin Partners, Steven Spielberg se dit impatient de "s'adresser aux spectateurs par de nouvelles voies", et y voit "une opportunité de raconter de nouvelles histoires ensemble". Mais si l'on sait qu'Amblin s'est engagée à fournir à Netflix deux films par an, on ne sait pas sur combien de temps porte cet accord, ni si les prochains films du réalisateur pourraient se retrouver en exclusivité sur la plateforme qui fait "TOUDOUM". La société de production de Spielberg restant attachée à Universal Pictures pour la distribution des films en salles, cela ne devrait pas être le cas. Mais on vient bien de voir, une nouvelle fois, que la vérité d'un moment n'est pas forcément celle du suivant...

Allez, un petit épisode de la prochaine saison de Stranger Things réalisé par Steven Spielberg ? Chiche, Netflix ?

Retrouvez une incroyable offre ciné/séries sur Netflix. La plateforme de streaming est en option chez SFR à partir de seulement 7,99 euros par mois pour un écran, 11,99 euros par mois pour deux écrans, ou 15,99 euros par mois pour quatre écrans. Des offres sans engagement.

Sources : Le Figaro, Les Échos, Vanity Fair

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur