Laurent Combalbert et Marwan Mery, négociateurs professionnels, apportent leur analyse dans Les Négociateurs
TV

5 bonnes raisons de regarder Les Négociateurs

Laurent Combalbert et Marwan Mery, négociateurs professionnels, apportent leur analyse dans Les Négociateurs © 13ème RUE / Serge Amal

La série documentaire produite par l'agence CAPA et diffusée sur 13ème RUE à partir du 11 octobre 2019, propose de replonger dans les prises d'otages les plus marquantes de l'histoire, en revenant sur les événements avec de nombreux témoignages d'acteurs des drames, mais aussi de véritables experts de la négociation.

Revivre des moments marquants

Les 51 jours de siège de Waco, le théâtre de Moscou, les Jeux Olympiques de Berlin, le vol Alger-Paris, l'école maternelle de Neuilly... Un ou plusieurs de ces événements vous sont forcément familiers. Il s'agit de prises d'otages ou retranchements parmi les plus connus de notre histoire contemporaine. Et si en général, on connaît les grandes lignes, toute l'idée de la série documentaire Les Négociateurs est de revenir sur chaque situation dans le détail, en revivant ces événements grâce à de nombreux documents d'époques, témoignages de journalistes ou d'otages directement impliqués, ainsi que des reconstitutions en images 3D inédites. Le meilleur moyen de revivre ces drames en comprenant tout, du contexte à l'action, et d'apprendre de nombreuses choses, dont des anecdotes parfois incroyables, comme nous allons le voir dans le point suivant...

L'inconnue de Moscou

Lors de la prise d'otages au théâtre de Moscou, en 2002. Alors que des terroristes tchétchènes retiennent les spectateurs depuis plusieurs heures, une inconnue franchit le cordon de sécurité et rentre à l'intérieur du bâtiment. Les caméras de télévision sur place la filment, et tout le monde se pose la même question : "qui est-elle ?".

Les autorités se demandent s'il s'agit d'une nouvelle menace, tandis que quand ils l'aperçoivent, les terroristes à l'intérieur du théâtre se font... engueuler ! La dame leur hurle dessus qu'ils n'ont rien à faire ici, qu'ils ne sont pas dans leur pays. Plus étonnant encore, elle s'en prend même aux otages, leur reprochant de se laisser faire, "comme des moutons", alors qu'ils sont en supériorité numérique. Les terroristes tchétchènes sont désarçonnés par la situation, et l'accusent d'être une espionne, avant que leur chef ne décide de mettre un terme à la drôle de scène, ordonnant à ses hommes de la tuer, et d'arrêter de perdre du temps à discuter. Elle est donc exécutée, sans que l'on sache à ce moment précis qui elle est. C'est plus tard que l'on apprendra qu'il s'agissait d'une commerçante proche du théâtre, saoûle, qui avait décidé de se rendre sur place pour passer une bonne soufflante aux terroristes...

Une anedcote incoyable, narrée dans l'épisode du 25 octobre à 22h30 sur 13ème RUE, et qui fait partie des nombreuses petites histoires dans les grandes histoires que Les Négociateurs permettent d'apprendre.

Une reconstitution 3D de la prise d'otages du théâtre de Moscou en 2002
Une reconstitution 3D de la prise d'otages du théâtre de Moscou en 2002 © 13ème RUE / Serge Amal

Découvrir le métier de négociateur

Là où la série documentaire de l'agence CAPA diffère des reportages classiques, où on se contente de revenir sur les faits à base d'images d'archives et en récitant la chronologie des événements avec une voix off, c'est que Les Négociateurs fait appel à... des négociateurs professionnels. D'où le titre de la collection et la valeur ajoutée. Laurent Combalbert et Marwan Mery sont les fondateurs de l'Agence des Négociateurs et de PACIFICAT Network, le premier réseau mondial de négociateurs professionnels.

Dans chaque épisode, ils reviennent sur les décisions prises par les autorités, les techniques adoptées selon chaque situation, et les choses qui ne sont pas allées, ainsi que les enseignements qui en ont été tirés. Où l'on apprendra par exemple ce qu'est la technique dite du "leader émergent". Il s'agit de vouloir faire monter en grade un individu que l'on estime plus manipulable, au détriment du chef actuel, avec qui le dialogue semble impossible. La zizanie s'installe donc chez les preneurs d'otages ou retranchés, tandis qu'une nouvelle possibilité de conversation peut se mettre en place. Une technique qui peut également s'appliquer... en entreprise. Car les négociateurs peuvent intervenir dans plusieurs domaines, comme des négociations commerciales, ou même... médicales. On peut faire appel à eux pour convaincre un patient de suivre son traitement, par exemple. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, négociation ne rime pas vraiment avec improvisation, comme nous l'a expliqué Marwan Mery :

La négociation, cela ne s’improvise pas. On considère qu’il y a 80% de préparation et après 20% d’inspiration. On peut improviser uniquement à partir du moment où on est préparé.

Ce que l'on va largement pouvoir constater dans Les Négociateurs...

Constater que des fois, la réalité dépasse la fiction

Quand on pense "prise d'otages", on imagine tout de suite Jack Bauer dans 24 Heures Chrono ou Bruce Willis dans Die Hard. Oui, mais non. Dans la vraie vie, un seul homme ne peut pas vaincre à lui tout seul 67 terroristes en une journée sans aller faire pipi une seule fois, et en lançant une réplique bien sentie à chaque situation dangereuse. L'intervention du GIGN dans la situation du vol Alger-Paris, sujet du premier épisode du vendredi 11 octobre, le montre bien. Les témoins, otages comme assaillants, illustrent bien la terreur ressentie à ce moment-là.

Le vol Alger-Paris sera l'objet du premier épisode, vendredi 11 octobre 2019 à 22h30 sur 13ème RUE
Le vol Alger-Paris sera l'objet du premier épisode, vendredi 11 octobre 2019 à 22h30 sur 13ème RUE © 13ème RUE / Serge Amal

Même chose dans l'épisode consacré à Waco (diffusion le 18 ocobre). Ce siège mené contre la secte des Davidiens a duré 51 jours et a été un énorme échec, qui a largement inspiré la pop culture. 13ème RUE a d'ailleurs diffusé une mini-série sobrement intitulée Waco, et revenant sur les événements. En se replongeant sur l'affaire et les détails hallucinants qui l'entourent (le gourou David Koresh, le livreur qui découvre des armes par hasard...), on comprend dans Les Négociateurs que certaines affaires peuvent avoir des allures de scénario hollywoodien. Et que les situations vécues sont bien loin de la coolitude derrière les masques de La Casa de Papel...

Réussir à différencier Les Négociateurs

Vous serez peut-être déstabilisés durant le premier épisode, car Laurent Combalbert et Marwan Mery se ressemblent un peu, beaucoup, énormément, à la folie. Même (non) coupe de cheveux, même barbe naissante, mêmes yeux bruns... Et comme ils apparaissent des fois à tour de rôle pour livrer le même genre d'analyse, pas facile de s'y retrouver. Mais au bout de quelques interventions, vous devriez parvenir à facilement distinguer qui est qui, notamment sur leur façon de parler. Très complémentaire et véritable valeur ajoutée de l'émission, le duo va en tout cas vous permettre de voir ces événements sous un autre jour. Et ça, ce n'est pas négociable...

Laurent Combalbert et Marwan Mery, Les Négociateurs, se ressemblent un petit peu quand même
Laurent Combalbert et Marwan Mery, Les Négociateurs, se ressemblent un petit peu quand même © 13ème RUE / Serge Amal

Retrouvez Les Négociateurs à le vendredi à 22h30, à partir du 11 octobre sur 13ème RUE, disponible depuis votre box SFR.

Par Sébastien Delecroix