Nabilla présente Love Island, la nouvelle émission de télé-réalité sur Amazon Prime Video
TV

Amazon Prime Vidéo : 3 choses à savoir sur Love Island

Nabilla présente Love Island, la nouvelle émission de télé-réalité sur Amazon Prime Video © Amazon Prime Video

Amazon lance ce soir son émission de télé-réalité événement sur Prime Video, montrant les aventures -torrides- de célibataires en Afrique du Sud. Cela dans un programme qui évolue selon les votes de téléspectateurs, via une application. Un Loft Story 3.0 présenté par la reine de la télé-réalité et des punchlines : Nabilla.

Un jeu dont vous êtes les héros et héroïnes

Le concept existe depuis 2015 en Grande-Bretagne, et fait un véritable carton. L'idée est simple, et combine plusieurs éléments déjà aperçus dans d'autres émissions de télé-réalité. Des célibataires -pas trop- endurcis partent à la recherche de l'amour, ou de l'amitié, et vont ainsi devenir des Islanders. Ça se prononce à peu près comme Highlander, mais pour gagner, hors de question de trancher la tête de ses adversaires. En fait, c'est le public qui décide quelles têtes vont tomber... Amazon Prime Video met en effet à disposition une application gratuite pour que les téléspectateurs puissent désigner les candidats qui doivent quitter l'aventure en votant. Et "leur sentence est irrévocable", comme dirait Denis Brogniart. Mais ce n'est pas tout : Love Island mise à fond sur l'interactivité, et l'application permet de lancer des défis aux candidats !

L'île de l'opération séduction

Dès leur arrivée dans le jeu, les participants sont répartis par couple, et doivent parvenir à maintenir la popularité du duo formé pour espérer gagner la somme de 100 000 euros (à se partager, évidemment). Les couples peuvent se former par amour, par amitié ou par intérêt, et... changer durant le jeu. Dans la version anglaise, les coups de théâtre sont nombreux, tout comme les scandales. Filmés 24h sur 24, nombreux sont les candidats à... disons, s'être rapprochés physiquement devant les caméras, mais aussi sous les yeux de leurs camarades de chambrée... Shocking. Les candidats français seront-ils aussi chauds ?

Love Island : Nabilla est là !

Elle est de retour ! En échange d'un joli salaire estimé à un million d'euros, qui fait beaucoup parler ces derniers jours, Nabilla, devenue la star de la télé-réalité grâce à ses punchlines, est la présentatrice de Love Island. D'abord aperçue -paradoxalement- dans L'Amour est aveugle, la femme de 28 ans qui rêve d'être Kim Kardashian est devenue un phénomène médiatique en participant aux Anges de la téléréalité, en 2012, lors de la quatrième saison. Elle se fait déjà remarquer, grâce à son physique, sa liaison avec Sofiane (qui lui consacre une chanson, Dingue de toi (Nabi Nabilla)) et son caractère bien trempé.

Mais c'est dans la saison 5 qu'elle devient la véritable vedette du programme, prononçant la fameuse phrase :

"Allô ! Non, mais allô quoi ! T'es une fille, t'as pas d'shampooing ? Allô, allô ! J'sais pas, vous m'recevez ? T'es une fille, t'as pas d'shampooing ! C'est comme si j'te dis : t'es une fille, t'as pas d'cheveux !"

Le buzz est total, et le couple qui se forme pendant l'émission entre Nabilla et Thomas Vergara devient alors l'élément central des Anges de la téléréalité. En couverture des magazines, égérie pour Gaultier, chroniqueuse dans Touche pas à mon poste, vedette de ses propres émissions (Allô Nabilla, Les incroyables aventures de Nabilla et Thomas en Australie) : Nabilla est prise dans un tourbillon médiatique qui ne cesse pas.

Depuis, les deux tourtereaux se sont mariés, et ont eu un enfant, Milann, né le 11 octobre 2019. Avec Love Island, Nabilla, devenue influenceuse (5,5 millions d'abonnés sur Instagram), fait son grand retour dans le game de la téléréalité. Et on peut compter sur elle pour lâcher quelques phrases cultes.

Bonne nouvelle, elle a déjà pensé à apporter aux candidats... du shampoing !

Love Island début dès le 2 mars 2020 sur Amazon Prime Video, disponible depuis votre box SFR.

Sources : Clubic, Nextplz, Téléstar

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur