Jacques Chirac et Johnny Hallyday sur la même scène pour un meeting de campagne à Paris le 20 mars 1988
TV

Comment Jacques Chirac a inspiré la pop culture

Jacques Chirac et Johnny Hallyday sur la même scène pour un meeting de campagne à Paris le 20 mars 1988 © PASCAL GEORGE / AFP

Personnage atypique du monde politique français, Jacques Chirac s'est éteint ce jeudi 26 septembre 2019. Son style bien particulier avait inspiré de nombreuses fictions, chansons, ou émissions. Et notamment les Guignols de l'Info.

"Mangez des pommes", "il y a dans ce pays... une fracture", "p*****, deux ans !" : voilà certaines des nombreuses punchlines cultes que la marionnette de Jacques Chirac distribuait, vers 20h00, pendant la capsule humoristique de l'émission Nulle Part Ailleurs, dans les années 1990.

Un personnage au ressort comique tellement puissant que beaucoup pensent même qu'il a aidé à son élection au poste de Président de la République en 1995. Car au-delà de l'homme politique, Jacques Chirac était un sacré personnage, jamais avare de bons commentaires, de petites phrases bien senties, ou même acteur de scènes "abracadabrantesques", comme celle où il fraude le métro parisien sous l'œil amusé des photographes. Ses déboires avec la justice lui ont même valu un double, le personnage de Super-Menteur, toujours dans Les Guignols de l'Info.

Monsieur le Premier ministre

Auparavant, c'est dans une autre émission de satire politique avec des marionnettes qu'on le retrouvait, Le Bébête Show, qui a été diffusée de 1982 à 1995 sur TF1. On pouvait y voir Chirac déguisé en... aigle à plumes bleu ciel. Parce que pourquoi pas. Il avait également inspiré un documentaire humoristique signé Karl Zéro en 2006, sobrement intitulé Dans la peau de Jacques Chirac. En 2011 et 2012, c'est le comédien Bernard Le Coq qui l'a incarné dans deux téléfilms sur la vie politique française, La Conquête et La Dernière Campagne.

Toujours en 2012, c'est cette fois Thierry Lhermitte qui l'a campé, pour un autre téléfilm revenant sur un fait marquant de la relation Chirac-Mitterrand : L'Affaire Gordji : une histoire de cohabitation. Le débat pour les élections présidentielles de 1988 entre les deux hommes, alors respectivement Premier ministre et Président, est devenu tellement culte qu'il a même été transposé en une pièce de théâtre, jouée par François Morel et Jacques Weber, dont la dernière représentation a été donnée en mars 2019.

Godzilla aussi, c'est Jacques Chirac

Même à l'international, Jacques Chirac a été représenté, parfois malgré lui. Pour le téléfilm anglo-saxon The Special Relationship, mettant également en scène Bill Clinton (joué par Dennis Quaid) et Tony Blair (Michael Sheen), c'est l'acteur Marc Rioufol qui incarne Jacques Chirac. Et comme ce dernier, en tant que Président de la République française, a ordonné des essais nucléaires à Mururoa, dans le Pacifique, un épisode des Simpsons en a parlé, ainsi qu'un film hollywoodien. Car ce sont bien les Français qui ont réveillé le Godzilla de Roland Emmerich, le réalisateur d'Independence Day. Les personnages français du film, menés par Jean Reno, s'appellent d'ailleurs tous Jean-Paul, Jean-Luc, Jean-Marcel... Rappelez-vous :

Du rock au metal en passant par le reggae

En musique aussi, Jacques Chirac a inspiré de nombreuses chansons. Des fois de façon critique, comme pour Les Wampas ou Sinsémilia, et souvent de façon humoristique, à l'image de La Chanson du Dimanche. Fan de Johnny Hallyday, Jacques Chirac était devenu ami avec le rockeur, qui a chanté pour lui à de nombreuses repirses, y compris à un meeting de campagne en 1988. Alors Président de la République, il aurait même aidé Johnny et Laeticia à adopter Jade, en 2004. Plus étonnant, Seth Gueko, le rappeur gitan, a également signé un titre nommé Merci Chirac sur son album Patate de Forain. Et puis il y a le groupe de métal parodique, Ultra Vomit, qui avait sorti en 2015 le drôle de titre Jack Chirac, qui s'écoute ci-dessous :

Un bien bel hommage.

Sources : Cineday, Gala

Par Sébastien Delecroix