Steven Spielberg lors de l'avant-première du film Jurassic World : Fallen Kingdom, le 12 juin 2018
TV

De l'homme à la haine, le documentaire événement co-produit par Spielberg

Steven Spielberg lors de l'avant-première du film Jurassic World : Fallen Kingdom, le 12 juin 2018 © ROBYN BECK / AFP

Le réalisateur légendaire s'est associé une série documentaire de six épisodes cherchant à comprendre, expliquer, analyser, les raisons qui pouvaient pousser l'être humain à ressentir de la haine et même parfois à en déborder...

C'est ce dimanche 13 octobre 2019, que débute la diffusion mondiale de Why we hate, en VO, dont le titre a donc été adapaté en De l'homme à la haine, à 22h25 sur Discovery Channel.

Pour produire cet ambitieux projet, Steven Spielberg s'est associé à Alex Gibney, via leurs sociétés respectives, Amblin Television et Jigsaw productions. Si on n'a plus vraiment besoin de présenter Spielberg, l'un des réalisateurs les plus populaires de tous les temps (E.T., Jurassic Park, Les dents de la mer, Il faut sauver le soldat Ryan et tant d'autres), Alex Gibeny est forcément moins connu du grand public. Ce réalisateur et producteur américian s'est spécialisé dans les documentaires, remportant en 2007 l'Oscar du meilleur film documentaire pour Un taxi pour l'enfer. Ou l'histoire du meurtre d'un chauffeur de taxi afghan battu à mort par des soldats américains en 2002.

Autant dire qu'il a déjà exploré les sombres couloirs de la haine, de même que Spielberg dans ses œuvres, avec la récurrence du nazisme en antagonsime (de La liste de Schindler aux Indiana Jones en passant par Il faut sauver le soldat Ryan). Mais il n'est nullement question de fiction dans De l'homme à la haine, avec une analyse très poussée, à partir de faits historiques et scientifiques, du comportement humain.

La méthode scientifique pour une série pédagogique

En se basant sur la psychologie et les neurosciences, la série documentaire propose carrément d'observer le cerveau humain, afin de constater dans quelle zone de celui-ci le sentiment peut se déclencher et observer les facteurs les plus enclins à le stimuler. Le tout de façon historique et chronologique, en suivant les traces de la théorie de l'évolution.

Pour appuyer les exemples présentés, de nombreux témoignages de personnes ayant "baigné" dans la haine ont également été recueillis. On retrouvera donc des interviews de personnes que la haine a fini par conduire en prison pour meurtres, des terroristes ou même des participants à des génocides. Ah ça, il ne faut pas non plus s'attendre à rigoler toutes les deux minutes en regardant De l'homme à la haine... Dont le timing est finalement plutôt parfait, la semaine où sort le film événement Joker, qui -de façon fictionnelle mais impressionante- propose également une explication à cette évolution, cette transformation des sentiments jusqu'à atteindre le point de non-retour. Un bon complément, en somme.

Mais De l'homme à la haine ayant une approche scientifique, la série documentaire ne fait pas que poser des questions et dresser des constats. Elle entend bien fournir des explications, formuler des hypothèses et finalement, après avoir compris les origines de la haine, poser la question fatale : est-il possible de l'éradiquer ?

Mais ça, est-ce que ce n'est pas avoir la haine de la haine ?

Vous avez six heures, et surtout six épisodes, du 13 octobre au 17 novembre le dimanche à 22h25 sur Discovery Channel. Ou quand vous voulez sur SFR Play, les épisodes étant disponibles dès le lendemain de la diffusion pour une durée de 30 jours.

Source : Discovery

Par Sébastien Delecroix